Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
NAOS - Inoctura

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MCD - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du groupe
5titre(s) - 22minute(s)

Site(s) Internet : 
NAOS MYSPACE 

Label(s) :
Auto Production
 (14/20)

Auteur : Maud
Date de publication : 31/12/09
Un début prometteur
NAOS est une jeune formation de Lyon devenue complète en 2009, et c’est donc leur tout premier EP qu’il nous offre, dans un style Métal progressif gothique, riche de riffs énergiques et de passages plus délicats.
A la première écoute, il est difficile de ne pas penser aux influences de groupes tels que WITHIN TEMPTATION, NIGHTWISH ou AFTER FOREVER en ce qui concerne les ambiances tantôt calmes tantôt violentes, les similitudes vocales avec la voix de la chanteuse Stéphanie, ou la présence de certains passages grunts, assurés par Mathieu, claviériste et chanteur.

L’EP commence par une jolie introduction instrumentale éponyme, plongeant l’auditeur dans une ambiance sombre, dont les quelques notes finales chantées en latin nous laissent découvrir une voix tout en douceur et fragile en apparence.
Assurée par Arthur à la basse, l’introduction de Last Dream, First Hope assure une transition parfaite entre le calme qui se dégageait d’Inoctura et une nouvelle dimension plus énergique pour un morceau où la voix de Stéphanie flirte entre douceur et énergie. La ligne instrumentale ne donne pas dans l’ultra technique mais reste terriblement efficace accompagnée ainsi de très belles nappes de claviers assurant le côté symphonique.
Nous retrouvons cette même ambiance prenante lors du prochain morceau Eva, la ballade de l’EP, s’imposant comme un moment de calme et de profonde tristesse dès l’introduction avec les chœurs de Stéphanie et les agréables harmoniques assurées par la guitare électrique de Tom. Un petit sentiment fait alors irruption en moi à la fin du morceau, le sentiment de quelque chose d’inachevé. J’aurais attendu que le morceau décolle et prenne toute l’ampleur que l’on peut attendre d’une belle ballade mélancolique, et j’ai ici le sentiment de rester un peu sur ma faim. Dommage.
Vient alors Century’s Quest où entre en scène la grosse voix de Mathieu pour assurer les passages narratifs. Pas de doute, Century’s Quest raconte une vraie histoire et délivre un vrai message… Je regrette simplement le fait que le mix des instruments ne mette pas du tout en valeur la ligne de claviers, qui au lieu de compléter l’aspect prophétique du morceau avec ces sons d’orgues donne le sentiment d’un « too much » mal géré.
Quelques sons d’électrocardiogramme plus tard et voici Coma Carus lancé. Dès le premier riff ma tête se secoue déjà presque sans m’en rendre compte. Une énergie incroyable se dégage de ce morceau. Un duo impeccable entre la douceur de la voix de Stéphanie et la puissance des grunts de Mathieu, et une succession de riffs tous plus accrocheurs les uns que les autres donnent une dimension toute nouvelle à l’EP. Violence, agressivité et angoisse se dégagent de Coma Carus. L’électrocardiogramme se fige, c’est la fin, et c’est un sans faute sur toute la longueur du dernier morceau.

Malgré les quelques défauts de mixage ou maladresses techniques (telles que des légers soucis au niveau de la langue anglaise ou des petites dissonances lors de certains solos de guitare), qui s’ajoutent à la présence facilement remarquable d’une fausse batterie, c’est sans conteste que je considère ce premier EPInoctura comme une très bonne carte de visite pour NAOS qui devrait nous surprendre pour leurs futurs enregistrements, accompagné cette fois-ci de leur batteur Aurélien tout fraîchement arrivé au sein de la formation.
NAOS, un nom à retenir et à suivre de près !!!

Mélodie : 4/5
Technique : 2/5
Originalité : 3/5
Production : 4/5
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
QOPH
Freaks
RHINO
The law of purity
NIGHT GAUNT
Night gaunt
SAPATA
Satanibator
MONSTER MAGNET
Last patrol
Chroniques du même auteur
EQUAL VECTOR
Aspectations
ANAS ABID
Searching my way
EILERA
Dark chapter… and stars, part i
ASPERA
Ripples
KERRETTA
Vilayer
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente