Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MANILLA ROAD - Invasion

Style : Epic Heavy Metal
Support :  CD - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
MANILLA ROAD MYSPACE 
MANILLA ROAD WEBSITE

Label(s) :
Shadow Kingdom
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 03/11/12
Réédition des débuts d'un groupe culte
Bien qu’ayant déjà fait l’objet d’une édition CD (notamment en double CD couplé avec l’album Metal par Metal Cult Classics), savoir que le premier album de MANILLA ROAD va être accessible à un prix raisonable est forcément une bonne nouvelle. Paru en 1980 sur le label du groupe (Roadster records), Invasion révélait un groupe encore très marqué par les années 70. Certes, le guitariste Mark SHELTON avait déjà acquis un sens inné du riff tranchant mais quasiment tous les autres ingrédients renvoyaient à la décennie précédente. Les soli incandescents du même SHELTON portaient la marque des exploits des guitar heroes. Il faut dire que le bonhomme pouvait se permettre de telles cavalcades, tant il était soutenu par une section rythmique de feu, toujours en mouvement : Scott PARK, un bassiste volubile capable de jouer en lead, Rick FISHER, batteur adepte du martèlement, des roulements de toms et d’un jeu de cymbales permanent.

A la fois frénétiques et épiques, les compositions renvoyaient aux travaux de pionniers du Hard Rock pour guitariste soliste comme Ted NUGENT (notamment avec ses AMBOY DUKES) ou Frank MARINO & MAHOGANY RUSH. Par certains côtés, le Space Rock de HAWKWIND peut être évoqué. L’acoustique Centurian War Games verse même du côté du Folk Rock, c’est dire ! Si certains titres s’avèrent plus faibles, notamment au niveau des paroles (on pense à The Dream Goes On et Street Jammer), le groupe développait déjà des compositions épiques qui sont encore aujourd’hui sa marque de fabrique, avec une mention spéciale pour le décoiffant Far Side Of The Sun et le contrasté The Empire.

Même si la production était très artisanale, ce premier album demeure une curiosité indispensable aux fans du groupe et aux curieux du Hard et du Heavy US de cette époque.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
KACHANA
The plains of illyricum
HOLY MARTYR
Still at war
MANILLA ROAD
Voyager
WARMIND
Another way to find
MASTER MASSIVE
The pendulum
Chroniques du même auteur
GYPSY CHIEF GOLIATH
Citizens of nowhere
RHINO
The law of purity
STICKY BOYS
Calling the devil
FUNERAL CIRCLE
Funeral circle
ARGUS
Beyond the martyrs
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente