Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DIE AFTER DAY - Ad illuc memoria

Style : Symphonic Metal
Support :  CD promo - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 66minute(s)

Site(s) Internet : 
DIE AFTER DAY MYSPACE 

Label(s) :
Amarus Cantus Records
 (18/20)

Auteur : vyx
Date de publication : 26/04/11
Une voix incomparable
Depuis 2008, Rose (chant, violon), François (clavier), Sylvie (batterie), Bérenger (basse) et Chris (guitare) forment le très prometteur groupe de Metal Symphonique français, DIE AFTER DAY.

Leur premier album, Ad illuc memoria, est un concentré de lyrisme pur. Le groupe se revendique Metal Symphonique, mais n'hésite pourtant pas à flirter avec des accents Rock plus que Metal. Le mélange de guitare électrique au chant symphonique fait bien sûr penser aux plus grands groupes à voix, tels que NIGHTWISH (Oceanborn) ou EPICA, avec une musique plus soft ou encore WITHIN TEMPTATION, avec une voix plus soutenue.

Les arrangements sont proches de la musique classique, ce qui n'est pas étonnant lorsqu'on sait que la chanteuse, Rose, est soprano. La voix de Rose est vraiment la petite soeur de celle de Tarja TURUNEN. En tant que chanteuse d’Opéra, capable de chanter Carmen, Rose est inspirée par la musique classique… Mozart, Mahler, Wagner, Beethoven et donne par son chant lyrique, une dimension extraordinaire au groupe. C'est certainement l'atout majeur du groupe, qui fait sortir DIE AFTER DAY du lot des groupes à voix qui foisonnent actuellement sur le marché du Metal Symphonique.

Les principaux thèmes sont la mythologie (les 7 merveilles) ou la religion (anges). Les références à la magie, au satanisme, au vampirisme… sont nombreuses ou encore à Tristan et Iseult. De plus, l'interprétation scénique de DIE AFTER DAY tire sur le gothique. Néanmoins, on ne peut pas dire que l'album soit gothique dans sa dimension musicale plus calme. Le groupe l'adopte donc seulement comme une façon de vivre (pour l'instant ?), car le gothique est une musique plus lente que celle que nous propose ici Ad illuc memoria. Il y a certes, la religion, le latin, le côté sombre, mais que l'on remarque démarqués du côté satanique.

L'album est donc majoritairement symphonique, avec des solos de guitare assurés par Chris digne des plus grandes balades (99 Nights, In the Shade of You, Lost in Paradise). Il y a une vraie force dans cet album, la musique n'est pas une simple accompagnatrice de cette voix lyrique, mais sait aussi la mettre en valeur (Misery Lady). Les morceaux ont chacun leur personalité, avec un niveau technique constant. Ce n'est pas quelques sensations de répétitions dans le chant qui pourront gâcher l'heure d'écoute de Ad illuc memoria. Les morceaux font en moyenne 7 minutes et le travail est appliqué de bout en bout. Behind the wall est plus Rock, moins lyrique alors que Thunderstone qui ouvre l'album est peut-être la plus rythmique. Dark Forever se remarque aussi sur la fin de l'album et témoigne une fois de plus de la puissance lyrique de cette chanteuse incomparable.
Difficile donc d'avoir un morceau préféré, l'album s'écoute en un seul souffle et à la fin, c'est une impression générale d'harmonie qui s'en dégage.

DIE AFTER DAY est certainement un groupe à suivre de près. Il y a là un réel potentiel de succès à l'international. A chaudement recommander à tous les inconditionnels des VRAIS groupes à voix!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Dark Light Mother Le jeudi 28 juillet 2011

Ville : Inzing
De Darklight Mother Au delà des critiques musicales, larmes qui viennent et puissance suggestive sont les grands atouts de ce groupe Attention à l´équilibre entre voix et instrumental. L´identification d´un groupe par rapport à la voix a coûté des plumes à Nightwish...... En tout cas nous l´attendons ici à Innsbruck.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KHAELYS
Darkest hours
CAIN'S OFFERING
Gather the faithful
SYMPHONITY
Voice from the silence
AVANTASIA
The mystery of time
DIGNITY
Project destiny
Chroniques du même auteur
NIGHTMARE
Insurrection
THUNDERLAND
Red
NIGHTMARE
One night of insurrection
PICTURES OF PAIN
The reckoning
DIVIDED MULTITUDE
Guardian angel
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente