Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SATYRICON - Live at the opera

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD+DVD - Année : 2015
Provenance du disque : Reçu du label
14titre(s) - 93minute(s)

Site(s) Internet : 
SATYRICON WEBSITE

Label(s) :
Napalm Records
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 25/04/15
Impérial !
Groupe majeur de la première vague du Black Metal norvégien dans les années 90, SATYRICON n'a jamais hésité à innover, à se réinventer, en prenant bien soin de contourner les conservatismes et les formules établies. En 2006 déjà, SATYRICON avait donné à Oslo un concert en compagnie d'orchestres. En 2013, le groupe donna à l’Opéra d'Oslo un concert unique en compagnie du Chœur de l'Opéra national norvégien, sous la conduite de David MAIWALD. Essentiellement tirées des albums récents (Volcano, Now Diabolical, The Age of Nero et Satyricon), quatorze compositions du groupe arrangées par Kjetil BJERKESTRAND furent données ce soir-là. D'aucuns regretteront la faible représentation des premiers albums du groupe (Mother North étant bien sûr tiré de Nemesis Divina), voire l'absence de classiques plus récents comme Black Lava, My Skin Is Cold, Fuel For Hatred ou With Ravenous Hunger mais la liste est représentative de ce qu'est aujourd'hui SATYRICON.

Le risque avec les projets où le Metal rencontre la musique classique, c'est que les groupes recherchent une crédibilité et réarrangent leurs compositions en limant les aspérités. SATYRICON balaie très vite les appréhensions. Après une introduction instrumentale inquiétante et grandiose (Voice Of Shadows) au cours de laquelle Satyr et Frost émergent littéralement de la scène, SATYRICON enquille Now, Diabolical et Repined Bastard Nation en jouant avec une brutalité froide et une précision effrayante. Le chœur se met au service des compositions en leur offrant une ampleur impressionnante, par des interventions massives. Et cet équilibre ne se dément à aucun moment : SATYRICON ne renie rien de sa nature féroce, malsaine et vicieuse, qu'il s'agisse des titres les plus directs (K.I.N.G., Now, Diabolical, Mother North) ou des compositions plus contrastées et alambiquées (To The Mountains, The Infinity Of Time And Space).

Sur le plan artistique, la réussite me paraît être au rendez-vous. Reste à jauger l'aspect visuel du DVD. Le cadre est évidemment cossu et inhabituel pour un concert de Metal. Le public est sagement assis sur de beaux fauteuils et il faut tout le savoir-faire de ce diable de Satyr pour faire lever des spectateurs initialement un peu trop impressionnés. Sur scène, le chanteur assure le show, occupant le devant de la scène avec sa grande carcasse. Sur la droite, Frost martèle son imposante batterie avec une maestria qui force le respect. Les autres musiciens du groupe sont statiques, se contentant de se dévisser la nuque et de faire voltiger leur chevelure. Le chœur occupe le fond de scène. Les lumières sont soignées et le montage respecte les morceaux et les musiciens en évitant l'épilepsie. Deux caméras portées à l'épaule offrent un rendu vivant, en alternance avec des plans au cadrage plus statique.

Contrairement à beaucoup de groupes (ou de maisons de disques) qui proposent séparément le DVD et le CD correspondant, SATYRICON a fait le choix d'accompagner le DVD de deux CD reprenant l'intégralité du concert. Très bon esprit de la part d'un grand groupe.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
NO RETURN
Psychological contamination
W.E.B.
Tartarus
THE UGLY
Thanatology
AZZIARD
Vésanie
CATAMENIA
Cavalcade
Chroniques du même auteur
BLACK SABBATH
The complete ozzy years 1970-1978
SIENA ROOT
Root jam
MAIDAVALE
Tales of the wicked west
NAZARETH
Wild dogz
PROFANE BURIAL
The rosewater park legend
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente