Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CAP OUTRUN - High on deception

Style : Rock FM / AOR / Westcoast
Support :  CD - Année : 2021
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 52minute(s)

Site(s) Internet : 
CAP OUTRUN FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (19/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 15/02/2022
Quand l'aor et la progressive fusionnent et donnent naissance à un bijou !
CAP OUTRUN est un groupe suédois fondé en 2007 par Andrée THEANDER (non il n'y a pas d'erreur sur le prénom !), guitariste et Eric WISS aux claviers. Ce dernier a, depuis, produit notamment des albums de CREYE et de ARTIC RAIN.

Après un premier EP, Andrée THEANDER s'est tourné vers un projet solo avec deux albums en 2013 et 2016 sous le nom THEANDER EXPRESSION (dont le très bon Wonderful Anticipation chroniqué par RémiFM cliquez ici) et enfin un album sous son nom en 2020 (The Peculiar Present).

Il s'est entouré de Chandler MOGEL (OUTLOUD) au micro, ainsi que de Linus ABRAHAMSON à la basse (ANDROMEDA), André EGBO aux claviers et Johan Ludvig RASK à la batterie et aux percussions (ART NATION, CREYE). Le groupe est bien sûr signé chez Frontiers Records.

Ce qui saute aux oreilles, dès l'entame du premier morceau, Crazy Enough, c'est la qualité de la production claire, nette et propre. La balance est juste parfaite. Le chant de Chandler MOGEL s'accorde parfaitement au style Hard FM à la TOTO qui me paraît assez évident. La qualité des musiciens ne se discute pas avec une mention spéciale pour le jeu de batterie de Johan Ludvig RASK époustouflant de précision et de technique. Un pur régal !

High On Déception continue dans la même veine. Du hard FM comme j'aime, là encore du TOTO vitaminé comme ils n'en font plus malheureusement. La rythmique basse/batterie est juste en béton et donne une atmosphère presque funky. Le refrain est imparable et les chœurs sont là pour appuyer le tout. Andrée THEANDER nous gratifie d'un solo étincelant tout en fluidité. Le bonhomme est réellement inspiré.

Le premier morceau plus calme Disaster Mindset démarre au piano accompagné par la voix tout en délicatesse de Chandler MOGEL. Ce gars est capable de tout chanter. Sa ligne mélodique me fait penser à un autre chanteur que j'aime bien, Danny LOPRESTO de SOUTHERN EMPIRE, groupe de progressive australienne. Andrée THEANDER envoie encore un solo majestueux.

In The Shade Of The Masquerade tire plus vers la prog, avec des claviers bien présents et toujours cette voix remarquable. Il y a un passage de pure prog au clavier qui débouche sur un solo dantesque d'Andrée THEANDER que n'aurait pas renié Steve LUKATHER.

À ce stade de l'écoute, je sens que c'est la recherche constante de la mélodie qui prédomine.

Shadows On The Wall est le plus long morceau de l'album (plus de 9 minutes) et la patte progressive est ici marquée, ce qui permet au groupe de prendre son temps pour développer ses idées sans toutefois partir dans la démonstration stérile (joli passage jazzy trop court pour moi).

Our Brightest Day commence avec un duo guitare réverb/voix beau à en pleurer et finit avec un violoncelle (un vrai) absolument délectable entrelacé avec la guitare et le piano. Ici, l'influence de KANSAS peut être évoquée.

Avec My Destination je retrouve de l'AOR de haute volée. L'influence de TOTO est pour moi indéniable avec aussi une touche de WORK OF ART (la voix est proche de celle de Lars SASUND).

Run Before We Walk démarre sur un piano Fender RHODES (j'adore !) et le refrain "catchy" est juste imparable. L'ambiance AOR presque West Coast par moments est remarquable avec ses claviers rutilants, la petite guitare rythmique au fond et le sublime solo de guitare. Je pense aux groupes suédois, grands spécialistes des refrains incontournables comme H.E.A.T, W.E.T ou finlandais – le SANTA CRUZ de la belle époque.

As Long As You Believe est un autre morceau avec encore un refrain de feu, bourré de chœurs et le chant de Chandler MOGEL est juste impressionnant.  Quel chanteur ! Le travail rythmique de Andrée THEANDER est à tomber par terre sans parler de la partie solo.

L'album se termine sur un instrumental Dopamine Overflow agréable à écouter.

Voilà, j'espère vous avoir donné l'envie d'écouter ce premier album sans aucune faiblesse, généreux dans sa durée (52 minutes quand même), qui mérite assurément plusieurs écoutes pour saisir le talent et la finesse des musiciens. Vivement le prochain !

High On Deception : cliquez ici

Crazy Enough : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le lundi 28 février 2022
Oui Jean-Marc, j'ai enfin pris le temps, au milieu de toutes ses excellentes sorties du moment, d'écouter cet album et je dois dire que je te rejoins sur ton analyse. J'ai adoré ! Superbe album !
Commentaire de JMM213 : Merci Remifm pour ton commentaire avec un peu de retard.Et oui c'est un très bel album ! Vive le Rock
Laudrome26 Le mercredi 16 février 2022

Ville : Romans sur Isére
Bienvenue à toi. Belle chronique JMM213 ! J'ai moi aussi beaucoup aimé cet album. Chandler MOGEL est un super chanteur et Andrée THEANDER un sacré guitariste.
Commentaire de JMM213 : Hello Laudrome26. Je te remercie pour ton commentaire. Je pensais bien que tu apprécierais connaissant un peu tes goûts !
dasoft Le mercredi 16 février 2022

Ville : 92000 - NANTERRE
Bonne première chronique JMM. La production de l'album est en effet excellente mais le côté prog ne m'a pas sauté au yeux. de la très bonne musique tout de même.
Commentaire de JMM213 : Merci DA pour appréciation. Ecoute plusieurs fois et tu verras qu'il y a tout de même de la prog sur certains morceaux...
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RONNY LEE
Original retro
WORK OF ART
Artwork
ODYSSEY DESPERADO
Don't miss the sunset
STATE OF SALAZAR
Superhero
FIND ME
Lightning in a bottle
Chroniques du même auteur
LIONVILLE
So close to heaven
NEWMAN
Into the monster's playground
NOVA LUNA
Nova vita
MYLES KENNEDY
The ides of march
FM
Thirteen
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /