Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
KABÁT - Do pekla / do nebe

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2015
Provenance du disque : Acheté
12titre(s) - 37minute(s)

Site(s) Internet : 
KABÁT OFFICIAL WEBSITE

Label(s) :
Auto Production
 (18/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 21/10/15
Du rock musclé et festif...
Quel temps horrible, mes aïeux ! Il ne ferait même pas bon sortir un ours polaire dehors tellement il fait froid et humide ! C’est une météo à chaudement se couvrir ! Pourquoi pas avec un manteau ? Tiens, c’est aussi le nom d’un groupe de rock tchèque, d’ailleurs ! Du coup, cette chronique tombe à pic, car le blouson KABÁT vient de sortir un nouvel album qui vous amènera successivement en Enfer et au Paradis, histoire de profiter d’un sauna bien mérité suivi d’une puissante douche écossaise, histoire de vous faire circuler le sang en cette période automnale tristounette !

Pour celles, ceulles et ceux d’entre vous qui ne connaissent pas cette formation, sachez que son histoire a débuté en 1983, la Tchécoslovaquie se trouvant alors en plein régime communiste dirigé par le partisan Gustav Husák. Durant son long mandat de 14 ans (1975 – 1989), le pays était sous étroite surveillance, notamment les artistes divers, l’Etat craignant que les intellectuels dissidents ne lancent une révolution préjudiciable à cette union de deux états membres de l’URSS (la République Tchèque et la République Slovaque). Comme je l’ai expliqué dans l’une de mes chroniques d’ARAKAIN, la vie des groupes metal était très difficile, puisqu’il ne leur était pas forcément autorisé d’enregistrer des albums, l’Etat les percevant comme des rebelles dont le message pouvait se révéler dangereux dans un pays déjà bouillonnant, prélude à la fameuse Révolution de Velours qui aura lieu 6 ans plus tard, en 1989, mettant définitivement un terme au régime prosoviétique.

C’est, notamment, pour cette raison-là que le quintet originaire de Teplice, une petite ville thermale de plus de 50000 habitants du nord de la Bohème ayant une très riche histoire royale et aristocratique, n’a pu sortir son tout premier opus, Má Jí Motorovou qu'en 1991. Mais, c’est aussi parce-que le combo se cherchait une stabilité en changeant régulièrement de line-up, la formation s’étant formée sous l’impulsion du guitariste Tomáš KRULICH et du bassiste Milan ŠPALEK, le chanteur Josef « Pepa » VOJTEK, le guitariste Ota VÁNA et le batteur Radek « Hurvajs » HURČÍK ayant rejoint ce duo quelques temps plus tard.

Débutant sa carrière au début des années 80, KABÁT a d’abord embrassé le thrash metal avant d’épouser le heavy metal sur ses deux premières galettes, puis a viré de bord en adoucissant quelque peu sa musique avant d’opter finalement pour un rock varié, pêchu et joyeux, comme vous pourrez le constater personnellement en jetant une oreille sur ses meilleurs albums (Čert Na Koze Jel, Dole V Dole et Banditi Di Praga).

Cependant, les 5 tchèques apprécient aussi de revenir parfois à leurs premières amours et durcissent de temps en temps le ton en ajoutant de gros riffs sur certaines de leurs compos. Ce qui leur permet de rester dans le cœur des fans de musique amplifiée et d’envoyer la patate quand il le faut.

Comme sur Do Pekla / Do Nebe, leur désormais 11ème opus, qui est une sorte de résumé musical de leur carrière, puisqu’on y trouve du metal, du rock, un peu de punk, de la country, du blues...toute leur œuvre, en somme. Cet album vous plaira forcément grâce à sa multiplicité stylistique. D’autant plus que les tchèques ont enfin atteint une certaine maturité qui leur faisait défaut jusqu’à présent. Cet aspect plus adulte est dorénavant leur principale force, en dehors de tout talent dans la composition et l’interprétation dont ils font preuve depuis des années.

Débutant sur une note industrielle à la Marilyn MANSON (genre Rock Is Dead) grâce au titre Bang !, qui en découd avec la religion et ses dérives misanthropes, Do Pekla / Do Nebe se termine sur une compo complètement délirante et humoristiquement burlesque, Paklíže, avec des paroles en français, siouplaît !! Histoire de montrer que la déconne, ça les connaît ! Entre ces morceaux d’intro et de clôture, on trouve un véritable panaché de chansons plus ou moins hétérogènes avec, d’un côté, des litanies plutôt calmes bien que rythmées (Western Boogie, Proti Proudu, Houby Magický), et de l’autre, des titres dynamiques bien rentre-dedans (Do Pekla /Do Nebe, Pirates, Restaurace Pána Kalvody, Brousíme Nože - qui était accessoirement l’hymne rock des championnats du monde de hockey-sur-glace qui ont eu lieu cette année en République Tchèque -) et parfois farfelus (Myslivecký Ples, Do Bolívie Na Banány). A noter, toutefois, un morceau plus sombre (Valkýra), dont le sujet est d’une rare gravité pour la formation, parce qu’elle aborde le thème de la guerre et de ses ravages.

Ce Do Pekla / Do Nebe est finalement un bien beau présent que l’on n’attendait plus de la part des musiciens bohémiens, d’autant plus qu’entre cet album et l’avant-dernier, Banditi Di Praga, se sont écoulés cinq trop longs printemps, bien qu’entre Banditi Di Praga et Corrida, le groupe nous avait déjà fait le coup puisqu’il avait abandonné les studios d’enregistrement pendant 4 ans. Exactement comme nos britanniques favoris d’IRON MAIDEN. Depuis le mois de mai, KABÁT s’est logiquement déjà lancé dans une tournée monumentale et sold-out dans son pays d’origine et chez ses voisins slovaques, les fans du quintet ayant donc l’occasion de découvrir une très grosse production scénique, digne de celle de notre Johnny national, et d’écouter ce que donnent les nouvelles compos en live. Dommage que les natifs de Teplice ne puissent pas nous rendre visite afin que nous puissions nous aussi profiter de leur rock musclé et festif.

Mais, vous pouvez déjà le faire en vous procurant ce petit bijou soit en prenant quelques jours de vacances dans la magnifique et mystérieuse Prague ou, plus simplement, en vous connectant sur l’un des nombreux sites de vente en ligne de musique rock et metal tchèque (lien en-dessous de la chronique). N’hésitez surtout pas à faire « connaissance » avec KABÁT, vous n’allez vraiment pas le regretter. Pour ma part, c’est une grande histoire d’amour que je partage avec ce groupe depuis la sortie de son Čert Na Koze Jel en 1997. C’est donc avec une certaine expertise en la matière que je peux vous assurer que des albums rock de cet acabit il n’en sort pas tous les jours. Je vous donne le feu vert pour foncer et vous péter les tympans à l’envi avec ce feu d’artifice musical empaqueté dans un élégant digipack, illustré par un artwork tricolore très visuel réalisé par le très inspiré Michal HLADÍK et pourvu d’un livret dont le design est l’œuvre de Martin ZHOUF. De quoi avoir les yeux qui pétillent de joie et les oreilles qui sifflent à l’écoute de ce disque incisif et explosif à souhait ! Et pas besoin d’attendre que le petit Papa Noël vous le dépose sous le sapin ou dans une chaussette suspendue à la cheminée, nom d’un bonhomme de neige !!


Line-up :

Josef « Pepa » VOJTEK (chant)
Tomáš KRULICH (guitares)
Ota VÁNA (guitares)
Milan ŠPALEK (basse)
Radek « Hurvajs » HURČÍK (batterie)

Illustration, design :

Michal HLADÍK (illustration de la pochette)
Martin ZHOUF (design du livret)

Production, équipe technique :

Le groupe (production)
Jaroslav HELEŠIC (co-production)
Khalil CHANIN (ingénieur du son)
Milan CIMFE (mixage)
Mirek CHYŠKA (mixage)

Album enregistré dans les locaux des studios Riverside à Berlin et Principal à Senden .

Mixé et masterisé dans les locaux des studios SONO.

Lien pour vous procurer le nouveau KABÁT.

Vidéo officielle du titre Do Pekla / Do Nebe.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RAY WILSON - STILTSKIN
Live
WAKEUPCALL
Wakeupcall
DEAD LETTER CIRCUS
Aesthesis
HOLDING SAND
On sleepless nights
BRYAN ADAMS
Reckless
Chroniques du même auteur
COLOSSUS
Drunk on blood and the sepulcher of the mirror warlocks
WISDOM
Rise of the wise
FIREFORCE
Annihilate the evil
KREYSON
Návrat krále
DARK SARAH
Behind the black veil
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente