Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
GIN LADY - Mother's ruin

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du label
17titre(s) - 71minute(s)

Site(s) Internet : 
GIN LADY FACEBOOK
GIN LADY WEBSITE

Label(s) :
Transubstans Records
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 12/06/13
De belles ruines
Fondé entre autres par d'anciens membres du fabuleux groupe de Rock progressif BLACK BONZO, GIN LADY a déjà commis en 2012 un très goûteux premier opus qui donnait plus dans le Hard seventies. Dès son deuxième galop d'essai, GIN LADY nous propose une double album qui verse plus franchement encore dans le Rock de la fin des années 60 et du début des années 70. Avec à la clé un panorama très varié. Tour d'horizon.

Ainsi, le titre d'ouverture, Mother's Ruin, tendu et nerveux, évoque les Boogie altiers et venimeux que le BLUE ÖYSTER CÜLT dispensait dans ses trois premiers albums. Par contre, son successeur Shine On évoque plutôt les ROLLING STONES et leur fausse nonchalance très Rock'n'Roll. Piano électrique, cuivres, rythmique presque Funk : High Flyer transporte l'auditeur dans une luxueuse villa californienne. Learning How To Live s'avère être un Blues décontracté. Den Of Wolves est un Boogie cool et swinguant à la HUMBLE PIE.

Enumérer les dix sept compositions de l'album serait sûrement fastidieux : contentons-nous d'affirmer que la maîtrise des registres Rock, Blues et Boogie, voire ballades aériennes à la mode californienne, est avérée et qu'à défaut d'écrire de nouveaux classiques dans ces genres rebattus, GIN LADY se les approprie avec brio. En cela, ils signent un hommage vivace aux grands anciens (ROLLING STONES, FACES, HUMBLE PIE, FREE, STEPPENWOLF, STATUS QUO...). Tout au plus souhaiteront-on entendre quelques titres plus punchy, afin d'enrichir encore la palette. En tout cas, quand GIN LADY muscle son jeu, c'est du tout bon : le groove énorme et très chaud de Ragged Man Blues, le Boogie jovial de Rockin' Horse, le racé Thunder & Lightning (que n'aurait sûrement pas renié LYNYRD SKYNYRD).
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
AMAZING JOURNEY
One night in new york city
STATUS QUO
Bula quo!
JIMM
In[can]decence
BON JOVI
The circle
SIMO
Let love show the way
Chroniques du même auteur
BLOOD OF THE SUN
Burning on the wings of desire
MY BROTHER THE WIND
I wash my soul in the stream of infinity
BOLDER DAMN
Mourning
RUBY THE HATCHET
Valley of the snake
PAGAN ALTAR
The time lord
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente