Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
COMPILATION - Back in black [redux]

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 35minute(s)

Site(s) Internet : 
REDUX RECORDS BANDCAMP

Label(s) :
Magnetic Eye records
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 02/02/2022
Resculpter le monolithe noir
Alors que sur la compilation sœur Best Of AC/DC [Redux] (cliquez ici), on pouvait entendre un nombre conséquent de groupes s’attachant à respecter l’esprit et la lettre des morceaux originaux d’AD/DC, l’optique semble être plus foncièrement iconoclaste concernant cet album de reprises de l’intégralité des titres de Back In Black. Ne vous méprenez pas, il n’y a ici aucune démarche visant à ridiculiser ou à détourner le Hard Rock’n’Roll impérieux de AC/DC. Peut-être Back In Black présente-t-il un abord inatteignable, de par la qualité incroyable des compositions, de par l’intensité foudroyante de l’interprétation, enfin de par l’équilibre intouchable du son, entre puissance Rock vitale et soin du détail.

Le fait est qu’il faut ici parler sans faux semblant de réinterprétations, plutôt que de simples reprises. Prenons par exemple le traitement adopté par les Suédois de BERVÄRJELSEN (relire ici : cliquez ici) au classique parmi les classiques : Back In Black. Au Rock tranchant, tendu et hyper nerveux originel, le combo substitue une approche plus épaisse, plus Sludge, avec un chant féminin gavé de réverbération. Dans un état d’esprit analogue, RED FANG traite Hell’s Bells en mode lent et lourd, mais avec des distorsions supplémentaires, des lignes de basse singulièrement métalliques et un chant grave et rauque, reformulant les lignes de chant d’origine.
Renforcés par le chant d’Udo DIRKSCHNEIDER (ex-ACCEPT, U.D.O.), on pouvait s’attendre à ce que les Américains de HOWLING GIANT (relire ici : cliquez ici) livrent une version fidèle de Shoot To Thrill. Or, si le chanteur allemand se montre au taquet, très proche des lignes et des intonations de Brian JOHNSON, le traitement instrumental (avec quelques claviers discrets) rappelle davantage THE WHO sous amphétamines. De leur côté les WHORES livrent une version lente et défoncée de Have a Drink On Me. Les SUPERSUCKERS approchent What Do You Do For Money Honey avec une attitude à mi-chemin entre le Glam Rock basique de SLADE et le Pub Rock affûté de Dr FEELGOOD. Après une introduction qui laisse espérer une interprétation fidèle de Given The Dog A Bone, SMOKING LIGHTNING opte en fait pour un rendu lent et épais, avec toutefois un chant proche du croassement de Jona la casquette. Du Heavy Blues Rock initial de Let Me Put My Love Into You, HEAVY TEMPLE choisit un chant clair et des riffs plus dépouillés. JAKETHEHAWK projette You Shook Me All Night Long dans une dimension élégiaque, avec guitares reverbérées, chant filtré, habité et lointain, rencontre improbable de U2, GUN CLUB et MY BLOODY VALENTINE ! EARLY MAN réserve un traitement très Rock’n’Roll teigneux et dépouillé de Shake A Leg, point de convergence des pratiques des FLAMIN’ GROOVIES et du MC5. EARTHRIDE demeure assez fidèle à la version institutionnelle de Rock’n’Roll Ain’t Noise Pollution : Blues Rock poisseux, voix rauque (grave dans le cas présent), tempo lent et rythmique inexorable…

Au final, cette compilation ne se veut pas un hommage scolaire à l’album référentiel de 1980, mais plutôt une démonstration de la qualité de ses compositions qui, toutes réappropriées et triturées, conservent leurs forces essentielles. Voilà bien la preuve du tour de force d’AC/DC, qui, sous le coup d’un drame, réussit à enjamber le deuil pour livrer un album essentiel (et l’un des plus vendus) du Rock. Assembler des réinterprétations créatives de compositions aussi iconiques constitue en soi un joli tour de force. Le résultat final risque de rebuter les fans intégristes d’AC/DC mais peut sans aucun doute attirer celles et ceux qui possèdent l’ouverture d’esprit requise.

Vidéos de la compilation : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SIGN X
Like a fire
M.ILL.ION
Sane and insanity
SPEED ROCK MACHINE
Speed rock machine
EDGE
Heaven knows
HYPNOS
Set fire to the sky
Chroniques du même auteur
LORD VIGO
We shall overcome
SUBTERRANEAN MASQUERADE
Vagabond
OVERLORDE
Awaken the fury
WHISKEY MYERS
Whiskey myers
LEATHER WITCH
Leather witch
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /