Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STARBREAKER - Dysphoria

Style : Metal
Support :  CD promo - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
STARBREAKER FACEBOOK
STARBREAKER WEBSITE

Label(s) :
Frontiers Records
 (16/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 20/01/19
Heavy hyper mélodique, puissant et élégant...
STARBREAKER a été considéré en 2005 à la sortie de son premier album comme un super groupe. Après un deuxième Love's Dying Wish en 2008 (voir ici la chronique : (cliquez ici), en 2018, STARBREAKER revient au devant de l'actualité. Seuls Tony HARNELL (TNT, WESTWORLD) au chant et Magnus KARLSSON (LAST TRIBE, ALLEN LANDE, PRIMAL FEAR, Magnus KARLSSON'S FREEFALL) guitare, claviers sont restés dans le projet.
Ils sont ici accompagnés par Johnny LIGHTFOOT à la basse et par Anders KOLLERSFORS à la batterie. Les deux leaders naturels ont composé et produit brillamment ce Dysphoria. Le travail d'écriture a pris du temps entre les divers projets et les tournées des deux artistes. Suite au départ de Tony de TNT en 2017 les choses se sont accélérées. Comme moi, le premier extrait de cet album a dû en décontenancer plus d'un . Quand
Pure Evil voit le jour en Octobre 2018, je me suis posé des questions. Une déferlante de guitare, un heavy speed rageur et la voix toujours aussi aiguë de Tony HARNELL qui me saute aux oreilles. Surprenant et déroutant mais le morceau garde une bonne mélodie sur le refrain. Je me remets à peine que je passe au second titre complètement à l'opposé. Wild Butterflies qui est un mid-tempo à l'ambiance pesante mais au refrain mémorisable. Un superbe morceau qui ressemble à ce que Magnus KARSLSSON a pu proposer avec son FREEFALL.
Last December évolue dans un même registre, une basse, ronflante, un son heavy, un refrain et un solo inspiré. Tout est revenu dans l'ordre de ce que j'attendais. Encore plus mélodique How Many More Goodbyes a pas mal d'influence AOR, surtout sur le refrain. Tony HARNELL impose de superbes lignes de chant. Magnus KARLSSON exécute un solo tout en finesse et en toucher. Vient le temps de la ballade avec Beautiful One. Une introduction légèrement symphonique et une mélodie tout en douceur et en délicatesse.
Tony HARNELL chante admirablement. Magnus ajoute sa patte avec un solo tout en feeling. Un beau titre rempli d 'émotions. Typé Heavy mélodique Dysphoria à la rythmique majestueuse est une composition à ranger entre TNT et Magnus KARLSSON'S FREEFALL. Le solo du suédois est impressionnant. Ce n'est pas une surprise mais il fait partie des meilleurs dans la catégorie des nouveaux guitare héros. Il compose, produit (et chante même plutôt bien) et a son propre style. Je le rapprocherai de Yngwie MALMSTEEN et de John NORUM. Son talent se confirme sur le très beau My Heart Belongs To You. Tout ici est parfait, mélodie, guitare ,claviers , ce cocktail donne une composition au lyrisme formidable. Le hit de l'album selon moi. Retour au Heavy Mélodique et un Fire Away dans la droite lignée d'un Dysphoria. Le refrain comme toujours est soigné et accrocheur et le solo flamboyant. De nouveau une belle intro symphonique pour ce  Bright Star Blind Me qui doit pas mal au Prog Métal. Un morceau épique aux « rebondissements » multiples. Une bien beau titre intense, au break et au solo sublime. La reprise du classique de JUDAS PRIEST Starbreaker est quelque peu modernisée mais proche de l'original. Extrait de l'album Sin After Sin en 1977, il m'a fait découvrir ce géant du heavy metal. Ce titre fait partie de leur monstrueux live Unleash In The East de 1979. Un album qui ravira les amateurs de heavy mélodique élégant. Les admirateurs des talentueux Tony HARNELL et Magnus KARLSSON y trouveront aussi leur compte. Un excellent cru en tous cas !

Pure Evil : cliquez ici

How Many More Goodbyes : cliquez ici


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TIDALWAVE
1992
THE WIGGAR OVERDOSE
New york sous bois rapcore club
GHOST
Prequelle
ETTA ZERO
The last of all sunsets
BURDEN
A hole in the shell
Chroniques du même auteur
DEVIL'S HAND
Devil's hand
STATE OF SALAZAR
Superhero
HARDCORE SUPERSTAR
You can kill my rock'n'roll
KANE ROBERTS
The new normal
SATIN
It's about time
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente