Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Dossier :  Generation 80's - Khrom ( KHROM )
Date de publication : 06/04/08
Auteur : Nico

(Fanzine n°13 - Novembre 2001 -RASKAL)

Aubervilliers, banlieue Parisienne, 1981. IRON MAIDEN et JUDAS PRIEST sont une fois de plus responsable de la création d’un groupe de Hard Rock ! Leur nom sera KHROM, est c’est Jean Claude ( basse et à cette époque chant), et Christian (guitare) qui en sont les instigateurs. KHROM ? Oui KHROM, le Dieu du Métal, tiré de Conan le Barbare avec une orthographe changée.

Les problèmes liés à la stabilisation du groupe n’épargnent pas KHROM qui doit attendre 1984 pour arriver à la formation suivante :

Jean Claude (chant/basse), Christian (guitare), Laurent (guitare) et François (batterie).

Le groupe commence à roder son répertoire sur les scène régionales et ainsi on a pu les voir à Pierrefitte, à la Fête de l’Humanité, au Grillon à Paris et à Aubervilliers bien sûr notamment pour trois concerts donnés à l’occasion d’une action Municipale pour la Paix et le Désarmement (… !).

Et puis arrive le Tremplin musical de l’OMJA à Aubervilliers le 8 Décembre 1984, dont le 1er prix était la réalisation d’un 45t ! Inutile de vous le cacher plus longtemps, KHROM remporta le Tremplin. Plus que des mots j’aimerais vous retranscrire l’extrait de l’article du quotidien local ; un condensé de ce qu’on pu être les 80’s !

«  …KHROM attaque, fumigènes, tatouages, méchants décibels. Des Hardos, des purs, des durs. Inspirés par SCORPIONS, mais il y a pire. Ca déménage, le public se bouge, même qu’il y en a qui vont au bord de la scène lever le bras en cadence, c’est épatant. Grand soli, pantalons rayés, son saturé, c’est gai. Un vieux Rocker passe, discret, des fantômes de rouflaquettes aux joues, et des bottes pointues d’un rouge éclatant du plus bel effet. KHROM continue genre Métal infernal. Ils ont gagné les Hardos, ils avaient le punch et l’énergie pour eux.

…Dans les villes le Rock’n’Roll porte le rêve des enfants ».

Le 1er 45t du groupe comprend les titres Victimes et Brenka le Sauvage ; deux titres Heavy Métal assez simples (Riff, refrain) et efficaces.

Et puis le groupe changea de style et de musiciens. Diego arrive à la batterie et Richard remplace Laurent à la guitare. Nous sommes en 1985 et le groupe enregistre une première démo 3 Titres.

Jean Claude pu se consacrer à 100% à la basse avec l’arrivée au chant de Didier en 1986. En 87 c’est Luc qui remplace Diego à la batterie. Là , nouvelle démo 4 Titres qui fera l’unanimité parmi les chroniqueurs connus ou méconnus.  Citons Sieur DUMATRAY (à l’age d’or de Hard Force) qui salue l’originalité du groupe et ses rythmiques d’enfer, et qui termine avec « Personnellement j’adore ce groupe, et le ferais savoir !».

Plusieurs autres n’hésitent pas à comparer KHROM à SORTILEGE (notamment grâce à la voix de Didier).

Le problème pour le groupe c’est qu’à cette époque, des groupes prometteurs, la France et surtout la région Parisienne en compte des centaines.

Finalement c’est en 1988 que le groupe enregistre son 2ème 45t (le groupe s’est occupé de tout de A à Z) ; Partir, qui aura la particularité d’avoir en face B la version instrumentale du titre.  Là encore le titre démontre l’aisance du groupe et sa capacité à attirer l’attention de l’auditeur avec une recette simple mais pas toujours facile à mettre en place : Super riff, mélodie et refrain accrocheur. On regrette bien sûr qu’un vrai titre n’ait pas été mis en face B…mais pour ceux qui se demande pourquoi, la raison est simple ; enregistrer un 2ème titre aurait coûté trop cher vu le prix d’une journée d’enregistrement. Encore une fois la Presse (Mag, Zines et Radios) soutient KHROM qui décroche pas mal de Concerts, mais proportionnellement à l’investissement et au travail le groupe n’est pas récompensé et ne perce pas.

Cela n’empêchera pas le groupe d’enregistrer une démo 4 Titres en 1989 et une dernière, avec un changement de line up, en 1990 (4 titres).

Cette année verra la fin du groupe et certainement des regrets pour les musiciens… 

 

Pour résumer en une phrase ce qu’à été le groupe « KHROM est un groupe qui ne se prend pas au sérieux mais qui prend la musique au sérieux » me paraît approprié ( d’autant plus que c’est tiré de leur Press Book !).


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Dossier)
- Pré-commande CD : ANASAZI : Ask The Dust !!!
- VULCAIN IS BACK ! Le retour officiel !
- THE MELODIC FOUR : les quatre monstres de l'AOR !
Dossiers du même auteur
- Sex Machine Guns
- Scène Metal Argentine
- Drifter
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente