Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  BLACK LABEL SOCIETY live à Paris (le Bataclan, 26/02/2015) ( CROBOTBLACK LABEL SOCIETYBLACK TUSK )
Date de publication : 28/02/15
Auteur : metalmp
Retrouvez les photos du concert dans notre rubrique "Galeries"

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Au regard du nombre de dossards visibles aux alentours du Bataclan, il ne fait aucun doute que ce soir se donne un concert du bûcheron Zakk WYLDE et son BLACK LABEL SOCIETY. Les portes de la mythique salle parisienne ouvrent avec un peu de retard après une longue attente sous une pluie froide et pénétrante. Autant dire que se retrouver au sec est plus que bienvenu !

A 19h30, CROBOT ouvre les hostilités devant un public épars. Son Hard Rock très typé 70's (musicalement et vestimentairement parlant) fait mouche et les quatre affreux (on dirait une bande de Mexicains échappés d’un film de Sergio LEONE, les flingues en moins !) se donnent à fond pour séduire le public très réceptif. Originaire de Pennsylvanie, CROBOT vient présenter son premier album, Something Supernatural, paru il y a quelques mois, en 2014. Une prestation rapide (30'), dotée de généreux éclairages, efficace et convaincante qui me donne envie d'en découvrir plus, rapidement. Un apéritif très alléchant pour la suite. Ce groupe, c'est un grand "OUI"!

Vient alors BLACK TUSK, trio d'Atlanta (Géorgie) qui pratique un Metal extrême dont je retiens deux originalités:
1/ le chant partagé sur chaque morceau par chacun des musiciens et
2/ des intros ultra efficaces à chaque chansons.
Seulement, au delà de lights plus que limitées (une volonté de jouer sur le côté sombre de sa musique?) une fois les intros, racées, speed, rythmées passées, le reste fait "flop" par manque d'originalité. Le public quasi immobile applaudi poliment à la fin de chaque titre, mais sans conviction. Le bassiste (remplaçant, semblet-il, depuis très peu de temps son prédécesseur décédé l'an dernier), après quelques morceaux, adresse à la foule un "Comment ça va, tout le monde? Vous semblez vous ennuyer" auquel je ne peux que répondre affirmativement... Le seul moment sympa s'avère finalement le dernier morceau joué, un titre Punk chanté par un des roadies de BLACK LABEL SOCIETY dont le rôle me paraitra bientôt assez surprenant. Sans doute le fait d'avoir déjà 3 albums à son actif explique-t-il la position de BLACK TUSK sur l'affiche. J'aurai préféré que sa place et la durée de son set furent échangées avec CROBOT... Pour le coup, c'est un "oui, mais..."

Alors que les techniciens s'activent afin de rattrapper un léger retard, un grand rideau floqué de la signature BLS et d'un gigantesque crâne vient cacher la scène. Puis, à 21h30, après un Whole Lotta Sabbath introductif (un medley composé d'extraits de LED ZEPPELIN et BLACK SABBATH), des gyrophares s'allument avant que ne retentissent les premières mesures de The Begining... At Last tandis que les musiciens n'apparaissent en ombre chinoise sur le rideau. Lorsque ce dernier tombe, la foule se déchaine, acclamant un Zakk trônant sur un promontoire qui lui servira de piédestal - ou de refuge - tout au long de ses parties non chantées. Autant dire que le gaillard, naturellement imposant, est encore plus impressionnant!

Les titres défilent laissant étonnamment peu de place au dernier né, Catacombs Of The Black Vatican dont ne sont extraits que trois titres (Heart Of Darkness , Angels Of Mercy et My Dying Time). C'est, avec The Blessed Hellride , l'album qui est ce soir le plus représenté puisqu'en sont également extraits trois chansons (Funeral Bell, The Blessed Hellride et Stillborn). Pour le reste, on compte un extrait de chaque album, exception faite de Stronger Than Death (aucun) et Mafia (Suicide Messiah sur lequel le roadie mentionné plus haut vient donner de la voix avec un haut parleur - il a aussi pour mission, entre deux chansons, de venir récupérer l'anti-sèche posée aux pieds de Zakk WYLDE qui semble désormais avoir du mal à retenir les paroles... - et la ballade que BLS jouera toujours, In This River, hommage toujours aussi prenant à Dimebag DARELL dont deux photos ornent chaque côté de la scène).

C'est sans doute le seul moment faible du concert puisque BLACK LABEL SOCIETY propose deux morceaux calmes d'affilée, Angels Of Mercy sur lequel le guitariste Dario LORINA est en charge du piano qu'il cède ensuite à Zakk WYLDE qui démontre ses talents et sa sensibilité en tant que pianiste avant d'attaquer In This River.

Au delà de ce temps de relâche, tout est en puissance, doté d'un son et d'une mise en lumières exemplaires. Le solo de guitare de Maitre WYLDE est une leçon de maitrise, sa présentation de ses compagnons de route bien marrante (dommage que le géant ne s'adresse au public qu'à ce moment...), sa collection de grattes impressionnante... Bref, tout est réuni pour faire de cette soirée un moment plus que convivial, rock'n'roll et chaleureux. Une soirée qui se termine par nombre d'accolades entre les musiciens et autres remerciements au ciel du guitariste chanteur, mais sans rappel. On en aurait voulu plus, certes, mais il est comme ça, Zakk WYLDE, il ne s'encombre pas de fioritures. La fraternité n'en a nul besoin, d'ailleurs.

Setlist BLACK LABEL SOCIETY : The Begining…At Last, Funeral Bell, Bleed For Me, Heart Of Darkness, Suicide Messiah, My Dying Time, Solo guitare, Godspeed Hell Bound, Angels Of Mercy, In This River, The Blessed Hellride, Concrete Jungle, Stillborn

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- HELLFEST 2013 - CLISSON, les 21, 22 et 23 juin 2013 – Plus de 150 groupes sur 6 scènes !!!
- JUDAS PRIEST live à Paris
Le Zénith, le 17 juin 2015
- COLLAPSE - ALEX CORDO - BRIN DE ZINC Vendredi 19 Janvier 2018 !
Dossiers du même auteur
- KORITNI et WILD DAWN live à Orléans (l'Infrared, le 1er juin 2012)
- THE CULT live à Paris avec GUN - Le Bataclan, 19/09/2012
- ADX, EVIL ONE, SYRENS CALL, SOLID STATE, SACRUM live au TRABENDO le 2 octobre 2010
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente