Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LORELEI - Shadows of october - teni oktyabrya

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
LORELEI FACEBOOK

Label(s) :
Solitude Productions
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 09/12/17
La beauté du classicisme
Ce deuxième album (après Ugrjumye Volny Studenogo Morja, paru sur le même label en 2013) pose nettement la question du classicisme, ou plutôt du jugement que l'on peut ou doit porter sur le classicisme, quel que soit la pratique artistique ou artisanale concernée. En l'occurrence, LORELEI évolue sans ambages dans le registre très balisé du sous-genre Doom Death mélodique et gothique. La question qui s'impose est de savoir comment juger cet album.

S'il s'agit de jauger son potentiel novateur, il faudra se résoudre à constater le conservatisme de la formation moscovite.
A savoir que les compositions sont totalement typiques de ce qui constitua dans les années 90 une sous-branche du Doom Death. c'est ainsi que l'on entend des vocaux caverneux mais articulés, des rythmiques pesantes posées sur des tempos lents, des riffs simples côtoyant des inserts mélodiques, des arrangements de claviers au romantisme mélancolique. Rien ne manque parmi les fondamentaux en la matière.On soulignera en particulier la complémentarité exemplaire des vocaux angoissés, parfois agressifs, et du couple guitares torturées et sonorités de piano.

Inutile d'attendre la moindre surprise tant les règles sont ici appliquées avec ferveur et application, l'interprétation s'avérant exempte de défaut. Qui plus est, loin d'être clinique, cette dernière s'avère constamment animée, expressive mais sans excès. On serait bien en peine de dénicher des prises de risque sur cet opus mais, si l'on s'en tient à un jugement strictement objectif, on ne décèlera pas la moindre faute de goût. A telle enseigne que je recommanderais volontiers cet album à toute personne souhaitant découvrir et comprendre les tenants et les aboutissants du Doom Death mélodique et gothique. La recommandation serait d'autant plus fiable que la production et le mixage offrent un écrin limpide et puissant à la fois aux compositions. Bel exercice de style.

Vidéo de Teni Oktyabrya : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
PYLON
A lament
ATLAS
Death and fear
FUNERAL
To mourn is a virtue
TRANZAT
Hellish psychedelia
KRIS NORRIS PROJEKT
Icons of the illogical
Chroniques du même auteur
KARMA TO BURN / SONS OF ALPHA CENTAURI
The definitive 7" trilogy
DAWNRIDER
Two
MANILLA ROAD
Playground of the damned
MSG
The 30th anniversary concert – live in tokyo
KING HEAVY
King heavy
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente