Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BENIGHTED - Carnivore sublime

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 38minute(s)

Site(s) Internet : 
BENIGHTED WEBSITE

Label(s) :
Season Of Mist
 (15/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 19/05/14
Quand la boucherie est bonne…
BENIGHTED en activité depuis 2000 mérite bien une chronique dans votre webzine préféré. De plus, les suivant depuis leur début, je constate une progression constante de cette formation passée par Adipocere, Osmose Productions et actuellement chez Season Of Mist. Carnivore Sublime est déjà leur huitième album et très certainement le plus abouti.

Ne cherchez pas les mélodies mielleuses, BENIGHTED envoie du lourd, un Brutal Death sans concession. Les sonorités core que l’on retrouve encore un peu dans le chant (Collection Of Dead Portraits) et black ont laissé place à plus de grind. La minute 30 de X2Y en ouverture vous place immédiatement dans le contexte : il n’y aura pas de quartiers. Noise respecte plus les règles du Brutal Death à l’américaine, bourré de break (Carnivore Sublime) et de changements de rythmes à la CANNIBAL CORPSE. Le chant porcin typique du Grindcore alterne avec les growls du Death Metal. Je pense aussi à ABORTED ou DYING FETUS, officiant dans le même style. Niveau batterie, ça va très vite et très fort, la double grosse caisse martèle, hache, coupe et groove avec la basse sur Experience Your Flesh. Ce morceau comme le furieux Spit comporte une cassure avec cri de bébé, dans le thème général de Carnivore Sublime explorant les rapports complexes d’une mère avec son enfant. Car les Musiciens de BENIGHTED sont des bouchers instruits qui attachent de l’importance à leurs textes. En effet, depuis Insane Cephalic Production en 2003, les thèmes psychiatriques et la folie, principales sources d’inspiration, sont largement développés. Les guitares surpuissantes écrasent toute résistance, un exemple ? Les Morsures Du Cerbère où cet instrument domine.

Je ne vais pas vous mentir, il faut vraiment de l’endurance pour supporter ce véritable carnage. Les non amateurs de (brutal) Death passeront immédiatement à l’abattoir, c’est certain! Autrefois confiné dans le milieu underground, BENIGHTED maitrise maintenant complètement son brutal Death Metal et s’inscrit parmi les meilleurs groupes français. La boucherie est encore plus énorme en live où le groupe se livre jusqu’au bout et donne toutes ses tripes! Vivement le Hellfest 2014 et bon appétit.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
AMIDST THE WITHERING
The dying of the light
KHYNN
Any fear calms down
DOCTOR ZAIUS
Out of the cage
MAGIC HOLDS NIGHTSIDE
Only half a league (démo 2011)
MADE OF HATE
Pathogen
Chroniques du même auteur
DREAM THEATER
A dramatic turn of events
RONNIE JAMES DIO
This is your life
LYNYRD SKYNYRD
Last of a dyin’ breed
DALTON
Pit stop
SCORPIONS
Comeblack
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente