Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WITHINSANE - Through the eyes of consciousness

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  MP3 - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
Page Facebook Officielle

Label(s) :
Auto Production
 (17/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 12/04/14
...cette galette est un concentré de puissance et de mélodies
On peut dire que le metal français a actuellement le vent en poupe. En fait, depuis la formation du groupe bayonnais GOJIRA, les groupes frenchies évoluant dans le metal extrême ont littéralement poussé comme des champignons, un peu partout en France, comme si le quartet aquitain avait saupoudré de compost naturel les futures petites pousses musicales qui, aujourd’hui, se font connaître sur la scène nationale et au-delà en Europe. Et WITHINSANE est l’un de ses espoirs métalliques. Le one-man band parisien créé en 2010 par Djé, également membre de YORBLIND, a déjà un premier album à son actif, Through The Eyes Of Consciousness, sorti l’année dernière et qui a déjà reçu pas mal de bonnes chroniques. Soutenu par Krys DENHEZ (JARELL, In The Guise Of Men) et Cyd CHASSAGNE (MAGOA) aux micros ainsi que par Olivier DIAS derrière les fûts, Djé nous a délivré un excellent opus qui peut sans conteste rivaliser avec ceux des meilleures formations francophones et européennes dans le style qu’il pratique, c'est-à-dire un heavy-death mélodique de toute beauté.

Autoproduit par Djé, enregistré dans deux studios différents (le White Wasteland et le Lower Tones Place) avec Emmanuel ROUSSEAU et Edgar CHEVALLIER aux commandes, ce dernier ayant également été responsable du mastering et du mixage, Through The Eyes Of Consciousness mérite que vous vous y attardiez dessus, chères lectrices et chers lecteurs. En effet, cette galette est un concentré de puissance et de mélodies. Tout ce que vous pourriez apprécier si vous êtes fans de la mouvance death mélodique scandinave, et plus particulièrement de sa branche qui cartonne en Suède. Afin de vous permettre de bien cerner cette rondelle, sachez simplement que l’on pourrait la classer à la croisée des chemins entre un Character de DARK TRANQUILLITY pour son côté atmosphérique, un Reroute To Remain d’IN FLAMES à cause de l’alternance voix gutturales/voix claires et un Figure Number Five de SOILWORK pour le léger groove et les soli de guitare. Cela dit, cet album possède une identité propre qui lui permet de se démarquer des productions des formations sus-citées. Un exploit quand on pense aux nombreux combos qui débutent et qui laissent généralement transparaître leurs influences de manière explicite. Ici, ce n’est pas le cas. Même si l’on peut percevoir un brin l’impact de la scène nordique sur Djé et ses collaborateurs.

Côté morceaux, l’opus débute de manière musclée avec une bombe nucléaire intitulée Piece Of Nothing et se termine en fanfare avec le titre éponyme, le grandiose Through The Eyes Of Consciousness qui défonce tout et assure au ‘groupe’ de ne pas être oublié après l’écoute de ce premier essai fort réussi. Entre ces deux compositions, rien à dire tellement tout est parfaitement dans la même lignée. Mention spéciale toutefois aux pistes 5 (My Own Redemption) et 6 (Tears Of Hiroshima) qui m’ont le plus touchées, la première pour ses parties de guitare lumineuses, la seconde pour son aspect humain grâce, notamment, aux sifflements (une première dans le death mélodique) de l’un des deux vocalistes et qui rappellent un tantinet les BO des westerns d’autrefois…Et comme je suis fan de l’œuvre d’Ennio MORRICONE, ça m’a fait tilt ! Parenthèse fermée, repassons à la musique. Comme je l’ai écris, il n’y a aucun temps mort, on ne s’ennuie vraiment pas à l’écoute de ces 10 chansons, toutes plus directes les unes que les autres. C’est un plaisir que de se délecter pendant 48 trop courtes minutes de ce death mélodique à la sauce franco-suédoise ! Surtout grâce au soin apporté au son qui est tellement clean et dévastateur, rarement présent lors d’un premier album. Du coup, j’ai eu l’impression d’écouter l’énième réalisation d’une formation hyper connue. Bien entendu, je ne parle pas du contenu de Through The Eyes Of Consciousness’, mais bien de son rendu audio, vous l’aurez évidemment compris. Côté paroles, Djé a développé un sujet qui traite de la folie humaine par rapport à son environnement, démence qui se caractérise par la cupidité de l’être humain, seule créature sur cette planète à avoir un impact dévastateur sur tout ce qui l’entoure, que cela soit au travers de la guerre, du spécisme, de l’épuisement des diverses ressources terrestres…Seule une véritable prise de conscience pouvant sauver l’Humanité de son aliénation mentale et de ses pêchés. Enfin, la pochette a été réalisée par Niklas SUNDIN, graphiste à ses heures et principalement six-cordiste de DARK TRANQUILLITY et LAETHORA. Ce qui donne un cachet supplémentaire au combo parisien.

Après maintes et maintes heures passées à écouter et réécouter Through The Eyes Of Consciousness, je n’ai jamais ressenti un quelconque signe de lassitude. A chaque fois que je lance cet album sur mon lecteur CD, je trouve toujours quelque nouvel élément qui m’avait échappé lors de la précédente audition. Un peu comme sur les derniers NIGHTWISH. Et cette perpétuelle (re)découverte de détails musicaux permet un plaisir constant à chaque fois que Through The Eyes Of Consciousness est lu par une platine de chaîne hifi. Vous pouvez, donc, vous délecter de cet album deux, trois, quatre fois d’affilées, vous ne vous ennuierez pas, je vous en donne ma parole. WITHINSANE est un groupe que je vous conseille vivement de découvrir. Sa musique peut vous séduire et ce même si vous n’êtes pas spécialement une admiratrice ou un admirateur du genre pratiqué par Djé et ses complices et que vous préférez le heavy metal, pour ne citer que cet exemple. Il s’agit là d’une réunion d’artistes qui a un avenir devant elle, car elle possède déjà tout le potentiel pour se hisser parmi les grands du heavy-death mélodique et se construire une belle carrière avec de la ténacité et de la sueur. Dans tous les cas, voilà une galette qui m’a laissée carrément KO. Alors, si vous aussi vous souhaitez recevoir un uppercut en métal en pleine face, comme moi, cet album est fait pour vous ! ;)
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CRAFTEON
Cosmic reawakening
CHABTAN
Eleven
AKROMA
Apocalypse (requiem)
MORBID ANGEL
Kingdoms disdained
KALMAH
12 gauge
Chroniques du même auteur
ARAKAIN
Schizofrenie
DARK LUNACY
The day of victory
ATLANTIS CHRONICLES
Barton's odyssey
SHADOWSIDE
Shades of humanity
BLOODBOUND
War of dragons
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente