Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MIND MAZE - Back from the edge

Style : Melodic Speed Metal
Support :  MP3 - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
Official Mind Maze Website

Label(s) :
Season Of Mist
 (15/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 24/10/14
Une sortie séduisante...
Venu tout droit des USA, le groupe MIND MAZE débarque en cette année 2014 avec un nouvel et second opus intitulé Back From The Edge, après un debut-album plutôt réussi (Mask Of Lies). Ce quatuor penssylvanien existe depuis 10 ans, maintenant. Il a, donc, acquis un certain niveau d’expérience au travers de représentations scéniques et d’observation de l’évolution du metal mélodique en cette décennie. C’est par goût pour ce style que le groupe mené conjointement par la chanteuse et flûtiste Sarah TEETS (et non pas Tits, bande de pervers !) et le bassiste Mike LEPOND (SYMPHONY X, MIKE LEPOND’S ASSASSINS) a choisi le power metal à l’européenne. Et ce n’est pas un mal, vu le peu de formations nord-américaines intéressées par ce genre musical qui est, au contraire, très prisé en Europe.

Vu la fiche que l’on m’a fournie avec le kit promo, il est apparemment fait mention de la musique du quartet comme étant du power metal progressif. Or, aucun élément ne permet explicitement de définir Back From The Edge comme étant partiellement progressif. En effet, vous ne retrouverez ici aucune similitude avec les DREAM THEATER, SYMPHONY X, AWACKS, EVERGREY et compagnie. En tous cas, pas de rythmiques impaires, pas de morceaux à tiroirs, pas de surabondance de claviers…Juste le nécessaire pour qualifier MIND MAZE de power metal band. Du coup, la publicité qui est faite est un peu mensongère…Mais, passons ! Cela n’est pas bien grave, mais Mike LEPOND, Kalin SCHWEIZERHOF (batterie), Jeff TEETS (guitares, claviers) et Sarah, feraient mieux de revoir leurs leçons musicales…

Cette seconde galette est somme toute assez intéressante dans l’ensemble, bien que je la trouve plutôt « classique » dans son approche. Des morceaux courts pour six d’entre eux, taillés pour la scène, exceptés The Machine Stops et Onward (Destiny Calls II), qui dépassent les 8 minutes, de bonnes mélodies, une voix très agréable à l’oreille proche de celle de Candice NIGHT dans les tons les plus bas, des riffs qui ne sont pas sans rappeler le ANGRA du bon vieux temps, un tempo qui ne ralentit pas vraiment, des soli grandioses…Enfin, tout ce qu’il faut pour permettre à MIND MAZE de se créer une certaine notoriété et de montrer au monde qu’il possède quatre musiciens de talents qui savent composer des morceaux puissants, inspirés, délicats, et les interpréter à merveille.

Cependant, même si les américains s’en sortent avec brio, il n’en reste pas moins qu’un petit coup de pouce, tant au niveau de la production, du mixage et du mastering, œuvres de Jeff TEETS et Brian ANTHONY, qu’au niveau de la guestlist assez impressionnante, - jugez-en par vous-mêmes : Lord TIM (LORD), Chad BARNES (DAEKON), Matt JOHNSEN (DAWNBRINGER, PHARAOH), Jeff POURING (MAVERICK HUNTER) et Jens JOHANSSON (STRATOVARIUS) pour les plus connus, ainsi que Roman PALASIUK, Chris PIAQUADIO, Sean LOUGHEAD et Tom KERRIGAN, tous inconnus du grand public et qui s’amusent à faire les chœurs sur ce très bon Back From The Edge -, n’est pas de trop. Des noms d’invités que connaissent la plupart des métalleux peuvent permettre à un groupe de sortir de l’anonymat et d’injecter plus aisément sa musique dans le cœur des fans potentiels, surtout si ces guests sont des amis, comme c’est le cas de Mike LEPOND et de Jens JOHANSSON, qui ont tourné ensemble par le passé avec leurs combos respectifs (SYMPHONY X et STRATOVARIUS).

Du coup, MIND MAZE a trouvé la formule gagnante du loto : une chanteuse talentueuse, des titres accrocheurs, des invités de prestige, une production dynamique, une pochette attirante réalisée par Carl-André BECKSTON (illustrateur de BLOODBOUND, LALU, SEVEN WITCHES, STONELAKE, etc.). Ainsi, il n’est pas étonnant que ce Back From The Edge devienne l’un des meilleurs albums de ce millésime 2014. Il s’agit assurément d’une sortie extrêmement séduisante si vous appréciez le power metal mélodique. Ne pas vous procurer cet opus serait, dans ce cas, une véritable hérésie.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DYING FIRE
Cold land
SYMFONIA
In paradisum
GRAVE DIGGER
Ballads of a hangman
SINBREED
Master creator
INFINITE HORIZON
Dominion
Chroniques du même auteur
ÖBLIVÏON
Resilience
MILLENIUM
Awakening
CONFLICTED
Under bio-lence
HEXX
Wrath of the reaper
GAME OVER
Claiming supremacy
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente