Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CANDLEMASS - Doomology

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  CD collector - Année : 2010
Provenance du disque : Acheté
49titre(s) - 300minute(s)

Site(s) Internet : 
CANDLEMASS MYSPACE 
CANDLEMASS WEBSITE

Label(s) :
Nuclear Blast
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 26/01/11
25 ans de sublime désolation
Un coffret de cinq CD pour fêter les 25 ans de CANDLEMASS : j’avoue que j’étais très loin d’imaginer un tel cas de figure quand je fis l’acquisition du 33t Epicus Doomicus Metallicus en 1986 !!! Depuis, en dépit des changements de personnel et des séparations multiples, CANDLEMASS est devenu un groupe suffisamment important et respecté pour qu’un label risque le coup.

Cela dit, Nuclear Blast n’a pas dû dilapider ses fonds propres dans l’élaboration du coffret puisque le packaging est finalement austère, sous prétexte de coller à l’imagerie Doom : un coffret en carton rigide en noir et gris, des digipacks gris sombres avec pour seule fioritures des notes manuscrites (pas toujours très lisibles) de Leif EDLING, le bassiste, fondateur, maître à penser et unique compositeur du groupe. Mais les fans invétérés de CANDLEMASS se rueront sur l’objet essentiellement pour la musique. Revue de détail.

Le premier CD propose ni plus ni moins que le premier concert du groupe en septembre 1987. Messiah MARCOLIN avait d’ores et déjà remplacé Johan LANGQUIST, bien que le set comprenait cinq des six morceaux de Epicus Doomicus Metallicus, seuls deux titres étant tirés de Nightfall. Le son est correct, sans être parfait, et on sent déjà une formation affutée, galvanisée par Messiah.

Le second CD contient un concert de 1988, tiré de la tournée de promotion du troisième album, Ancient Dreams. Soit douze titres représentatifs des trois premiers albums, interprétés avec fougue.

Le troisième CD offre 11 versions démos de compositions qui figurent sur l’album de la reformation avec Messiah MARCOLIN, Candlemass (2004). Intéressant mais pas forcément fondamental. Si ce n’est que quatre titres accueillent d’autres chanteurs : l’incroyable Mats LEVEN s’arrache sur Black Dwarf et Spellbreaker, Tony MARTIN (oui, celui de BLACK SABBATH !) livre une version de Witches, tandis que son collègue Doogie WHITE (RAINBOW, Yngwie MALMSTEEN, CORNERSTONE) en propose une autre version.

Le quatrième CD dévoile 8 versions démos de titres qui atterrirent sur King Of The Grey Islands, le premier album (2007) avec Robert LOWE au chant. Sauf que, sur ces démos, c’est l’immense Mats LEVEN qui occupe le micro, le comparse de de Leif EDLING au sein de ABSTRACT ALGEBRA et KRUX. Ceux qui ont suivi THERION ces dernières années savent ce que le bonhomme a dans le coffre et, dans un contexte CANDLEMASS, le bonhomme est comme très souvent impérial. Ce qui n’ôte rien au talent de Robert LOWE.

Le dernier CD met à disposition dix titres – démos ou raretés – s’étalant de 1992 à 2008. On découvre les deux auditions que le premier chanteur du groupe Johan LANGQUIST a passé – en vain - en 1992 et 2007. Le phrasé torturé de ce garçon est réminiscent du légendaire premier album mais il est clair qu’il manque un peu d’impact, d’agressivité. Le titre Lucifer Rising est proposé en remix techno absolument irrésistible, sous l’appellation appropriée Lucifer Dance. Enfin deux titres en suédois révèlent la face farceuse de ce combo ô combien attachant.

Ceux qui voudraient découvrir CANDLEMASS doivent plutôt se procurer Epicus Doomicus Metallicus, Nightfall, Ancient Dreams et le petit dernier Death Magic Doom. Les disciples du groupe doivent impérativement en faire l’acquisition.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Raskal Le jeudi 27 janvier 2011

Ville : CHAMBERY
Un coffret réalisé pour la paustérité si j'ai bien compris ! :)) Au fait une question d'un non spécialiste...Pourquoi il n'y a pas de référence à la période NEMESIS ? Problème de droits ? Merci par avance Alain
Commentaire de Alain : Pourquoi pas NEMESIS ? Je risque une explication : les enregistrements de NEMESIS (formation de Leif EDLING précédant CANDLEMASS) ont déjà fait l'objet de plusieurs éditions CD : The Day Of Retribution chez Active records (1990), même titre mais bonus différents chez GMR (2007). Par ailleurs, 6 titres de NEMESIS figuraient sur le double CD The Black Heart Of Candlemass publié par Leif EDLING chez Powerline-GMR (2003). Du coup, Doomology ne comporte que du 100% CANDLEMASS inédit.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SURTR
World of doom
KAMLATH
Stronger than frost
OLD THUNDER
Slings & arrows
HORISONT
Second assault
LONELY KAMEL
Dust devil
Chroniques du même auteur
ORCHID
The zodiac sessions
PAGAN ALTAR
The room of shadows
DUNBARROW
2
OSTURA
The room
CONSFEARACY
Consfearacy
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente