Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SINISTER REALM - World of evil

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s)

Site(s) Internet : 
SINISTER REALM MYSPACE 
SHADOW KINGDOM WEBSITE

Label(s) :
Shadow Kingdom
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 11/08/13
Heavy classique et impérial
N’allons pas chercher des appellations exotiques, des sous courants obscurs : SINISTER REALM joue définitivement et irrémédiablement du Heavy Metal, point barre. Oui, dans la grande tradition carrée, claire et mélodique des JUDAS PRIEST, DIO et ACCEPT, voire IRON MAIDEN dans la complémentarité des guitares. Rien d’original donc, m’objecterez-vous ? Non mais on a affaire ici à une pratique extrêmement brillante et maîtrisée de cette tradition. Comme sur les deux précédents albums (Sinister Realm en 2009 et The Crystal Eye en 2011), SINISTER REALM révèle une stupéfiante capacité à écrire des compositions simples, limpides, directes mais toujours rehaussées par une mélodie, un arrangement.

Il n’y a là rien d’ostentatoire, le groupe ne cherchant absolument pas à forcer le trait en versant dans le Power Metal, se basant exclusivement sur l’expressivité de rythmiques sévères (riffs secs et acérés, basse claquante), d’un chanteur – Alex KRISTOF - qui module à merveille sans forcer, de solos incisifs et mélodiques. Le tempo général est relativement modéré et médium, ce qui n’ôte aucune once de vitalité ou d’agressivité. Au contraire, souffle sur certains titres une ambiance épique de bon aloi, et ce sans renfort d’effets pesants (à l’exception de quelques touches bien dosées de claviers). Prenons deux exemples. En premier lieu, durant sept minutes, le titre The Ghosts Of Nevermore joue la carte de la progression lente, du développement de riffs simples et hypnotiques, des ambiances lourdes. Les neuf minutes de Four Black Witches se déroulent sur un tempo par moments plus nerveux mais le principe demeure identique : riffs basiques, voix impériale et refrains irrésistibles (et même une partie de basse que Steve HARRIS bénirait et qui rappelle les débuts de IRON MAIDEN).

Hormis ces deux longues compositions, difficile d’extraire tel ou tel titre tant l’ensemble paraît homogène. Incontestablement, SINISTER REALM signe là un exercice de style sincère et éclatant.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HELLOWEEN
Rabbit don't come easy
CRYSTAL VIPER
Defenders of the magic circle: live in germany
METAL WITCH
Ready to burn
HOLY CROSS
Holly cross
ENFORCER
Diamonds
Chroniques du même auteur
ANGELS OF BABYLON
Thundergod
IRON MAN
The passage
FIREFORCE
March on
SOLSTICE
White horse hill
ARDUINI / BALICH
Dawn of ages
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente