Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HONEYMOON SUITE - Clifton hill

Style : Rock FM / AOR / Westcoast
Support :  CD - Année : 2008
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 40minute(s)

Site(s) Internet : 
HONEYMOON SUITE WEBSITE

Label(s) :
Frontiers Records
 (11/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 27/09/08
Baisse de régime !
Le plus facile pour un chroniqueur est de recevoir ou d'acheter un album, de le trouver excellent et de le chroniquer.
A l'inverse, recevoir ou acheter et chroniquer un album jugé insuffisant, qui plus est d'un groupe mythique et adulé, voilà un travail pénible.
Je suis ici dans la pénibilité.
HONEYMOON SUITE, groupe canadien de rock (hard) mélodique, tendance Fm créé en 1982 m'a emerveillé avec ses trois premiers chef-d'oeuvres, Honeymoon Suite de 1984, The Big Prize 1985 et Racing After Midnight de 1988.
Ce groupe a pour moi écrit un chef-d'oeuvre du "melodic rock", en l'occurence le hit Burning In Love.
Le Monster Under The Bed de 1991 avait, pour mon oreille déjà baissé en qualité et après quelques premiers titres excellents, l'inspiration semblait s'être évaporé.
Un live (13 Live) sort en 1995, Lemon Tongue, nouvel album studio en 2001, et en 2002 HONEYMOON SUITE livre Dreamland, des albums que je ne connais pas.
6 années se sont écoulées et l'actualité discographique du groupe s'est résumée a un autre live (HMS Live at the Gods (2005)) et deux nouvelles compilations (The Essentials - Honeymoon Suite (2005) et Feel It Again : An Anthology (2006).
Le groupe a, durant cette période écumé les scènes du monde entier.
2008 marque le retour du groupe canadien avec ce Clifton Hill qui, malheureusement ne présente pas un grand intérêt.
L'inspiration et les mélodies semblent s'être à nouveau étourdies.
Je me suis réveillé sur l'introduction du troisième titre Riffola et rendormi dès le refrain, Ordinary qui suit est pas mal, j'ai reconnu le groupe que j'ai tant écouté sur la ballade pop plage 6 Why Should I même si une sorte de pont bizarre vient alourdir le titre, je me suis dit "pas mal" sur le titre suivant Down To Business et trouvé un léger mieux sur les trois derniers titres avec un Restless plutôt bien et un mid-tempo final Separate Lives qui relève enfin le niveau de l'ensemble.
Mais bon, cela reste tout de même bien faible, surtout si l'on fait référence aux trois premiers albums.
Ce groupe connaît une sacré baisse de régime mais, avec le métier de ces musiciens et leurs talents, j'espère qu'ils pourront nous offrir un album à la hauteur de leurs capacités prochainement.
Pfiu!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
PRIDE OF LIONS
The destiny stone
LOS ANGELES
Neverland
FIRST SIGNAL
One step over the line
MISS BEHAVIOUR
Double agent
WORK OF ART
Framework
Chroniques du même auteur
BLACK STONE CHERRY
Kentucky
RICHIE KOTZEN
Live in sao paulo
AKENTRA
Asleep
TESLA
Forever more
QUIET RIOT
3
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente