Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
YOTANGOR - We speak

Style : Symphonic Metal
Support :  CD promo - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
YOTANGOR MYSPACE 

Label(s) :
Brennus Music
 (17/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 06/10/12
Variations en rock majeur
Je n'ai pas eu l'occasion d'écouter le premier album de YOTANGOR, groupe toulousain formé en 2008. Mais l'enthousiasme dont on m'a fait part au sujet de cette formation a été bien plus qu'encourageant dans mon envie de découvrir sa musique. Alors quand j'ai reçu ce We Speak, la nouvelle offrande de YOTANGOR, j'ai embarqué la galette avec moi dans mes périples estivaux. Et, autant vous le dire tout de go, je n'ai pas été déçu.

Avec cet album fortement inspiré par l'univers dérangé que développe Alan MOORE dans V pour Vendetta, un de ses deux chefs-d'oeuvre, YOTANGOR fait un pas vers l'excellence avec une aisance déconcertante.

En variant leurs inspirations mélodiques, les Toulousains s'adressent à tous les publics. Que vous soyez amateur de puissance ou de morceaux plus Pop, l'esprit est à la fête et à l'efficacité. Et l'on peut dire que YOTANGOR fait tout pour séduire le public le plus large possible. En alternant brillamment des morceaux foncièrement Rock - Save Me, Racism - à des influences plus Pop - quel hit potentiel que ce Hold Me au refrain immédiatement mémorisable... Radios, adoptez le et diffusez le ! - YOTANGOR s'amuse tant et si bien que l'auditeur est emporté dans ce périple entrainant que l'on a du mal à quitter. Même l'évident appel du pied à AC/DC - le riff à la Thunderstuck sur We Speak For The Voiceless - ou les explorations dans le camp extrême - Enslaved et sa voix enragée - s'intègrent parfaitement à cet ensemble réfléchi et d'une efficacité exemplaire.

La voix d'adolescente d'Yngrid ALLIERESfait également des merveilles. Oui, on se croirait parfois en présence d'une innocente gamine perdue dans un monde d'adultes ayant oubliés l'innocence de leur jeunesse. La rugosité de certains titres dénote parfois avec cette voix si juvénile mais le résultat est probant. Et si la fluidité de son chant s'intègre parfaitement à l'ensemble, on ne regrettera qu'une chose, vous me connaissez maintenant, c'est de ne souvent pas comprendre ce qui est chanté... Un effort sur la maîtrise de la prononciation de la langue anglaise et YOTANGOR frisera la perfection.

YOTANGOR fait incontestablement partie de ces formations qui savent faire tomber les frontières musicale et mélanger les genres afin de transcender l'esprit universel de la musique.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
EMBERSLAND
Dark ages
RHAPSODY OF FIRE
Symphony of enchanted land 2
KATRA
Out of the ashes
SHADE OF STREAMS
Shade of streams
QANTICE
The cosmocinesy
Chroniques du même auteur
AMON SETHIS
Part 2: the final struggle
BLACKRAIN
It begins
THE BOTTLE DOOM LAZY BAND
Blood for the blood king
INHEPSIE
Obédience
MOTORHEAD
The world is ours, vol. 2
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente