Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CORRUPTION - Devil's share

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  CD promo - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
CORRUPTION FACEBOOK

Label(s) :
Metal Mind Productions
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 12/07/14
Groovy baby
Formée en 1991, CORRUPTION est une formation polonaise opiniâtre puisque Devil's Share constitue son septième opus. Dans son pays, le groupe fait figure de référence en matière de Stoner Rock. Cela dit, l'écoute intégrale et répétée de Devil's Share amène à un constat d'évidence : CORRUPTION a largué les amarres et a considérablement élargi son rayon d'action. Effet d'une naturelle volonté d'évolution ou conséquence tout aussi logique d'un line up renouvelé aux trois quarts, cette évolution rapproche le groupe du Metal groovy aux saveurs sudistes pratiqué par CORROSION OF CONFORMITY ou BLACK LABEL SOCIETY.

Certes, de son passé consacré au Stoner, CORRUPTION a conservé un goût immodéré pour les rythmiques musclées animées par un groove lourd. Mais c'est bel et bien l'héritage du Rock sudiste et du Hard Rock tendance n'Roll qui se trouve ici capté et plongé dans un bain métallique qui n'ôte rien au feeling originel. Harmonica, guitare slide, banjo copulent tout naturellement avec des guitares grasses, une basse sous haute tension et une batterie tout en mouvement. Le chant se fait parfois rauque mais les lignes sont modulées et le timbre évite l'écueil du registre de l'ours en colère.

Sans pouvoir prétendre à une originalité folle, CORRUPTION sait trousser des compositions vivifiantes et mémorables, passant d'un registre festif à des options plus altières, sans rien perdre à l'impact. Il faut dire que la production combine impeccablement la puissance et la clarté. A vrai dire, la fougue et le répertoire déployés par le groupe me rappelle la fraîcheur sauvage des grandes heures d'un BLACKFOOT qui aurait séjourné au cœur d'une centrale nucléaire.

Qui plus est, CORRUPTION déploie un humour de bon goût, comme le prouve la reprise musclée du célèbre Born To Be Wild de STEPPENWOLF, rebaptisé pour l'occasion Born To Be Zakk Wylde et agrémenté de quelques mesures du Holy Diver de DIO !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
A TORTURED SOUL
Lucifer’s fate
M.W. WILD
The third decade
MEGAHERZ
Zombieland
RAM-ZET
Neutralized
THE MORNINGSIDE
Yellow
Chroniques du même auteur
GOV'T MULE
The tel-star sessions
SEVEN WITCHES
Call upon the wicked
PALE DIVINE
Painted windows black
MIRROR QUEEN
Scaffolds of the sky
THE SWORD
Warp riders
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente