Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PENDRAGON - Men who climb mountains

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  2CD - Année : 2014
Provenance du disque : Acheté
9titre(s) - 63minute(s)

Site(s) Internet : 
BUILT BY FRANCE WEBSITE
PENDRAGON MYSPACE 
Antenne Francophone PENDRAGON
PENDRAGON WEBSITE

Label(s) :
Toff Records
 (19/20)

Auteur : Web-Maestro
Date de publication : 08/03/15
.... par la face nord
Cela fait plus de 30 ans que PENDRAGON distille un rock progressif des plus délicats et nous offre une musique intemporelle et traversant les modes. Cette année, chaussez votre équipement d'alpiniste, PENDRAGON sort son dixième album ! Intitulé Men Who Climb Mountains, ce nouvel album marque l'arrivée du nouveau batteur Craig BLUNDELL, Scott HIGHAM ayant quitté le groupe. Mené par Nick BARRETT au chant et à la guitare, le bassiste Peter GEE et le claviériste ubiquitaire Clive NOLAN sont toujours fidèles au poste.

Un peu plus difficile d'accès par rapport aux albums précédents, Men Who Climb Mountains s'appréciera pleinement après plusieurs écoutes. Chers amis lecteurs, commençons l'ascension...

Départ de la plaine avec Belle Âme/Beautiful Soul, le premier diptyque de l'album. Le climat est plus apaisé que les deux albums précédents. Nick BARRETT possède une voix unique dans le monde du progressif et nous emmène tout aussi facilement dans son monde grâce à son imagination et son inspiration.

Avec les deux morceaux suivants, Come Home Jack/In Bardo, nous commençons l'ascension vers les sommets. Le premier titre commence par une longue intro avec juste du chant et de la guitare et s'envole ensuite dans les méandres du progressif mélodique. Nick BARRETT a, comme à son habitude, fait un travail énorme sur les guitares. Passant de l'intimisme quasi acoustique vers la rage électrique, Come Home Jack est un des moments forts de cet album. La deuxième partie du morceau, In Bardo (en référence au Bardo Thödol, le livre Tibétain des Morts), représente le voyage d'une âme entre la mort et la réincarnation. Ce titre est constitué d'une longue plage instrumentale de claviers et de guitares et se clôt sur un solo de batterie de Craig BLUNDELL, dont l'influence jazz est indéniable.

Arrive ensuite l'aérien Faces of Light, un magnifique titre progressif aux accents très PINK FLOYD. Ici aussi, le titre est composé d'une deuxième partie : intitulée Faces of Darkness, le climat musical est plus mélancolique avec une rythmique plus chaloupée.

Le titre suivant, For When The Zombies Come est un peu plus expérimental. C'est le seul titre de l'album à ne pas avoir de deuxième partie. L'influence de PINK FLOYD et de la musique Blues y est omniprésente, le tout sur un rythme évoquant une valse. Tout n'est que luxe, calme et volupté dans le jeu de guitare de Nick BARRETT.

Nous atteignons ensuite le sommet de la montagne (et de l'album) avec le duo Explorers Of The Infinite/Netherworld. Inspiré par l'alpiniste Autrichien Heinrich HARRER, ce titre épique est à mon humble avis la meilleure chanson de l'album. Aérien, progressif, avec des parties de guitare magnifique, la rythmique très inspirée de Craig BLUNDELL, la ligne de basse de Peter GEE et les nappes éthérées des claviers de Clive NOLAN, tous les ingrédients sont réunis pour de ce titre un nouveau classique de PENDRAGON. Sa deuxième partie (Netherworld) est planante comme un bon vieux PINK FLOYD/CAMEL, sans pour autant les plagier.

Après plus 30 ans de carrière, PENDRAGON arrive toujours à se renouveler sans tomber dans le piège de l'autoparodie. Les deux albums précédents étaient plus orienté vers le métal progressif, Men Who Climbs Mountains est plus aérien dans son ensemble. Les parties de guitare de Nick BARRETT prouvent qu'il n'est pas nécessaire de jouer plus vite que son ombre pour être un grand guitariste. Le nouveau batteur apporte du groove grâce à son jeu précis et inspiré.

En bonus, un deuxième CD acoustique intitulé Live at Twig's - Acoustic House Gig - November 2013, est inclus. Ce CD comprend un florilège d'anciennes chansons de PENDRAGON interprétées par Nick BARRETT en solo. Twig est le surnom de Graeme BELL, roadie du groupe et qui est également designer de pochette de disques (par ex : First In A Field Of One d'Alan REED, etc.)

Si vous voulez vous faire plaisir avec de la musique de qualité, n'hésitez pas à vous procurer Men Who Climb Mountains. L'album est disponible chez Built By France (cliquez ici) auquel participe notre ami le bouillonnant Didier et qui assure la promotion de PENDRAGON (entre autres) pour la France.

Tracklist :
CD 1 :
1 - Belle Âme
2 - Beautiful Soul
3 - Come Home Jack
4 - In Bardo
5 - Faces Of Light
6 - Faces Of Darkness
7 - For When The Zombies Come
8 - Explorers Of The Infinite
9 - Netherworld

CD 2 :
1 - The Voyager
2 - A Man of Nomadic Traits
3 - The Green and Pleasant Land
4 - Nostradamus
5 - Paintbox
6 - King of the Castle
7 - Indigo
8 - The Freakshow
9 - Masters of Illusion
10 - Space Cadet
11 - The Edge of the World
12 - It's Only Me
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
SwissPat Le jeudi 15 octobre 2015

Ville : Troistorrents
Un peu de peine à crocher à la première écoute mais une fois pris au jeu, un tout bon album.Des passages qui me font penser un peu à Anathema...
rodthemod34 Le mercredi 11 mars 2015

Ville : Nimes
Je cale vraiment sur ce disque alors que je suis un fan de la 1ère heure. Le côté lugubre des ambiances m'ennuient fortement et ce après plus d'une dizaine d'écoutes. Heureusement pour le groupe, des fans comme vous aprecient l'album.
Rémifm Le dimanche 8 mars 2015

Ville : Chambéry
Très belle chronique Web-Maestro ! Pour un retour, c'est fulgurant ! Il m'a fallu un nombre incalculable d'écoutes pour enfin rentrer dans l'univers artistique de cet opus...qui me fait plus penser à un album solo de Nick qu'à du PENDRAGON... Encore que l'un ne va pas sans l'autre et c'est peu dire ! Un album sommes toute mélancolique qui me file le blues... Only God knows... Tchuss Man who recently climbs mountains too !!!
Commentaire de Web-Maestro : Merci Rémi ;)
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CAAMORA
She
KARUNA
Neitherworld
THROES OF DAWN
Our voices shall remain
MARILLION
Happiness is the road
AONE
The age of aquarius
Chroniques du même auteur
PAPA ROACH
The connection
SAGA
Worlds apart
LED ZEPPELIN
Celebration day
WITHIN TEMPTATION
Hydra
LONELY ROBOT
Please come home
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente