Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LEAH - Kings & queens

Style : Symphonic Metal
Support :  MP3 - Année : 2015
Provenance du disque : Reçu du label
14titre(s) - 77minute(s)

Site(s) Internet : 
LEAH OFFICIAL WEBSITE

Label(s) :
Inner Wound Recordings
 (19/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 04/04/15
Frissons garantis !!!
L’année 2015 marque véritablement un renouveau du metal symphonique. Il suffit de voir le nombre impressionnant d’albums concoctés par les groupes de diverses nationalités qui émaillent les bacs des disquaires depuis début janvier pour s’en rendre compte de ses propres yeux. Entre les sorties les plus attendues, comme celles d’ANGRA, de BLIND GUARDIAN ou de NIGHTWISH, et les productions de formations moins connues MAGIC KINGDOM ou DAMNATION ANGELS en tête, sans compter les obscurs combos qui émanent trop d’on ne sait où tels que END OF THE DREAM, EVOLVENT, ONYRIA, ARMENIA ou BEYOND THE BLACK, nous avons presque trop l’embarras du choix et le fait même de choisir entre les différentes créations s’avère une action assez cornélienne. Cependant, les mélomanes averti(e)s sauront rapidement vers quels enregistrements se pencher en priorité.

Pour ma part, je peux d’ores et déjà vous conseiller Kings & Queens, qui est la deuxième galette de la chanteuse canadienne LEAH, et la troisième si l’on prend en considération son EP Otherworld, sorti en 2013 puis réédité en 2014 par Inner Wound Recordings, le nouveau label de la belle brune. Depuis son arrivée sur la scène symphonique en 2012 avec Of Earth & Angels, LEAH n’a eu de cesse d’évoluer musicalement, passant d’un metal très axé sur les guitares, à la manière d’un EVANESCENCE ou d’un WITHIN TEMPTATION, par exemple, à un style plus aérien, qui est bien ancré sur Kings & Queens, dans le genre de celui pratiqué par LEAVE’S EYES. Personnellement, je trouve que cette légère mutation a été naturelle pour la nord-américaine qui, de ce fait, permet à sa musique d’être délicatement plus variée et, surtout, plus subtile, atteignant ainsi une forte personnalité qui lui est propre. Le metal symphonique de LEAH ne ressemble à aucun autre, ce qui est une force. Mais aussi une chance, sa musique n’ayant aucun risque de stagner et de lasser les amateurs de ce style déjà trop représenté et victime d’un clonage massif à l’échelle planétaire, les caréliens de NIGHTWISH et les bataves de WITHIN TEMPTATION ayant influencé des tonnes de formations plus ou moins douées. Ici, tout est nouveau. Pas le fait que ce soit une femme qui chante sur un album interprété en arrière-plan par quatre mâles ayant une expérience significative du metal gothico-symphonique « à chanteuse » ou non (Timo SOMERS de DELAIN aux guitares, Barend COURBOIS de BLIND GUARDIAN et VENGEANCE à la basse, Sander ZOER ancien de DELAIN derrière les fûts, Oliver PHILIPPS aux claviers), mais le fait que Leah et son équipe de talentueux musiciens sont encore une fois arrivés à créer un monde sonore unique n’ayant peu ou pas de précédent. Chaque chanson a son propre tempérament, grâce à de très nombreuses atmosphères envoûtantes et des arrangements complexes, ce qui nous permet de découvrir des horizons souvent très bariolés. Of Earth & Angels était plutôt rock à tendance gothique et Otherworld plus doux. Kings & Queens, quant à lui, est, d’une certaine manière, un brassage des deux précédents opus, avec un visage plus dramatique, plus théâtral, où la délicatesse rejoint une certaine grandiloquence, les claviers raffinés se mariant parfaitement aux parties orchestrales emphatiques, liés par un caractère ethnique qui ne fait que confirmer l’originalité du metal philharmonique conçu par Leah MCHENRY et ses acolytes.

Kings & Queens s’articule sur trois points principaux : 1) le chant, tantôt suave (In The Palm Of Your Hands, Heart Of Poison, Hourglass, Siul A Run), tantôt incarné et direct (Enter The Highlands, Palace Of Dreams, This Present Darkness), tantôt carrément planant (Arcadia, Save The World), 2) la musique en elle-même, qui navigue largement entre rock, metal, folk celtique et new age, 3) les différents tableaux dépeints qui racontent une seule et même histoire, à la manière d’un chemin de croix, grâce aux nombreuses ambiances qui parsèment les 14 titres (tiens tiens !). Ces trois éléments rendent cet album très cohérent tout en lui permettant d’atteindre une dimension céleste de toute beauté. Franchement, qui aurait cru que la formation accoucherait aussi aisément d’un opus de cette qualité, qui, je n’ai pas honte de le dire, dépasse sans mal les trois derniers NIGHTWISH voire presque, même si j’exagère peut-être un peu, les trois premiers de WITHIN TEMPTATION. Oui, vous avez bien lu ! LEAH a mis les petits plats dans les grands pour nous proposer un chef d’œuvre de l’art métallique symphonique qui restera très certainement gravé dans les annales du metal mélodique pour un bon bout de temps. Cette fabuleuse idée d’injecter judicieusement et avec parcimonie des influences personnelles auxquelles on ne s’attendait pas forcément (Loreena MCKENNITT, Enya, Kate BUSH, et d’autres artistes des mouvances folkloriques ou new age) à d’autres qui sont plus évidentes (WITHIN TEMPTATION, DELAIN, ELIS, EVANESCENCE, THE GATHERING, SIRENIA), sans oublier de rajouter un petit côté progressif pas désagréable pour pimenter l’ensemble, tout cela ne pouvait provenir que de l’esprit extrêmement fertile de la demoiselle et de son très habile escadron de ménestrels, qui savent si dextrement conter les illusions des rois et reines de ce monde, les combats spirituels pour la paix et l’amour, l’accomplissement des destinées.

Comme moi, vous ne ressortirez pas indemnes, dans le bon sens, de l’écoute de cet album monumental. Il a définitivement changé ma vision pragmatique concernant le metal symphonique en une conception plus fluide, moins caricaturale. LEAH a su donner une âme à cette sortie terriblement séduisante pouvant amener à une certaine addiction. Energique, atmosphérique, émotionnel, puissant...sont les quelques mots qui me viennent actuellement à l’esprit pour désigner ce Kings & Queens brillantissime et très riche musicalement. S’il n’y avait qu’un seul opus à ne pas louper dans la catégorie metal symphonique cette année, du moins durant ce premier semestre, avec le non moins génial Behind The Black Veil de DARK SARAH, le projet solo de Heidi PARVIAINEN, l’ancienne vocaliste d’AMBERIAN DAWN, c’est bel et bien ce Kings & Queens qui dépasse amplement mes attentes. Passer à côté de ce joyau du metal symphonique, qui pourrait bien devenir une pierre angulaire du style dans une dizaine d’années, serait une énorme hérésie. Leah vient de nous prouver encore une fois tout son potentiel en tant que frontwoman, compositrice et narratrice, ceci avec un certain brio, que plus personne ne peut nier. On ne peut que s’incliner devant cette totale réussite musicale. Frissons garantis !!

Mixage : SpaceLab Studios (Allemagne)

Mastering : Eroc’s Mastering Ranch (Allemagne)

Pochette : Jan YRLUND (Darkgrove Design)

Le titre Arcadia issu de l’album Kings & Queens
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
XANDRIA
Neverworld's end
SONATA ARCTICA
Winterheart's guild
CARDIANT
Verge
ORMYST
Arcane dreams
SCEAU DE L'ANGE
Phénomènes
Chroniques du même auteur
DENNER/SHERMANN
Masters of evil
BEHEMOTH
The satanist
KABÁT
Do pekla / do nebe
WITHINSANE
Through the eyes of consciousness
STILLE VOLK
La pèira negra
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente