Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
POST-MORTEM - The monumental pandemonium

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
POST-MORTEM BANDCAMP

Label(s) :
Great Dane Records
 (17/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 05/06/2022
Excellent old school death metal français
Oui, vous allez encore dire un groupe de Great Dane Records qui puise dans l’héritage des années 90, époque bénie du death metal où (presque) tout a été dit et écrit… qui essaye de s’approcher de cette ambiance et de ce son mais qui ne peut égaler la qualité et l’esprit de l’époque…
Et là, grosse baffe, POST-MORTEM montre immédiatement qu’il n’est pas né de la dernière pluie. Avec une intro dans les règles de 3 minutes avec claviers type bande son de film d’horreur, les alsaciens ont tout compris et connaissent parfaitement la recette de ce vieux death qui nous vibrer.

Premier ingrédient, une voix grave d’outre tombe, indispensable au style. Deuxième ingrédient, une batterie qui fracasse mais capable de changer de rythme avec des accélérations et des passages plus lents comme sur Skin Of My Enemy. D’ailleurs ce titre s’achève sur une séquence planante bien pensée, un peu comme ENTOMBED le faisait sur son Left Hand Path. Dans cette lignée, je retrouve des nappes de claviers et chœurs sur fond de gros riffs dans le final de Mountain Of Skulls.

Ces guitares aux sonorités dissonantes dans Genocider, à la CANNIBAL CORPSE, constituent également un marqueur fort du genre, j’aime beaucoup ! Le groupe maîtrise bien les breaks comme sur The Pure Terror, solo réussi et refrain efficace.

Il est difficile de rattacher POST-MORTEM à une scène death en particulier (européenne ou américaine) mais le son et l’attitude de cette formation collent sans l’ombre d’un doute aux codes du siècle dernier. Ainsi, ce démarrage en mid tempo avant de monter en puissance de Arallu Imperator m’évoque clairement BENEDICTION. Un titre qui donne littéralement envie de headbanger.
Alors que l’on pense que The Monumental Pandemonium va évoluer constamment dans la tradition, le groupe va parvenir à me surprendre avec l’original Soul Inquisitor : un refrain mélodique pas très classique, un solo inattendu et un final moderne !
Pour conclure, un très beau final à la MORBID ANGEL avec son outro d'arpèges de guitare sèche...

POST-MORTEM est constitué de musiciens très expérimentés au service d’un excellent death metal old school. The Monumental Pandemonium est une franche réussite !

Genocider : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
GOJIRA
L'enfant sauvage
SOL DRACONI SEPTEM
Hyperion
VOID ROT
Consumed by oblivion
WITHINSANE
Through the eyes of consciousness
ATLANTIS CHRONICLES
Barton's odyssey
Chroniques du même auteur
THE UGLY
Thanatology
GARGOUYLLAS
The ocean of perdition and decadence
ARYOS
Les stigmates d’hécate
PRIMAL FEAR
Delivering the black
STILL LIVING
Ymmij
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /