Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FUNERAL - In fields of pestilent grief

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2015
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 67minute(s)

Site(s) Internet : 
FUNERAL WEBSITE
FUNERAL MYSPACE 

Label(s) :
Solitude Productions
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 22/07/15
Doom mélancolique à chant féminin
Après avoir publié en 2011 son l'album d'inédits To Mourn Is A Virtue, le label russe Solitude productions prend l'initiative de rééditer le second album des Norvégiens de FUNERAL, In Fields Of Pestilent Grief, paru à l'origine en 2002 sur un label désormais disparu. Cette nouvelle édition est parée d'une nouvelle pochette (format digipack) et augmentée de deux titres en format démo.

Après un premier album figurant parmi les œuvres fondatrices du Funeral Doom, Tragedies paru en 1995, le groupe avait eu le temps de mûrir son projet et offrait du coup un second opus en nette évolution vers des contrées peut-être moins radicales, voire plus classiques. Peut-être du fait d'une production un peu sèche et manquant d'épaisseur, l'énormité rythmique propre au Funeral Doom n'était plus requise. Même sans cet aspect esthétique, les choix d'écriture des compositions révélaient une volonté de fuir le monolithisme et de proposer des titres comportant des évolutions internes, des séquences variées et des arrangements mélodiques (claviers, guitares acoustiques) aérant considérablement l'ensemble et augmentant la dynamique (là où la monotonie guette trop souvent).

Autre intérêt majeur de cet album délicieux, le chant est intégralement féminin, grâce à la prestation magnifique de Hanne HUKKELBERG. Son timbre un brin fantomatique, ses lignes subtilement modulées et son assise puissante créent une fascination dont il est difficile de se déprendre. Les deux versions démo de When Light Will Dawn et de The Stings I Carry comportent du chant masculin de qualité mais il est évident que la présence de cette chanteuse a hissé l'ensemble de In Fields Of Pestilent Grief vers des sommets.

Merci donc à Solitude productions pour cette réédition d'un album hélas trop oublié.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KING HEAVY
Guardian demons
AN EROTIC END OF TIMES
Chapter one
WE ALL DIE (LAUGHING)
Thoughtscanning
RUBY THE HATCHET
Valley of the snake
DAUTHA
Brethren of the black soil
Chroniques du même auteur
SURTR
World of doom
HAMMER KING
King is rising
CARONTE
Church of shamanic goetia
ITERUM NATA
The course of empire
ATALA
Shaman's path of the serpent
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente