Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
THERION - Les fleurs du mal

Style : Symphonic Metal
Support :  CD collector - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
16titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
THERION WEBSITE
POSSESSION PRODUCTIONS BANDCAMP

Label(s) :
End Of The Light
 (14/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 28/11/12
Poupée de cire, poupée de métal
Christopher JOHNSSON, guitariste, compositeur et âme de THERION, est un homme qui va au bout de ses envies et qui se donne les moyens de ses ambitions. Dès les débuts du groupe, il n’a pas hésité à abandonner le Death Metal pour muter vers un hybride de Metal grandiose et de musique symphonique. Une synthèse qui apparaît aujourd’hui banale, qui l’était beaucoup moins au milieu des années 90. Une fois de plus, l’homme emmène son groupe sur des territoires inédits, voire dangereux pour la carrière de THERION. Les Fleurs Du Mal est intégralement composé de reprises de chansons françaises de variété !!!

N’étant pas un spécialiste du répertoire abordé et ne connaissant pas non plus la totalité des versions originelles, je ne peux qu’émettre un avis portant sur la valeur intrinsèque de cet album. Et le jugement sera mitigé. Non pas parce que la démarche m’apparaît le moins du monde problématique, mais bien parce que la greffe du Metal symphonique de THERION sur la variété française ne s’avère pas forcément convaincante. Globalement, on peut dire qu’ajouter des riffs sur des titres qui ne sont pas conçus pour les supporter n’est pas un gage de réussite. Par contre, le talent d’arrangeur de JOHNSSON confère à certains titres une emphase crédible et efficace.

Mais la nature même du répertoire abordé plombe les efforts de relecture Heavy. A l’instar des originaux, certains titres demeurent irrémédiablement sirupeux et peinent à décoller : La Maritza parvient à être plus larmoyante et emphatique que l’originale par Sylvie VARTAN, c’est peu dire ! A noter que l’interprétation des textes en français est dans l’ensemble tout à fait convaincante, bien articulée et prononcée, qu’il s’agisse des prestations féminines (pour l’essentiel Lori LEWIS) ou masculines (avant tout Thomas VIKSTRÖM). Quand l’alchimie prend, les qualités des compositions sont pour beaucoup dans la réussite, THERION imprimant sa marque par les arrangements. Les titres signés par Serge GAINSBOURG ressortent du lot : Poupée de Cire, Poupée de Son, Les Sucettes (chantées par France GALL), Initials B.B. (duo GAINSBOURG-Brigitte BARDOT). Polichinelle (France GALL encore) s’avère également bien nerveux.

Au total, Les Fleurs du Mal est un album résolument provocateur, (involontairement ?) kitsch, partiellement réussi. J’invite chacun à l’écouter afin de se faire une idée sur un projet qui ne laisse pas indifférent.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
AVANTASIA
Ghostlights
CAIN'S OFFERING
Stormcrow
BEYOND THE BLACK
Heart of the hurricane
SHAYLON
Forgotten realms of wonders
QANTICE
The cosmocinesy
Chroniques du même auteur
STRIKE
Back in flames
STONE MAGNUM
From time... to eternity
WHEEL IN THE SKY
Beyond the pale
RAVENSIRE
A stone engraved in red
VOICES OF DESTINY
From the ashes
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente