Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
GRORR - Pravda

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2010
Provenance du disque : Reçu du groupe
9titre(s) - 41minute(s)

Site(s) Internet : 
GRORR Myspace 

Label(s) :
Auto Production
 (15/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 28/04/11
Curiosité sonique
Quelques échanges avec Bertrand (chant et guitares) me permettent de découvrir deux univers auditifs distincts: alors que je lui écris que la musique de GRORR n’est pas facile d’accès, il me répond, surpris, que certains amis du groupe la trouve au contraire trop « easy listening ». Il ne s’agit pas de musique préformatée ni d’AOR, pourtant, les influences du quintette étant à la fois brutales, Progressives, Heavy, proche du Death, parfois, voire même jazzy. GRORR a su puiser dans chacun de ces univers différents éléments pour les mélanger et proposer un résultat intrigant.

Souvent oppressants, les neuf morceaux composant ce Pravda, premier essai auto produit, emportent l’auditeur dans un univers étonnant. Une fois la barrière vocale passée – on pourrait parler de Growls doux mais déterminés – j’ai l’impression de me retrouver à la grande époque de la Team Nowhere , PLEYMO ou ARTSONIC ne me semblent pas bien loin (que Bertrand me dit ne pas connaitre ce fameux consortium de groupes bruitistes) et qui, pourtant n’ont pas été des influences de même importance que MESSHUGAH et sans aucun doute possible GOJIRA .

Le résultat final est un mélange étrange, un séjour dans un univers sonore plus que surprenant. Si le rythme est généralement lourd et déterminé, et si nombre de passages sont prétexte à une sérieuse séance de headbanging, GRORR sait alterner avec efficacité les ambiances « feutrées » à des parties bien plus rugueuses, comme c’est le cas sur The Hive ou Neuro, voire sur le très martial Révolution. L’instrumental The Duck est particulièrement réussi, avec un riff saccadé se fondant dans un ensemble particulièrement efficace.

Seulement, je n’arrive pas à comprendre où GRORR veut nous emmener… Hormis Séquelles et ses sonorités répétitives qui parviennent rapidement à me taper sur les nerfs, chaque morceau pris séparément parvient à capter mon attention, et même si l’on peut ressentir un certain manque de maturité dans le résultat final, une chose demeure : GRORR est un groupe imaginatif qui ose explorer certains domaines que d’aucuns éviteraient. Et rien que ça, pour les amateurs du genre, c’est une belle promesse. Même si elle n'est pas facile d'accès !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BENIGHTED
Carnivore sublime
DEATHAWAITS
Solve coagula
VOIGHT KAMPFF
More human than human
GRORR
Anthill
PAVILLON ROUGE
Dynasteia klub
Chroniques du même auteur
DEFICIENCY
The prodigal child
TRIGGERFINGER
By absence of the sun
FASTWAY
Fastway
OCEAN
Story, live & more, the definitive collection
TYSON BOOGIE
Third round
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente