Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
NICKELBACK - Silver side up

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2001
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 39minute(s)

Site(s) Internet : 
NICKELBACK MYSPACE 
NICKELBACK WEBSITE
ROADRUNNER RECORDS WEBSITE

Label(s) :
Roadrunner Records
 (15/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 31/10/11
oldies but goldies: une production remarquable
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Fondé au Canada en 1995, NICKELBACK est emmené par le guitariste chanteur Chad KROEGER, associé au guitariste Ryan PEAKE, au bassiste (et demi-frère de Chad) Mike KROEGER et au batteur Ryan VIKEDAL. Après des débuts difficiles, l’horizon du groupe s’éclaire quand il parvient l’année suivante à décrocher une signature sur Roadrunner, grâce auquel il enregistre un premier album Curb en 1996. Le disque connaît un succès modeste, mais la tournée canadienne destinée à promouvoir son successeur The State (1998) satisfait suffisamment le label pour qu’il décide de lancer le groupe sur le marché américain en 2000. La consécration intervient l’année suivante pour NICKELBACK avec Silver Side Up, et en particulier le single How You Remind Me, qui bénéficie d’une intense diffusion radiophonique.

NICKELBACK est généralement classé parmi les formations Néo-Metal, mais préfère se revendiquer du courant Post Grunge. Il est vrai que le groupe présente des influences qui le portent vers la scène de Seattle. Il emprunte ainsi à celle-ci les guitares lourdement saturées, omniprésentes sur les titres de Silver Side Up. Par ailleurs, le choix du producteur s’est porté sur Rick PARASHAR, qui a par le passé peaufiné le son de plusieurs albums phares du mouvement Grunge, ainsi Ten (PEARL JAM) en 1991 et Sap (ALICE IN CHAINS) en 1992.

L’importance des racines Grunge dans la musique de NICKELBACK a valu au groupe un reproche fréquent, celui de manquer d’originalité, de personnalité musicale. Sur Silver Side Up, l’exemple le plus frappant est constitué par l’intro de Just For, qui rappelle très nettement les gimmicks rythmiques popularisés par Kurt COBAIN à travers des tubes tels que Smells Like Teen Spirit ou Rape Me. Au-delà de ces clins d’œil parfois trop évidents, il convient de reconnaître l’efficacité des compositions du groupe, souvent immédiatement mémorisables, qu’il s’agisse de Too Bad, Woke Up This Morning, construit sur un riff particulièrement entêtant, ou encore Money Bought.

De surcroît, l’album bénéficie d’une production remarquable : outre de puissantes guitares, il propose une section rythmique généralement très présente. Les couplets de Too Bad la mettent particulièrement en valeur.

Cependant, le titre le plus mémorable de l’album demeure How You Remind Me. Il sera parfois décrié par les fans de la première heure de NICKELBACK, car jugé extrêmement commercial pour une formation connotée underground à ses débuts. Sans doute le thème abordé, celui d’une rupture douloureuse, a-t-il contribué à ces critiques par son aspect universel. Il s’agit pourtant d’une superbe power ballad, dont les couplets mélancoliques alternent avec des refrains énergiques où explose la puissance vocale de Chad KROEGER.

Silver Side Up constitue ainsi un album très agréable, même s’il souffre parfois d’une légère monotonie. Il lance brillamment la carrière de NICKELBACK. En 2003, The Long Road confirme la percée, malgré des résultats moins spectaculaires que son prédécesseur. Avec All The Right Reasons (2005), les Canadiens réussissent l’exploit de surpasser les ventes de Silver Side Up. En 2008, le groupe s’adjoint les services du producteur Robert John " Mutt " LANGE, connu pour son travail avec AC/DC et DEF LEPPARD, à l’occasion de son album Dark Horse.

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BRETT WALKER
Straight jacket vacation
BE THE WOLF
Imago
RHAPSOLDYA
N’int ket deuet a-benn da ziwriziennañ ac’hanomp…
AMPLIFIER
The octopus
BERNIE MARSDEN
Shine
Chroniques du même auteur
QUEEN
Sheer heart attack
CHARIOTS OF THE GODS
Tides of war
PAPA ROACH
Still swinging (single)
HANNIBAL
Cyberia
TRUCKFIGHTERS
Universe
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente