Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
THIN LIZZY - Rock legends

Style : Hard Rock
Support :  CD+DVD - Année : 2020
Provenance du disque : Acheté
99titre(s)

Site(s) Internet : 
THIN LIZZY ONLINE WEBSITE
THIN LIZZY WEBSITE

Label(s) :
Universal
 (19/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 25/12/2020
Copieux et précieux
Cette fois-ci, je ne me suis pas fait "couillonner" comme presque dix ans plus tôt. Souvenez-vous du copieux coffret At The BBC, dont le prix prohibitif m’avait fait hésiter, avant de constater que l’édition complète était épuisée et que ne demeurait disponible qu’une version double CD. Frustrant. Rageant. Aussi, fis-je l’acquisition dès parution et sans délai de ce Rock Legends, gargantuesque coffret. Passé outre une présentation sous coffret rigide pour le moins austère en noir et gris, il faut bien avouer que le contenu régale tant les oreilles que les yeux.

Commençons par le plus important, à savoir les oreilles. Au menu, le nostalgique de THIN LIZZY se trouve confronté à pas moins de six CD, gavés de versions inédites ou rares. J’avoue avoir tiqué a priori devant le CD baptisé Greatest Hits, puis avoir découvert avec plaisir qu’il s’agissait effectivement de 22 titres parmi les classiques du groupe, à ceci près que toutes les versions relèvent de versions single, extended, radio ou remix. Au vu du nombre incalculable de compilations de THIN LIZZY, il faut saluer l’effort.

Viennent ensuite pas moins de trois CD de raretés, comprenant des versions instrumentales ou démos, depuis les débuts du groupe jusqu’à Thunder And Lightning (1983). Certes, ce type de dispositif s’adresse aux mordus du groupe, plutôt qu’aux novices, mais, pour les premiers, il s’agit d’une occasion précieuse de savourer des versions brutes, mais affûtées et souvent savoureuses de compositions devenues iconiques, mais aussi de morceaux plus obscurs. À titre personnel, j'ai toujours trouvé faiblardes les productions de Nightlife, Fighting et Jailbreak ; les versions de ce coffret qui en sont tirées possèdent plus de groove, plus de tranchant. Les collectionneurs obsessionnels seront comblés !

Un sixième CD baptisé Chinatown Tour 1980 (au titre explicite) propose quinze titres enregistrés à l’Hammersmith Odeon de Londres (sauf un morceau). Hormis le fait que j’ai découvert THIN LIZZY au début des années 80 grâce à l’album Chinatown (et à la compilation Lizzy Killers). À cette période, la situation du groupe est fragilisée. D’une part, le groupe n’a pas explosé aux États-Unis, suite à l’annulation de tournées stratégiques. D’autre part, il n’a pas pu capitaliser sur ce qui constitue sûrement un de ses meilleurs albums studio, à savoir Black Rose : A Rock Legend, le "guitar hero" Gary MOORE ayant quitté le groupe peu après sa sortie en 1979. Aussi, THIN LIZZY aborde la décennie en mode diminué et même usé. En effet, 1980 vit la parution du premier album solo de Phil LYNOTT, Solo In Soho, passablement éloigné des critères du Hard Rock élégant qui fit la réputation de THIN LIZZY dans les années 70. La même année, l’album Chinatown vit les débuts du second guitariste au côté de Scott GORHAM, à savoir Snowy WHITE, avec à la clé une série de pépites. Deux d’entre elles seulement sont présentes sur cette captation live, à savoir Hey You (plombé par une interprétation trop prudente et des riffs de synthés de Darren WHARTON inutilement intrusifs) et Chinatown flamboyant. Je regrette l’absence de brûlots comme Killer On The Loose, We Will Be Strong ou Sugar Blues. Il n’empêche que la performance transpire de feeling, d’énergie et de talent, quand bien même elle témoigne d’un attachement fétichiste à la décennie précédente de par son final addictif : The Boys Are Back in Town, Suicide, Sha La La, Rosalie et Whiskey In The Jar.

Afin de combiner image et son, un DVD propose en outre quatre classiques interprétés dans l’émission A Night On The Town (sympathique, en dépit d’un réalisateur incapable de choper à propos les solistes en action) et le documentaire de la BBC Bad Reputation, riche en témoignages et en séquences live.

Une fois épuisé le fonds strictement musical de ce coffret, demeure une dimension loin d’être négligeable, à savoir la partie imprimée, qui englobe quatre objets différents.
Le premier intitulé THIN LIZZY – On Tour reproduit fidèlement les programmes imprimés depuis la tournée Fighting jusqu’à la tournée d’adieu consécutive à Thunder And Lighting. Pas fondamental mais ces 1,2 kg de photos et de textes d’époque fourmillent de détails et font office de dose massive de nostalgie. Accessoirement, ils incluent la présentation des groupes de première partie, comme STRING DRIVEN THING, Graham PARKER, CLOVER, RADIATORS et MAMA’S BOYS. L’iconographie (photos, dessins et même BD) est un régal !
Le second est baptisé Still In Love With You et comporte des dizaines de témoignages laudateurs sur THIN LIZZY et Phil LYNOTT, avec à nouveau une copieuse moisson de photos.
Un recueil de textes de Phil LYNOTT, illustré par de splendides dessins, fait office de recueil de poésie.
Enfin, je me repais de quatre magnifiques impressions au format de grandes cartes postales de dessins signés de Jim FITZPATRICK, auteur des graphismes des pochettes de Vagabonds Of The Western World, Nightlife, Johnny The Fox, Black Rose : A Rock Legend et Chinatown.

Rock Legends permet une luxueuse immersion dans l’univers foisonnant et ô combien attachant du combo irlandais. Indispensable, tout simplement.

Vidéo de Chinatown cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le vendredi 25 décembre 2020
Un bel objet pour ce groupe de légende...
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CHRIS OUSEY
Dream machine
ECLIPSE
Bleed and scream
ALICE COOPER
Raise the dead - live from wacken
MÖTLEY CRÜE
Dr.feelgood
TRIXTER
New audio machine
Chroniques du même auteur
DEATH STRIKE
Fuckin' death
DAWNRIDER
Two
SUPERLYNX
Electric temple
WOODHAWK
Beyond the sun
WILLS DISSOLVE
The heavens are not on fire
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /