Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
NINE INCH NAILS - The downward spiral

Style : Metal
Support :  CD - Année : 1994
Provenance du disque : Acheté
14titre(s) - 65minute(s)

Site(s) Internet : 
NINE INCH NAILS MYSPACE 
NINE INCH NAILS WEBSITE
INTERSCOPE RECORDS WEBSITE

Label(s) :
Interscope
 (19/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 24/09/11
oldies but goldies: ambiances lourdes et thèmes cauchemardesques
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


NINE INCH NAILS, souvent abrégé en NIN, ne constitue pas un groupe à proprement parler : ce nom d’artiste abrite les activités de Trent REZNOR, à la fois chanteur, guitariste, bassiste et claviériste. En 1989, le musicien émerge sur la scène Metal industriel avec son premier album Pretty Hate Machine. Après l’EP Broken (1992), The Downward Spiral, sorti en 1994, constitue son deuxième album au format LP. Il entre directement à la deuxième place des charts aux États-Unis, consacrant REZNOR comme l’un des artistes les plus influents du courant Industriel.

Trent REZNOR aborde de nombreux aspects sombres de l’âme humaine : des thématiques appropriées pour un disque enregistré dans la villa qu’il a acquise à Hollywood, prétendument sans savoir que l’actrice Sharon Tate, ancienne propriétaire de la demeure, y fut assassinée par des disciples du sinistre Charles Manson ! Hurt évoque ainsi l’auto-mutilation, le sado-masochisme : la douleur y est décrite comme “the only thing that’s real”. Divers textes expriment un profond désespoir, à l’image de Piggy où le chanteur proclame à plusieurs reprises “Nothing can stop me now / I don’t care anymore”.

Outre ces thèmes caractéristiques du Metal industriel, l’artiste traite parfois de thèmes moins angoissants. Ainsi, I Do Not Want This aborde le sentiment d’incompréhension (“I fear I’m the only one who thinks this way”) ou encore l’introspection (“I have lived so many lives all in my head”).

REZNOR développe ses thèmes sur des ambiances désabusées, voire véritablement angoissantes (Eraser), dominées par des nappes de synthétiseurs glaciales et où la basse est fréquemment très présente. Ces atmosphères sont régulièrement interrompues par des passages violents, obtenus au moyen de rythmes Électro endiablés ou de guitares résolument Metal, dues notamment à Adrian BELEW (KING CRIMSON). On retrouve ainsi de telles constructions sur March Of The Pigs, un des titres les plus puissants de The Downward Spiral, ou encore le bien-nommé Mr. Self Destruct.

Malgré ces ambiances fort lourdes et ces thèmes cauchemardesques, les morceaux s'avèrent généralement très accrocheurs, à l’image de l’exceptionnel Closer, dont bien peu d’écoutes sont nécessaires pour être hanté par le vers “You got me closer to God”. Dans le même ordre d’idées, Piggy offre des mélodies lancinantes. Cette alliance de thèmes désespérés et d’efficacité mélodique a parfois conduit à qualifier NINE INCH NAILS de NIRVANA du courant Industriel.

Trent REZNOR a par ailleurs créé son propre label, nothing [sic], sur lequel il a signé Marilyn MANSON et grandement contribué à son essor en publiant son premier album, Portrait Of An American Family, en 1994 également. L’artiste s’est également illustré dans la musique de films, en composant la B.O. de Tueurs Nés d’Oliver Stone. En 2010, il a composé la musique de The Social Network, qui lui a valu un Oscar en 2011.

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
COEXISTENCE
Flow
VANISH
The insanity abstract
OOMPH !
Des wahnsinns fette beute
EIDON
Fantasia
STAHLMANN
Adamant
Chroniques du même auteur
TRI STATE CORNER
Historia
ANDI DERIS & THE BAD BANKERS
Million dollar haircuts on ten cent heads
HELLYEAH
Band of brothers
COCHISE
118
KLOGR
Black snow
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente