Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HELLWELL - Beyond the boundaries of sin

Style : Heavy Metal
Support :  CD - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
7titre(s)

Label(s) :
Shadow Kingdom
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 29/09/12
Les claviers en plus
Mark SHELTON est le chanteur et guitariste du groupe culte MANILLA ROAD depuis 1977. Il en est l’unique et incontesté maître d’oeuvre. Pour autant, il a décidé de créer un projet parallèle, HELLWELL, afin de proposer ce qui s’avère être ni plus ni moins qu’un album de MANILLA ROAD avec pour principale caractéristique la présence essentielle de claviers. Attention, quand on vous parle de claviers, on ne parle pas en l’occurrence de synthétiseurs émollients à vocation commerciale, mais bien de claviers aux sonorités tout droit sorties des années 70.

Au fil de cet album conceptuel, on retrouvera donc tous les ingrédients qui font la marque de fabrique de Mark SHELTON depuis toujours : son chant nasillard et rauque (on aime ou on déteste, moi j’aime), ses riffs secs et acérés, ses soli stridents et volubiles, ses rythmiques saccadées, les ambiances sombres ou épiques. Loin de s’avérer problématique, le renfort systématique des claviers apporte variété et dynamisme, ainsi qu’un rappel d’une époque où l’orgue ou d’autres types de claviers abondaient dans les formations de Hard Rock : DEEP PURPLE bien sûr, mais aussi MOUNTAIN, BLUE ÖYSTER CULT, GRAND FUNK RAILROAD ou BLOODROCK. Le mariage de cet héritage avec l’univers plus Heavy Metal de SHELTON est au final une excellente opération, qui rappelle un peu ce que celui-ci tenta en 1990 avec l’album The Court Of Chaos.

Seul bémol important : le son est trop peu travaillé, manquant de puissance, notamment au niveau des guitares qui sonnent du coup de manière aigrelette. Du coup, ce premier album de HELLWELL risque fort d’être cantonné aux frontières du Heavy Metal underground : ce qui serait dommage. A écouter en attendant le prochain album de MANILLA ROAD : Mysterium.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CRAZY HAMMER
Resurrection
RAVAGE
Freedom fighter
DARK FOREST
The awakening
KALEDON
Altor : the king's blacksmith
CHASTAIN
We bleed metal
Chroniques du même auteur
SECRETS OF THE MOON
Black house
DESTINY
Climate change
PROFESSOR BLACK
I am the rock
SONS OF MORPHEUS
The wooden house session
SANHEDRIN
The poisoner
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente