Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MESSENGER - See you in hell

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 59minute(s)

Site(s) Internet : 
MESSENGER MYSPACE 

Label(s) :
Massacre Records
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 24/10/11
Vive la tradition !
De prime abord, tout chez MESSENGER respire le cliché Metal à plein nez : le nom du groupe, le titre de ce second album (ainsi que du premier, Under The Sign, sorti en 2006) ainsi que ceux des compositions (Valkyries, Flames Of Revenge, The Prophecy et on en passe), l’abominable illustration. On aborde donc l’écoute de ce See You In Hell avec une forte appréhension... et l’on a tort ! Explications.

Tout d’abord, MESSENGER maîtrise son sujet sur le bout des doigts : le groupe récite à la perfection un Heavy Metal de tradition, authentique (le label appose l’étiquette True Metal), épique et lyrique. Dans les moments les plus classiques et basiques, le nom de JUDAS PRIEST vient à l’esprit ; le chant haut perché de Siggi SCHÜSSLER, les riffs et les rythmiques saccadés, les gros refrains amenant les références de RUNNING WILD et de la vague Speed Metal des années 80 (qui se souvient de SCANNER et de son merveilleux Hypertrace ?). Signe qui ne trompe pas, le groupe se fend d’une reprise fidèle du Dr Stein de HELLOWEEN.

Les titres les plus épiques évoquent immanquablement MANOWAR dans ce que ce groupe aujourd’hui caricatural a pu produire de meilleur par le passé (les fans de RHAPSODY peuvent même se laisser tenter). Les interventions en solo du guitariste Frank KETTENHOFEN vont jusqu’à révéler une vélocité et des gammes issues du répertoire Néo classique.

La maîtrise des références est une chose, rendre vivant ce qui pourrait ressembler à un musée en est une toute autre ! Là réside le tour de force de MESSENGER, qui manifeste une envie de tous les instants, une passion communicative, un talent systématique pour les mélodies puissantes et efficaces. Pas un morceau sans un gimmick de guitare marquant, sans un refrain irrésistible ! Rien n’est vraiment original mais tout est convaincant de bout en bout, pour qui aime les traditions propre au Heavy Metal classique.

A noter qu’une version limitée comporte deux titres supplémentaires, dont Sign Of The Evil Master qui culmine à plus de huit minutes : épique, on vous dit !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DARK NIGHTMARE
The human liberty
IRON MAIDEN
The final frontier
REXOR
Heavy metal forever
ELVENPATH
Elvenpath
HOLY CROSS
Holly cross
Chroniques du même auteur
THERION
Blood of the dragon
VARDIS
Quo vardis
GATEKEEPER
East of sun
PALE DIVINE
Painted windows black
EVENOIRE
Herons
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente