Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
RISE TO REMAIN - City of vultures

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
RISE TO REMAIN WEBSITE

Label(s) :
EMI
 (13/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 15/09/11
Bof...
J’ai découvert RISE TO REMAIN alors que le groupe ouvrait pour IRON MAIDEN à Paris. Et, rappelez-vous, je n’ai été emballé ni par la prestation des Anglais, ni par leur MetalCore. Plus tard, seulement, j’ai découvert que le vocaliste du groupe n’est autre que le fils d’un certain Bruce DICKINSON. Ce qui explique en grande partie la place du groupe sur cette tournée (tout comme ce fut le cas précédemment avec Lauren HARRIS, l’ainée de la progéniture de son bassiste de père)

Qui a un jour voulu être le « fils de… » ou la « fille de… » ? Reconnaissons que la difficulté de la situation est proportionnelle à la notoriété du parent. Savoir en user permet de décrocher un deal mondial sur le même label que papa. Ce type de contrat, rare de nos jours, est-il pourtant significatif des qualités d’un groupe ?

Je range cependant mes a priori à leur place (au plac‘hard) et aborde cet album - dont on fait des gorges chaudes outre-Manche - l’esprit ouvert.
Dès le départ, il est clair qu’Austin DICKINSON ne tombe pas dans le piège de la tentative d’imitation de son illustre père (mais dans celui de la pâle imitation de la coiffure d’un Justin BIEBER aux cheveux mi-longs !) et opte pour un chant à l’opposé, mélangeant hurlements et chant clair (aux forts accents pop rock par instants). Ses camarades de jeu (Ben TOVEY et Will HOMER aux guitares, Joe COPCUTT à la basse et Pat LUNDY à la batterie) alternent avec une efficacité relative les tempi et ambiances tout au long de ce premier album, City Of Vultures.

L’album, après une courte introduction, démarre plutôt bien. Et pour peu que l'on fasse abstraction des hurlements et grognements par trop agressifs, des morceaux comme The Serpent, This Day Is Mine ou City Of Vultures, rapides et lourds, frappent fort. En n’utilisant pas de doubles grosses caisses à profusion et en diversifiant les sonorités des guitares, le groupe cherche à se démarquer mais…

… Mais se prend les pieds dans le tapis dès Talking In Whispers qui manque cruellement de personnalité. Les effets vocaux et musicaux se font pénibles et même irritants... A partir de ce moment, les choses deviennent, au mieux, banales, RISE TO REMAIN ne proposant rien de vraiment novateur, ni même d’original. Les chansons s’enchaînent sans jamais parvenir à retenir mon attention, exception faite peut-être de Illusions, avec sa construction un poil barrée et son pont qui se fait calme et léger.

City Of Vultures se termine et me laisse un goût de pas totalement fini. Oh, certes, le son est propre, fruit du travail de Colin RICHARDSON, mais ce n'est pas suffisant. Ça pourra sans doute plaire à la jeune génération, avide de nouveautés et se laissant facilement abuser par les superlatifs que le marketing aime coller au nom d’un nouveau groupe. Mais l’ensemble me laisse de marbre. On mise beaucoup sur RISE TO REMAIN, trop peut-être. Et le fait d’avoir été élu « Meilleur nouveau groupe » et « Meilleure révélation anglaise » aux Golden God awards de Metal Hammer et aux Kerrang awards, respectivement, est assez significatif de l’état actuel de la scène anglaise, pas au mieux de sa forme créative. Cependant, EMI étant derrière le groupe (encore un hasard?), il y a peu de doute que RISE TO REMAIN ne bénéficie d'une belle campagne de promotion bien orchestrée, suivie, d'ici guère plus d'un an, d'un second album carré de chez carré, histoire de faire taire les crédules et mauvaises langues. A suivre, donc.


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le jeudi 15 septembre 2011

Ville : Chambéry
Baby baby baby ouh !!!
Commentaire de metalmp : Enfin un connaisseur ! LOL
Axldobby Le jeudi 15 septembre 2011

Ville : Bretagne
Nulle méprise, cher MarPa ! Je ne plaisantais pas, lorsque je te demandais qui était Justin Bieber ... J'ai été sur Google, histoire de ne pas paraître plus bête que je ne le suis :)
Commentaire de metalmp : ben au moins, tu auras appris quelque chose aujourd'hui ! Tu verras, quand t'auras des gosses (version française, pas canadienne, les gosses !) ^_^
Axldobby Le jeudi 15 septembre 2011

Ville : Bretagne
Plusieurs remarques/questions/objections/suggestions : 1) Qui est Justin Bieber ? :o 2) Le fait d'être élu "meilleur machin/espoir/bidule de l'année" sur des magazines dit "spécialisés" - lol - m'a toujours fait sourire. Surtout quand, sur la fiche promo', sont inscrits quelques lignes de ces fameux journaux papiers :) :) 3) Je n'ai jamais compris l'engouement pour la grosse gueulante vocale précédée d'une voix hyper claire (limite castra !) :'(
Commentaire de metalmp : Je ne te ferai pas l'insulte d'une biographie de ce fameux Justin... J'ai d'autres dossiers en cours, plus proches de mes aspirations musicales!
Je te rejoins sur le hurlement, et je n'accroche tout simplement pas avec ce type de "vocalises" même si je peux le comprendre dans l'expression de la colère ou de la rage, par exemple, mais pas en continu. Certains aiment ça, c'est qu'il doit y avoir un truc, non?
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HUMAN JAIL
The soul allegory
BRYMIR
Breathe fire to the sun
GRORR
Pravda
FRONTAL
Death eaters
NORTHER
Circle regenerated
Chroniques du même auteur
LE BAL DES ENRAGES
Le grand retour - live 2012
BERSERKERS
Berserkers
VENTURIA
Dawn of a new era
FIVE FINGER DEATH PUNCH
Got your six
THE SUPERCOPTERS
Pschos heroes
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente