Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STRANGERLAND - Echoes from the past

Style : Rock FM / AOR / Westcoast
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
STRANGERLAND FACEBOOK

Label(s) :
Lions Pride Music
 (17/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 16/06/2023
Avec la dérive des continents, la côte ouest s'est déplacée en grèce !
STRANGERLAND est un nouveau groupe d'AOR qui nous vient de Grèce. Je remarque que depuis quelques semaines, la musique m'a beaucoup fait voyager, passant des États-Unis (MICHAEL THOMPSON BAND), à la Suède (BOYS FROM HEAVEN), via l'Italie (PERFECT VIEW) et la Hongrie (STARDUST), sans oublier la France, avec l'excellent album de HEART LINE. Alors, la Grèce, cela m'évoque d'abord le soleil et ça tombe bien car la musique proposée ici, me transporte directement sur la côte Ouest américaine, plutôt que dans le Nord de l'Angleterre (ne voyez pas d'attaque personnelle dans mes propos !). Ce sentiment est accentué par la pochette qui ne peut être plus claire sur le contenu de l'ouvrage. Alex PATMAN, le guitariste et également à l'origine du groupe, a fait appel à David CAGLE et sa superbe voix pour l'épauler et ça fonctionne admirablement bien ! Il faut dire que ce dernier n'est pas un inconnu puisqu'il a déjà travaillé avec Jeff NORTHRUP, le guitariste de KING COBRA et de CAGE. Le groupe est complété par Mike WIKMAN à la batterie et Chris ZOUKAS à la basse. Il est à noter que Alex PATMAN s'occupe également de la partie claviers, ce qui n'est pas anecdotique lorsqu'il s'agit de ce type de musique. L'esprit de l'album est majoritairement tourné vers l'AOR avec quelques chansons penchant vers le Hard mélodique, placées vers la fin de l'album. Allez, c'est parti !

Ce qui saute aux oreilles avec Whenever It Rains, première chanson et premier single, c'est que l'album est superbement produit, avec beaucoup de soin apporté à la captation des instruments et leur positionnement dans l'espace. À ce niveau, c'est un vrai bonheur. Rendons donc hommage à Yiannis PETROYIANNIS, qui a mixé et mastérisé l'album au studio MATRIX à ATHENES. La chanson est un modèle d'AOR à l'américaine. Le refrain est un ravissement pour tout amateur de cette musique. Ce titre plein de soleil me met dans les meilleures dispositions, avec la voix de David CAGLE, juste faite pour ça ! Les claviers sont prédominants sur le second single, Until My Heart. Le titre me ramène tout droit dans les années 80 avec cette mélodie et ce refrain si caractéristiques. Joli solo de Alex PATMAN. Scent Of A rose porte bien son nom. C'est une chanson lente qui débute au piano. C'est très classique, mais comme la mélodie est jolie comme tout, je ne boude pas mon plaisir. Tears In My Eyes peut faire penser à un nouveau morceau calme avec son intro en arpèges, mais très rapidement un rock mélodique survitaminé s'installe, un peu à la GIANT. La production est un véritable régal, je me permets d'insister sur ce point. Le solo fait bien le job, il n'y a rien à redire. Summer Nights, le troisième single, me fait terriblement penser à ce que produisent les brésiliens de TARMAT. C'est hyper mélodique et la voix de miel de David CAGLE m'enrobe et me cajole. Oui, les nuits d'été vont être chaudes ! Le solo est long et plein de grâce. Il débouche sur des claviers totalement surprenants et bien rafraîchissants, à mi-chemin entre un morceau de clavecin classique et de la progressive. Bien vu !

Calling You est un mid-tempo avec toujours une belle présence des claviers, qui ne sont pas trop envahissants pour autant. En fait l'équilibre claviers/guitare est parfait. Le refrain, totalement calibré AOR, rentre bien dans la tête. Time, c'est le slow un peu obligatoire, quand on touche à l'AOR. Vous savez quoi, la ligne mélodique ne me transcende pas et pour tout dire, c'est comme si je voyais passer le train sans pouvoir monter dedans. Je reste sur le quai, mais ce n'est pas grave. J'ai lu que ce titre pouvait être comparé à ce que fait Darren WHARTON de DARE. Alors, peut-être pour le velouté de la voix, mais certainement pas sur la qualité de la composition, en tout cas pour moi ! Heureusement, Only Love nous remet dans le droit chemin d'un AOR flamboyant. Il y a toujours cet équilibre claviers/guitare, cette complémentarité, qui rend le tout bien agréable et puis David CAGLE maîtrise son sujet, il n'y a aucun doute là-dessus. Un petit côté Westcoast se dégage de ce morceau, totalement américain, avec cette guitare doublée. La température monte de plusieurs degrés avec Never, et sa courte intro à l'orgue, qui est suivie d'un Hard Rock chauffé à blanc. La batterie ne lâche pas le morceau et la guitare s'en donne à cœur joie. Je pense que les suédois d'ECLIPSE ne renieraient pas ce genre de morceau !

Un riff bien énergique adossé à une batterie en béton mettent Heroes Of Everyday sur orbite. C'est du Hard FM se plaçant dans l'exacte mouvance de groupes comme KHYMERA, FIND ME ou PALACE. Tout est parfaitement exécuté, efficace, carré et terriblement "groovy". Il y a même une ligne de piano à la David PAICH. L'album se finit sur les chapeaux de roue avec Follow Yours Dreams. La guitare déborde de partout et la rythmique est bien drue. Sur ce superbe substrat, la voix vient se déposer délicatement, doublée par moments. C'est joliment travaillé, en tout cas. Alex PATMAN nous gratifie d'un beau solo. Le morceau se finit avec le refrain répété en boucle, agrémenté d'effets sur la voix.

Voici donc un premier album qui, s'il n'invente rien de nouveau sous le ciel de l'AOR, récite parfaitement ses gammes. Ce que je veux, c'est de la bonne musique, et STRANGERLAND remplit parfaitement le rôle. Le groupe fait du bien au moral, et c'est ce dont nous avons tous besoin, je pense.

L'album sort le 30 juin.

Whenever It Rains : cliquez ici

Summer Nights : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le vendredi 16 juin 2023
Il y a un petit côté ALAN PARSON PROJECT sur le single Summer Nights.
Commentaire de JMM213 : Remarque tout à fait judicieuse, mon cher RemiFM. Oui, il y en a aussi !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ON THE RISE
On the rise
HIDEAWAY
Hideaway
STATE COWS
State cows
FERGIE FREDERIKSEN
Any given moment
SIGNAL
Loud & clear
Chroniques du même auteur
ELECTRIC MOB
2 make u cry and dance
JAMES LABRIE
Beautiful shade of grey
SUBSIGNAL
A poetry of rain
DRIVE AT NIGHT
Echoes of an era
LASTWORLD
Beautiful illusion
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /