Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  ANNIHILATOR Live à Paris - Le Divan Du monde, le 6 octobre 2015 (avec ARCHER et HARLOTT) ( ARCHERANNIHILATORHARLOTT )
Date de publication : 10/10/15
Auteur : metalmp
Enfin! Oui, enfin je retrouve une salle de concert qui affiche complet. Ok, je ne vais pas à tous les concerts, mais rares sont ceux qui remplissent une salle au point de transformer cette dernière en sauna... ANNIHILATOR est de ces groupes, bien que les Canadiens mériteraient de jouer dans des espaces plus grands. Au moins, ce soir, il y a foule et se déplacer est difficile, mais vous pouvez aussi profiter tranquillement au chaud de quelques photos du show

Quelques problèmes techniques (un câble de micro qui a disparu, pas de retour chant...) forcent les Américains de ARCHER à terminer leur balance alors que le public commence à entrer. Lorsqu'enfin, avec un peu de retard, le trio montent sur scène, c'est pour proposer un Heavy Metal gras, gourmand et puissant. Le guitariste chanteur, Dylan, rappelle dans ses poses et dans son look un jeune Zack WYLDE. La barbe et les muscles en moins, donc... Sa voix, puissante et rugueuse son entrain enjoué, sa complicité avec ses compagnons (Isaiah à la basse et Duke à la batterie) convainquent un public qui accueille avec ferveur un Tornado Of Souls emprunté à MEGADETH avant de se voir autorisé, retard oblige, un dernier morceau. A peine le temps de remercier le public encore épars qu'il faut déjà remballer le matériel et céder sa place. Un amuse-gueule efficace.
Setlist ARCHER: ?

Selectionnés par Jeff WATERS himself pour l'accompagner en Europe, les Australiens de HARLOTT offrent un Thrash direct qui lorgne volontiers du côté de SLAYER et d'EXODUS. Un bonne demi heure de Metal sans fioriture, direct et brut, joué pour un public qui se fait plus massif. A quetre sur une scène occupée par deux batterie, HARLOTT a quelques difficultés à évoluer comme il le pourrait, ce qui n'empêche Andrew, son chanteur et guitariste, d'afficher un visage aussi concentré que souriant de satisfaction. Le quatuor formé en 2009 pioche dans ses deux albums ses morceaux les plus représentatifs pour tenter de convaincre un public étrangement calme. Là encore, il faut terminer rapidement et remballer au plus vite... Un groupe prometteur à suivre.
Setlist HARLOTT: ?

Ça y est, il fait chaud! Un coup d’œil derrière moi permet de voir une salle bondée ainsi que deux FURIES en pleine forme qui ne souhaite rien d'autre que de squatter le premier rang, un THRASHBACK et d'autres encore. Bref, du beau monde qui joue des coudes a investi le Divan Du Monde (en parlant de divan, on croise même un certain psychiatre SATAN JOKERien). L'ambiance est à l'amusement jusqu'à 21h, lorsque les lumières s'éteignent. A peine les quatre d'ANNIHILATOR montent-ils sur scène et attaquent King Of The Kill que le public se déchaîne. Les photographes massés devant mangent leurs appareils photos plus qu'ils ne parviennent à cadrer quelque image. Ça sent le vécu? Ben oui, mais c'est aussi ça un concert, de l'ambiance, des corps meurtris et de la sueur! Il était temps que le public se lâche, d'ailleurs. Sans doute se réservait-il pour ce moment... Une fois cette introduction passée, ce sont 3 nouveaux morceaux (Snap, Suicide Society et Creeping Again) qui sont extraits du dernier album. Efficaces, direct ou plus ambiancés, ils sont en tout cas efficaces. Puis Jeff WATERS annonce que ce concert sera principalement composé d'anciens morceaux. En effet, seuls ces trois titres sont extraits de Suicide Society. Manque de confiance dans son dernier album? Non, envie simple de se faire plaisir. Donc, ça c'est fait, passons aux "vieilleries" ultra efficaces que le public connait par cœur. Et ce choix, comme le dit le leader semble satisfaire "le vieux metalleux que je suis". Ça dépote à tous les étages, ça secoue et ça transpire pendant 90'.

On pouvait se demander ce que donnerait ANNIHILATOR sans Dave PADDEN, chanteur resté au sein du groupe entre 2004 et 2014. La scène du Divan est suffisante pour 4 musiciens, et, en ce sens, la formation fait preuve d'efficacité et de complicité. Toutefois, Jeff WATERS a quelques difficultés à se concentrer à la fois sur sa guitare et sur voix, qui perd en efficacité. Rien de catastrophique, cependant,l'homme se tirant avec les honneurs de cet exercice périlleux (qu'il n'a pratiqué que 3 fois dans sa carrière), cela malgré un raté qui le fait rire: juste après avoir présenté ses musiciens (dont le bassiste fête ce soir son 38ème anniversaire marqué par 38 coup de grosse caisse), il se trompe de chanson... Pas grave, ça se rattrape vite. Quelques minutes avant 22h30, le chanteur annonce un dernier titre: "on voudrait bien sûr jouer plus mais on doit arrêter à 22h30. Il faut parfois obéir à certaines obligations... On pourrait aussi se demander pourquoi on continue de nous demander Alison Hell après 30 ans!" Et voilà pour le final, explosif, d'un concert haut en couleurs. C'est une belle, très belle soirée que nous a offert ANNIHILATOR. Espérons qu'ils aient pu réparer leur bus, tombé en panne le jour même...

Setlist ANNIHILATOR: King Of The Kill, Snap, Suicide Society, Creeping Again, No Way Out, Set The World On Fire, W.T.Y.D, Never Neverland, Tricks And Traps, Bliss, Seconds To None, Refresh The Demon, Brain Dance, Medley, Phantasmagoria, Alison Hell
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- SABATON, ALESTORM, BLOODBOUND, Rocher de Palmer à Cenon près de Bordeaux, mardi 23/02/16
- BLACKRAIN - It Begins Release Party
Paris, Titty Twister, le 13 juin 2013.
- AVANTASIA à PRATTELN 30/11/2010 LES PHOTOS SONT EN LIGNE!!!
Dossiers du même auteur
- Un entretien avec :
Joyce KENNEDY et Glenn MURDOCK (MOTHER'S FINEST) à Paris, le 26 mars 2015.
- Un entretien avec :
Jens JOHANSSON (STRATOVARIUS), Paris le 6 juillet 2015
- ABINAYA live (Paris, le Scopitone, le 17 mars 2011) avec BIG BEN
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente