Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CORELEONI - The greatest hits part 1

Style : Hard Rock
Support :  CD promo - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
CORELEONI WEBSITE
CORELEONI FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (17/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 13/02/18
Leo leoni et ses beaux souvenirs avec gotthard
Leo LEONI avait envie de rendre hommage à son passé Rock' N ' Roll et comme le premier GOTTHARD est sorti il y a 25 ans, il monte ce projet CORELEONI. Pour cela il s'entoure de Hena HABBEGGER à la batterie (GOTTHARD), Igor GIANOLA à la guitare (UDO, JORN), Mila MERKER à la basse et pour le chant Ronnie ROMERO (LORDS OF BLACK, RAINBOW). Il veut rafraîchir, ré enregistrer des titres tout en respectant l'esprit GOTTHARD. Cet hommage au passé se veut un grand moment de plaisir que désirent nous faire partager les musiciens. Et bien ils y parviennent largement car tout sonne comme du GOTTHARD « Pur Jus ». Ceux qui comme moi sont « restés sur leur faim » après un Silver sombre et aux mélodies moins évidentes que par le passé vont prendre une bonne dose de Hard Rock. Justement ce passé ressurgit et vient nous rappeler combien nos suisses sont de sacrés compositeurs et combien ils comptent dans le monde du Hard Rock Mélodique. Pour moi qui les suit depuis leurs débuts ce  Greatest Hits est l'occasion de renouer avec ce passé et tous ces hits avec Steve LEE. Oui son ombre bienveillante plane sur l'album. Je ne peux l'oublier et chaque morceau me ramène à sa voix. Est-ce le fait que le timbre de Ronnie ROMERO s'en approche fortement ? Il y a de cela sûrement mais cela va au delà du « mimétisme ». Il se débrouille ma fois fort bien et il est plus qu'un interprète car je sais qu'il peut en irriter plus d'un. Là, curieusement je le trouve sobre mis à part sur quelques refrains où "il monte" un peu trop à mon goût (Higher ). Quoiqu'il en soit les titres gardent un impact incroyable. Mais je pense à Steve LEE et je le revois en concert, je ne peux m'enlever cette image. Je suis toujours autant admiratif de sa voix, du musicien et son décès m'a marqué à vie. C'était la première fois que je pleurais pour un musicien que je ne connaissais pas personnellement. J'aimais tant son charisme, sa présence, comme il vivait sa musique, pour moi il était le chanteur idyllique du hard Rock Mélodique. C'est étonnant qu'un album me fasse tant voyager dans mes souvenirs. Après un tel album je me suis plongé dans un "best of" personnel des hits chantés par Steve LEE. C'était le prix à payer pour exorciser encore plus mes émotions qui m'envahissaient. Une grande exaltation m'a pris et mon cœur s'est mis à vibrer au son des One Life One Soul, Heaven,  Let It BeFalling et autres The CallLift It Up. Cet album de « reprises » a provoqué en moi une nostalgie, une avalanche de sensations à fleur de peau. Je connais par cœur tous les titres et je les aime tant que le plaisir de les entendre est inévitable. Même si les arrangements sont sensiblement identiques la magie opère. Le son même modernisé est du GOTTHARD. Les années 1992 à 2005 sont balayées tout du long des 12 titres. Un seul inédit Walk On Water. Puissant, mélodie entraînante, il aurait pu être inclus aux G, Dial Hard. Du GOTTHARD 100 %. Une intro en forme de clin d'oeil avec le thème du film "Le Parrain" sert de préambule. Les "CORLEONE" étant une des familles de la mafia dans le film, d'où le rapprochement avec CORELEONI. Une voix de petite fille qui chante Firedance annonce ce fantastique titre à la rythmique "groovy" si reconnaissable. Je fonds car je suis fou de ce Hard US, ROMERO reste à sa place et le solo de LEONI est dingue. A noter que sur l'original c'était Vivian CAMPBELL qui nous assénait un solo mémorable.Morceau issu du premier album de 1992 comme Downtown d'ailleurs, une sorte de "Boogie Hard" typique de GOTTHARD quand nos suisses décident d'accélérer la cadence. Troisième morceau de leurs débuts la ballade All I Care For moins connue que Heaven ou  One Life One Soul,  elle est tout simplement sublime. Higher  (de  Dial Hard 1994) c'est du Hard Rock' N 'Roll bien pêchu un peu à la WHITESNAKE. Un Get It While You Can est un mid tempo qui vous fera taper du pied. Un mix américain entre DOKKEN et GREAT WHITE pour vous situer l'ambiance. L'énergique Here Comes The Heat  de cette même année 1994 et ses riffs en cascade à la LED ZEPPELIN est très Rock. G album de 1996 est représenté par le flamboyant et très rythmé Ride On. Batterie et basse mènent le tempo, les riffs fusent, le refrain claque dans un esprit de (re) nouveau bien Rock' N ' Roll. Deux des classiques de GOTTHARD en concert complètent ce choix tout d'abord avec Let It Be, une Power Ballade délicieuse, un hit incontournable et indispensable à tous leurs grands shows. Ensuite arrive l'emblématique In The Name au refrain légèrement différent de la version d'origine. Mais c'est toujours aussi prenant et envoûtant. Ronnie ROMERO la chante avec tact et maîtrise, tout comme Nic MAEDER le fait en concert. Je ne peux m'empêcher de penser à Steve LEE (Live In Switzerland). Mais n'enlevons pas le très beau travail et la prestation remarquable de ROMERO comme sur Tell No Lies (Open 1999) un titre Hard Blues aux réminiscences du groupe à COVERDALE. Ainsi que sur le Hit monstrueux Anytime Anywhere qui est un des joyaux du répertoire des suisses. Je suis toujours hypnotisé par cette rythmique et ce refrain irrésistible. La fin a été réorchestrée avec des touches symphoniques. CORELEONI est fait pour les nostalgiques ou pour ceux qui comme moi sont toujours fascinés et admiratifs de GOTTHARD. J'aime LEO , ce musicien d'exception et ce groupe fabuleux. Toute leur histoire, leurs succès, leurs drames font parti de ma vie à jamais.

Walk On Water : cliquez ici

All I Care For : cliquez ici

Downtown : cliquez ici


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
rebel51 Le mercredi 14 février 2018

Ville : Barran
A 100 % d'accord, un vent frais souffle sur ce disque grâce à Ronnie ROMERO, qui chante comme un dieu, même si on connaît tous ces titres, cela reste poignant, subtil et magnifique. J'en suis tout retourné vraiment, superbe !
Rémifm Le mardi 13 février 2018

Ville : Chambéry
Les titres de GOTTHARD ont pris une tournure plus heavy je trouve...
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
THE POODLES
No quarter
VEGA
Kiss of life
MAGNUM
Vigilante
MONSTER TRUCK
Sittin' heavy
HEAVEN & EARTH
Hard to kill
Chroniques du même auteur
PINK CREAM 69
Headstrong
IGNORE THE SIGN
A line to cross
WILD ROSE
Half past midnight
FM
Atomic generation
ODYSSEY DESPERADO
Don't miss the sunset
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente