Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MAGNUM - Sacred blood "divine" lies

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2016
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
MAGNUM WEBSITE

Label(s) :
SPV
 (18/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 14/02/16
Respect !
Allez, que toutes celles et tous ceux qui, comme Ben, Alain, moi sont des fans de MAGNUM et ont souffert sur Escape From The Shadow Garden (2014) de la voix devenue rauque de Bob CATLEY soient rassuré(e)s, ce dernier force moins sur ce délectable Sacred Blood “Divine” Lies.
Certes, ce n'est pas l'entame de l'album avec la composition éponyme qui vous rassurera tout de suite.
Car Bob attaque son Rock bien rauque mais le titre est le plus « Raw(k) » de l'album !
Sur les presque 55 minutes de l'album, il y a encore des passages où le sable vient gripper un peu les cordes vocales du chanteur mais globalement, mes oreilles ont beaucoup moins soufferts…
Et MAGNUM, en l'occurrence son auteur, compositeur, guitariste, interprète, producteur Tony CLARKIN a retrouvé un souffle d'inspiration salutaire et se rappelle plus globalement aux années 70' du groupe.
Si Sacred Blood “Divine” Lies accroche l'entame de l'album, la suite se révèle un savant mélange de ce que MAGNUM sait faire de mieux ce siècle, surtout depuis Princess Alice And The Broken Arrow de 2007 mais aussi du siècle dernier !
L'entame du dantesque Gypsy Queen, ramène même sur les terres des années 80 !
Magnifique !
MAGNUM force le respect car, faut-il le rappeler, le groupe doit en être, si mes calculs sont justes, à 19 albums studio depuis Kingdom Of Madness, première offrande du groupe sorti en 1978 !
Nous ne sommes pas loin des 40 ans de carrière tout de même !
J'aime le mixage et la production de Tony qui nous offre un album très mélodique et je pense que certains refrains viendront se rappeler à votre cerveau.
Les claviers n'ont pas été oubliés, la rythmique est toujours aussi efficace, l'écriture intelligente, le riff toujours juste, les soli précis, les rebondissements fort bien amenés, comme les refrains, MAGNUM garde aussi cette capacité à surprendre et à livrer aussi des titres plus modernes.
Don't Cry Baby résume bien ce propos, le petit passage piano est un rayon soleil dans le ciel chargé de mélancolie de cette divine composition qui clôt un album de haute voltige.
Respect !

Crazy Old Mothers : cliquez ici

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Alain Le dimanche 14 février 2016
Merci de nous rassurer, même partiellement, docteur Rémi !
Commentaire de Rémifm : :-)
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SLEEKSTAIN
Hard
EDEN'S CURSE
The second coming
LA FAMIGLIA SUPERSTAR
La famiglia superstar
HANSEL
Mission to rock
FINAL REIGN
Final reign
Chroniques du même auteur
RIK EMMETT & RESOLUTION9
Res9
FORTUNATO
Liberty
ALFONZETTI
Here comes the night
GEOFF TATE
Geoff tate
BAD ENGLISH
Bad english
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente