Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Interview :  Du rock plein la vue avec BACKWATER ! ( BACKWATER )
Date de publication : 25/05/15
Auteur : rebel51

Interview fait le mercredi 20 mai 2015
Rebel 51 Après la rupture avec SIDEBURN en 2012, comment envisagiez-vous alors, Michel, Boris et Fred, votre avenir musical, puisqu’il vous manquait un chanteur et un batteur ?
Michel DEMIERRE Après notre départ, nous avons tout de suite voulu remonter un groupe en repartant de zéro, nouveau nom, nouvelles compos et surtout retrouver le même état d'esprit que lorsqu'on a commencé à faire de la musique quand on avait 15 ans. On a très vite trouvé le batteur et le chanteur qui collaient à ce qu'on voulait faire.
Rebel 51 Michel, raconte-nous la rencontre avec Marc et Chris.
Michel DEMIERRE Chris, on le connaissait déjà depuis longtemps puisqu'il jouait dans le même groupe que Fred dans les années 80, il savait qu'on avait quitté Sideburn et quand il a vu le numéro de Fred s'afficher sur son portable il a immédiatement su pourquoi il l'appelait, le reste s'est fait naturellement. On a rencontré Marc par l'intermédiaire du Boss du Coyote Club, à qui on avait posé la question de savoir si dans la multitude de chanteurs qu'il avait vu passer sur ses planches, il y avait la perle rare qu'on cherchait. Il nous a donné le contact de Marc qu'on a auditionné et qui nous a rejoint.
Rebel 51 Dans quels groupes jouaient-ils, comment s’est passée la création de BACKWATER et quelle est l’origine de ce nom ? Il me semble que c’est le nom d’un titre de STATUS QUO tiré de l’album QUO en 1974 non ?
Michel DEMIERRE Marc a principalement joué dans des cover-band et des comédies musicales un peu partout en Europe, Chris a joué dans GENOCID, FASTKILL et DEAD DOG CAFE. Une fois le groupe au complet, nous avons cherché un nom qui colle au mieux avec notre musique, du bon vieux rock des années 70 / 80 à la sauce actuelle, tout y a passé et finalement on a retenu BACKWATER, c'est vrai c'est un titre de STATUS QUO, mais c'est aussi la représentation du bayou et des coins perdus où le blues et le rock prennent leurs racines.
Rebel 51 Comment se sont passées vos premières répétitions et quels étaient alors vos objectifs principaux ?
Michel DEMIERRE Pendant les premières répétitions, on a joué des titres d'AC/DC, histoire de se dérouiller et de se mettre en place avec les nouveaux venus. Après on s'est mis assez vite au travail sur nos propres compos, car notre but c'était vraiment de remonter un répertoire, de faire un album et des concerts.
Rebel 51 La force de votre musique est une énergie retenue qui se lâche sur certains titres. Qui compose dans le groupe et comment s’est effectuée la création de l’album ?
Michel DEMIERRE Boris et Fred sont les compositeurs, ils amènent les idées et on les bosse avec le groupe. Pour les lignes de chant et les textes, c'est un travail en commun. Les titres sont arrivés progressivement jusqu'à en avoir assez pour faire l'album, et en juillet 2014, nous sommes entrés en Studio pour quelques longues nuits de Rock 'N' Roll, heureusement la petite fabrique de chocolat qui jouxte le studio nous a bien aidé à tenir le coup.
Rebel 51 On peut parler de hard rock pêchu, issu des 70’s, un rien bluesy avec des influences très américaines, genre LYNNYRD SKYNYRD ou CLEARWATER CREEDENCE REVIVAL. Qu’en pensez-vous ?
Michel DEMIERRE Oui, c'est surtout la voix de Marc qui nous a offert la possibilité de faire des compos dans ce style. Nous avons construit la plupart des titres en fonction de son timbre de voix et de ses immenses possibilités vocales.
Rebel 51 La pureté du son des guitares, de la batterie et la superbe voix rock de Marc éclaboussent littéralement sur le disque, qui est une vraie bombe. Comment avez-vous pu ainsi tirer parti de ces caractéristiques, par beaucoup de répétitions, des concerts et de l’enthousiasme ?
Michel DEMIERRE En premier, c'est surtout nos expériences passées qui nous ont servies. On a décidé d'enregistrer l'album live pour retrouver un côté humain. On a choisi un studio d'enregistrement avec une super acoustique, un bon ingénieur du son pour les prises, un pour le mix et un pour le mastering. On a passé du temps à faire les prises de son, le but était qu'en écoutant l'album l'auditeur ait l'impression que le groupe joue devant lui et au final on est content du résultat.
Rebel 51 Vous avez mis 3 ans pour sortir l’album, on peut dire que c’est un album qui n’est pas sorti à la va vite, Avez-vous eu des moments de découragement ou à l’inverse tout s’est enchainé naturellement, sans pression et avec un travail acharné ?
Michel DEMIERRE Oui c'était beaucoup de travail mais tout s'est déroulé comme nous l'avions envisagé, sans pression, il faut dire que personne ne nous attendait pour le tube de l'été à Ibiza ou la chanson de Noël sous le sapin. Pour les petits coups de mou, il y avait toujours une petite bouteille de Château Bel Evêque dans les effets personnels de Chris.
Rebel 51 Vous avez signé sur 7Hard, label allemand, comment y êtes-vous arrivés ? Qui a produit votre album ?
Michel DEMIERRE Par l’intermédiaire de notre première démo, nous avons démarché différents labels, 7Hard a été la proposition qui nous convenait le plus. Pour la production, nous avons tout fait nous-mêmes.
Rebel 51 Avez-vous déjà des échos favorables et de bonnes chroniques un mois environ après la sortie du CD ?
Michel DEMIERRE Oui on a de très bon retour pour l'instant, on attend également les chroniques de la presse papier qui vont bientôt sortir.
Rebel 51 Prévoyez vous des concerts pour promouvoir l’album, cherchez vous des tourneurs pour la Suisse et l’étranger ?
Michel DEMIERRE Pour le vernissage, on a déjà joué sur deux week-ends en Suisse, pour la suite, on va essayer de jouer un maximum. Des dizaines de contacts dans notre pays ont reçu notre album et les dates commencent à tomber. Pour l'étranger, en Allemagne, le label nous donne un coup de main, pour les autres pays on va contacter des tourneurs. Nous allons certainement venir en France, il y a un public génial pour notre musique.
Rebel 51 Avez-vous déjà des titres prêts pour le prochain album, si vous l’envisagez déjà ?
Michel DEMIERRE Avant de penser à un prochain album, on va d'abord tourner avec l'actuel, mais c'est sûr qu'on a déjà quelques idées pour la suite.
Rebel 51 Une dernière question : êtes-vous conscients de la richesse musicale et de l’excellent hard rock de BACKWATER, vos compositions vous paraissent-elles naturellement issues de vos expériences passées et de vos influences, pensez-vous faire mieux encore ?
Michel DEMIERRE Nous sommes très flattés par tes compliments. Il est clair que nous avons tous un passé musical qui contribue à la composition de nos chansons et nous allons continuer d’essayer de faire de notre mieux afin d’écrire de bons titres !!!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Interview)
- Du Rock venu de Suède avec FRONTBACK !!!
- A la rencontre de Erik MARTENSSON (ECLIPSE).
- La Suède à l'honneur avec Matti ALFONZETTI
Dossiers du même auteur
- VULCAIN et MADAME GUILLOTINE un soir de décembre 2015
- BLACK PAISLEY révélation suédoise de ce début 2017 !!!
- BACKWATER LIVE au Taco's Bar
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente