14 / 20
20/02/17
Dinocalypse
RAPTOR KING
 
Mais pourquoi donc personne n’a pensé à régaler RAPTOR KING depuis sa dernière ripaille Dinocracy (cliquez ici) ? Raptor V, Nightsmoke et Don Coco reviennent plus affamés que jamais avec un nouvel EP 5 titres Dinocalypse. Leurs petites quenottes acérées, prêtes à déchiqueter tout ce qui passe sous leurs griffes, mordent de nouveau dans ce gros gloubi-boulga sonore. Dont les principales épices sont le rock, le heavy metal, le trash, le death, le hardcore, le punk… Bref, tout ce qui fait du bruit, gronde et contribue à souffler sur les flammes de l’apocalypse. Et de celles de l’enfer. Les 23 minutes de Dinocalypse suivent ainsi fidèlement les traces laissées par Dinocracy. Dinocalypse débute sur une ambiance fin de monde, puis vire dans un tourbillon totalement speedé death / trash. The Witch suit le même schéma, tout en alternant lourdeur et dynamisme effréné. The Long Way To Rock (Pom Pom Pom Pom Pom) se fait plus abordable, plus propre, moulé dans un heavy metal mélodique. Fight’n’roll s’use la santé sur un punk énergique. Et ô surprise !!! RAPTOR KING, abandonné de tous, pose les armes, rentrent ses ergots le temps d’une dernière et conclusive saillie. Lonesome Raptor voit le power trio lever le pied avec un titre plutôt mid-tempo, limite ballade, mélodique plus ou moins bluesy. Mais chasser le naturel, il revient au galop (de brontosaure !) : le titre se finit comme l’album à débuter, sur une note totalement déjantée !
Vous avez aimé Dinocracy ? Alors Dinocalypse ne vous décevra pas, de nouveau joyeusement énervé et gentiment déglingué. RAPTOR KING’n roll forever !

Dinocalypse :
01 : Dinocalypse – 02 : The Witch – 03 : The Long Way To Rock (Pom Pom Pom Pom Pom) – 04 : Fight’n’roll – 05 : Lonesome Raptor
Ben
Date de publication : lundi 20 février 2017