Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DARK LUNACY - The day of victory

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 40minute(s)

Site(s) Internet : 
DARK LUNACY WEBSITE

Label(s) :
Fuel Records
 (14/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 28/10/14
Un album quelque peu linéaire...
~ Fin de la page de pub ~

(Jan Laperse) Bienvenue à vous, chers téléspectalecteurs, si vous nous rejoignez au milieu de ce nouveau numéro de votre émission favorite « Questions pour un lampion » ! Marc et Christine ont remporté l’épreuve du « Cinq à la suite » et se sont, donc, qualifiés pour cette épreuve finale du « Tête-à-Tête ». Comme les femmes ont la priorité, c’est à vous Christine de choisir si vous laissez ou prenez la main…

(Christine) Je prends la main, Jan.

(Jan) Cette question aura pour thème « Musique contemporaine ». Top ! Je suis une formation de musique amplifiée, aussi appelée metal extrême, née dans la région de Parme en Italie, à la fin des années 90.

(Christine) ~buzz~ Eros RAMAZZOTTI !

(Jan) Faux, Christine. C’est désormais Marc qui prend la main. (Suite de la question) J’aborde souvent des thèmes historiques principalement liés à la 2nde guerre mondiale et à la domination soviétique depuis le début du 19ème siècle.

(Marc) ~buzz~ SABATON !

(Jan) Et non, Marc, ce n’est pas ça. Christine reprend les rênes. (Suite de la question) Les membres qui me composent sont au nombre de quatre, à savoir Jack, Mike, Dan et Alex. J’ai permis à 5 albums de voir le jour, dont le dernier est sorti cette année et dont…

(Christine) ~buzz~ TOKYO HOTEL !

(Jan) Encore raté, Christine. Pas de chance ! (Suite de la question) …et dont le titre est The Day Of Victory, que j’ai parsemé de chœurs clonés sur ceux de l’Armée Rouge et d’éléments symphoniques, ce qui fait de moi un groupe à part dans le death metal sans chanteuses en robe de soirée et rangers aux pieds. Je suis ? Je suis ? (Fin de la question) Allez, allez, mes candidats incultes !! C’est facile ! Grouillez-vous un peu, le chrono a presque terminé de faire son tour de piste…

(Son de cloche) Ding dong !

(Jan) Dommage ! C’était pourtant super facile ! La réponse était – DARK LUNACY – bien sûr ! Ou, dans la langue de Stéphane BURIEZ, « la sombre démence »…Ce n’était pas compliqué ! Vous devriez avoir honte de vous, Marc et Christine ! Et si j’avais été votre prof, je vous aurais déjà enfilé un bonnet d’âne sur la tête et envoyé chez Paulette pour vous apprendre l’histoire du metal ! Vous n’êtes quand même pas des divas en spandex roses bonbon griffés Barbara Cartland et permanentes à faire pâlir une Ivana SPAGNA sous injections d’Elle Est Nette dans le cuir chevelu !

Pour votre culture générale métallique, Marc et Christine, (et accessoirement la vôtre, chers téléspectalecteurs), et puisque nous avons un peu de temps devant nous sachez que DARK LUNACY est un groupe de « metal de la mort » qui a ajouté à sa musique des orchestrations discrètes mais qui permettent à la musique de la formation de gagner en profondeur et en atmosphères. C’est vraiment flagrant sur cette nouvelle galette des parmesans, qui ne se sont pas râpés pour rien. On peut apercevoir tout le travail du quatuor sur des titres comme Red Blocks, From The Don To The Sea, The Mystic Rail ou Victory. Toutefois, les compositions les plus intenses sont The Decemberists, Anthem Of Red Ghosts et Ages Of Decay, qui contiennent de véritables murs de lourdeur et de puissance, ceci grâce aux solides parties de guitares et aux rythmiques martiales. Mais, les lignes vocales, qu’elles soient principales ou d’arrière-plan, ne manquent pas d’aplomb et nous projettent immédiatement dans la sombre période de la Russie tsariste, durant laquelle les « cols blancs » ont, par coup d’état militaire, essayé de renverser les projets du tsar, par trop arriérés, pour un empire bouillonnant. Cette révolte aurait, par ailleurs, pu avoir des conséquences désastreuses et entraîner un conflit européen en 1825. Pourtant, les chœurs typiques de l’époque soviétique, nous renvoient aussi dans les années 50, où un froid arctique a pu se ressentir sur l’intégralité du globe terrestre (et pas oculaire, je le rappelle)…Les thèmes abordés sur The Day Of Victory sont vraiment très intéressants comparés aux thèmes morbides des combos évoluant dans le même genre musical, tels que CANNIBAL CORPSE ou DECAPITATED. Cette démarche intellectuelle vise à initier la jeune génération à l’histoire du monde telle qu’elle a pu se passer. En tant qu’amatrice du style, je ne peux qu’applaudir cette façon de faire. Néanmoins, il faut avouer que d’autres groupes, plus ou moins célèbres, comme HDK, MAYAN ou EPICA, qui ont depuis longtemps adopté la même voie, présentent eux aussi des thématiques plutôt séduisantes comme la politique, l’environnement ou la spiritualité, avec une présence féminine en plus. Ici, DARK LUNACY se passe aisément de chanteuse, ce qui n’est pas pour déplaire. Cela évite les intempestives envolées célestes lyriques qui ramollissent quelque peu la musique. Toutefois, pour mettre un peu de fromage (végétal, de préférence) dans les tagliatelles, nos italiens ont judicieusement embauché des zicos de session pour rajouter un peu de goût à ce plat relativement savoureux typiquement transalpin, et notamment une vocaliste très douée prénommée Caterina TRUCCHIA, qui intervient sur The Decemberists et The Mystic Rail. Les autres guests sont Paolo OJETTI (voix additionnelles sur Red Blocks et From The Don To The Sea), le violoniste Giuseppe CARDAMONE (à ne pas confondre avec l’épice suédoise), l’accordéoniste Danilo VECCHI (qui apporte une délicate touche slave) et le pianiste Alessandro VAGNONI.

Pour magnifier l’ensemble, les natifs de la région d’Emilie-Romagne se sont entourés d’une équipe du tonnerre. Outre le fait qu’Alex se soit occupé des arrangements orchestraux avec son pote Daniel J. Ermes GALASSI, il s’est également jeté à corps perdu dans la production technique, l’enregistrement et le mixage, accompagné par Manuel COCCIA. Le mastering, quant à lui, est le fruit du travail de Paolo OJETTI. Autre information d’importance, c’est le groupe dans sa totalité qui a financé de ses propres deniers toutes les étapes nécessaires à l’élaboration de The Day Of Victory, soutenu néanmoins par Vittorio LOMBARDINI. Les références textuelles et musicales sont dues à Michele BELLI et Daniele GALASSI. Les photos sont celles de Camilla SARZI et les divers graphismes ont été réalisés par Gaspare FRAZZITTA.

Voilà, à peu de choses près, ce qu’il y avait à dire sur cet opus très intéressant, musicalement parlant. Cependant, même s’il y a des morceaux de bravoure surgissant un peu partout, The Day Of Victory est un peu « longuet » et peut blaser, tant une certaine linéarité semble apparaître au fur et à mesure des écoutes. Les chansons possèdent quasiment toutes la même ambiance russophile et les structures similaires se suivent de morceau en morceau, ceci malgré la présence de minuscules « montagnes russes » surplombant l’ensemble. Les attractions ne sont, finalement, pas aussi spectaculaires que ce à quoi on aurait pu s’attendre. J’espère que vous me comprenez, Marc et Christine. Heureusement, le résultat n’est pas aussi catastrophique et chacun(e) peut y trouver son compte. C’est pourquoi, la note que je pourrais donner à cet ouvrage métallique approcherait les 14/20.

Ah ! On me dit dans l’oreillette que j’ai dépassé le temps réglementaire de l’émission en papotant aussi longuement…Oups…Finalement, Marc et Christine, nous n’allons pas vous retenir plus longtemps, puisque mon régisseur m’affirme sans ménagement qu’il n’y aura pas d’autres questions dans ce « Tête-à-Tête » et que l’on reprendra demain depuis le début, si vous le voulez bien…J’espère que cela ne vous ennuie pas, Marc et Christine ! Soyez ravis, vous avez quand même gagné… (Roulement de tambours) …le droit de rejouer !! N’est-elle pas belle la vie ?!

C’était « Questions pour un lampion », présenté par Jan Laperse !

~ Générique de fin ~

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SOLACE OF REQUIEM
Casting ruin
RIBSPREADER
The van murders
RAINTIME
Psychromatic
IN ARKADIA
Wasteland chronicles
SUICIDE OF DEMONS
A new beginning
Chroniques du même auteur
MONUMENT
Hellhound
THULCANDRA
Ascension lost
PÄNZER
Fatal command
MILLENIUM
Awakening
LORD VOLTURE
Will to power
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente