Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Interview :  En Normandie avec DESILLUSION ( DESILLUSION )
Date de publication : 27/07/15
Auteur : rebel51

Interview fait le mercredi 15 juillet 2015
Rebel 51 Désillusion existe depuis 1999, vous avez sorti 3 albums, donné de nombreux concerts (je pense notamment aux Rockalies), comment expliquez-vous cette longévité dans ce domaine musical difficile dans notre pays ?
DESILLUSION Eh bien avant tout, la longévité, c’est la passion, c’est croire en notre musique et surtout le fait de s’amuser et de prendre plaisir en jouant et en composant notre propre musique !!!
Rebel 51 Expliquez-nous pourquoi, en plus de 15 ans, vous n’avez sorti que 3 d’albums ? Décrivez-nous vos difficultés, vos changements de line-up et votre ténacité à poursuivre.
DESILLUSION Tout s’explique dans le fait qu’il y a eu des périodes ou certains membres du groupe sont partis. Il faut du temps pour retrouver les bonnes personnes avec qui tu vas continuer l’aventure. Tout a vraiment débuté dès l’arrivée de Sébastien en 2004. S’en est suivi l’enregistrement de notre 1er album : Vision d’apocalypse puis quelques concerts. Cela nous a permis d’évoluer et de nous rendre compte qu’un deuxième guitariste manquait à la formation pour étoffer notre musique. C’est donc en 2006 que nous avons recruté Félix qui s’est très bien adapté au groupe. Ensuite, nous avons finalisé la composition du 2ème album Esprit maudit enregistré en 2008. Bien sûr il y a eu quelques concerts entre deux pour roder ces nouveaux titres !!! Après quelques dates pour la promo de l’album nous avons décidé de nous séparer d’Olivier, notre ancien batteur, qui ne voulait plus suivre le mouvement et souhaitait se consacrer à sa vie personnelle. C’est tout à son honneur bien sûr !!! Nous avons eu la chance de recruter Maxime au départ pour des remplacements mais il s’est vite pris au jeu et a décidé de rester avec nous pour notre plus grande joie. L’aventure a pu continuer pour le meilleur à venir !!!
Rebel 51 Que représente pour vous l’album Esprit Maudit qui en 2008 a reçu un accueil très favorable et au vu des moyens dont vous avez pu disposer (je pense au studio de Marc VAREZ)?
DESILLUSION Nous avons effectivement eu la chance d’enregistrer chez Marc Varez et il nous a beaucoup apporté sur cet album. Il a aussi fait office de producteur n’hésitant pas à recadrer certains riffs ou mélodies au chant. Nous avons profité à fond de son expérience et de plus, nous nous sommes fait de vrais amis(es) en la personne de Marc et Nathalie, sa petite femme, qui n’est autre que Deborah Lee, grande chanteuse des années 80 !!! Pour ce qui est de l’accueil de l’album il a été super. De plus nous avions signé avec Brennus ce qui n’était pas négligeable pour notre promo. On a d’ailleurs réédité cet album il y a peu car on avait de la demande et nous étions en rupture. C’est bon signe !
Rebel 51 Est-ce le nombre de concerts que vous donnez par an vous semble correct (en moyenne une dizaine) ou pensez-vous que la scène française est trop difficile pour pouvoir vous produire plus souvent ?
DESILLUSION Pour nous a vrai dire, ça nous convient car chacun d’entre nous a une famille et donc certaine obligations. Donc on ne peut pas trop se permettre de tourner régulièrement. Mais le peu de fois où nous jouons, c’est toujours un plaisir énorme. On profite à 100 pour 100 !!! Comme on dit, on arrive à ménager la chèvre et le chou. Ce n’est pas péjoratif bien sûr (rires).
Rebel 51 L’an passé vous avez sorti Metal Influences. Quels sont les retours que vous en avez, est-ce pour vous un nouveau départ, puisque vous avez changé de batteur notamment ?
DESILLUSION Effectivement le changement de batteur a été déterminant. Surtout pour ce nouvel album, Maxime nous a apporté une certaine rigueur rythmiquement et surtout une grande puissance à notre musique. Ce qui manquait sur les albums précédents. C’était vraiment la pièce manquante y a qu’à entendre les anciens titres en live ça donne plus qu’un aperçu. L’album est très bien apprécié par les fans et de nouveaux sont venu se greffer à la grande famille Désillusion, d’ailleurs, pour notre plus grande joie.
Rebel 51 Expliquez-nous dans les grandes lignes la réalisation de ce dernier album : vos espoirs, vos méthodes de composition, les détails de l’enregistrement, bref tout ce qui a contribué à la naissance de cet effort. Je suppose de plus que le retour dans le studio de Marc VAREZ a été pour vous un plus au vu de l’expérience que vous en avez eu avec Esprit Maudit.
DESILLUSION Eh bien ce retour à « la maison du diable » comme on a baptisé La Grange 69, studio de Marc Varez, s’est super bien passé. On y a retrouvé nos marques et nos habitudes (bonnes et mauvaises bien sûr (rires)). Marc avait déjà travaillé avec nous et on est là-bas comme chez nous, donc aucun souci !!! La grande évolution sur cet album, c’est que tout le monde s’est investi sans exception à la composition, musique et paroles, ce fut vraiment un travail d’équipe. C’est aussi pour ça qu’il porte le nom de Métal Influences car chacun d’entre nous a apporté ses influences et ses idées, aussi différente soient-elles. Mais dans l’absolue elle reste Métal c’est l’essentiel !!!
Rebel 51 Je suis frappé par la qualité du son et de la production de Métal Influences. De plus votre registre s’est élargi car les compositions ont un côté heavy progressif assez prononcé, avec de sacrés soli de guitare et une qualité de composition élevée. Partagez-vous mon analyse et pensez-vous avoir donné par ce disque un nouvel élan au groupe ?
DESILLUSION Oui c’est aussi une évolution là encore, car nous avons tous évolué dans nos instruments. A force de travail, nous avons aussi progressé dans notre son, car chacun a investi dans du matériel plus performant. Marc Varez a lui aussi avancé dans ce sens avec son studio, ce qui donne une production beaucoup plus élaborée qui ressort de cet album. Pour ce qui est du côté plus progressif, et aussi ses beau soli, c’est comme je le disais il y a peu, un travail de titan de nos deux perles de guitaristes. Nous ne sommes pas en reste avec les autres membres du groupe car il y a aussi des prouesses au chant et rythmiquement aussi. Une vraie évolution en sommes, peut être un nouvel élan comme tu dis, qui sait, l’avenir nous le dira.
Rebel 51 Au vu de la permanence de votre groupe, de sa solidité, de son expérience, quels sont aujourd’hui vos projets et comptez-vous persévérer dans votre idéal musical ?
DESILLUSION Nous avons déjà commencé à écrire quelques titres instrumentalement, les textes sont en cours de réalisation. Mais je peux dire qu’on restera dans ce qu’on aime faire et ce qui nous fait vibrer. Peut-importe les modes ou quoi, nous serons toujours fières de porter notre étendard !!!
Rebel 51 Avec tous vos concerts déjà réalisés, votre enthousiasme scénique évident, votre expérience éloquente, n’avez-vous pas eu envie de réaliser un DVD ? Bien sûr, il y a le problème des moyens techniques à mettre en œuvre mais y pensez-vous ?
DESILLUSION Nous y pensons fortement. Nous sommes en ce moment en train d’enregistrer nos différentes prestations live et il est bien possible qu’un live en ressorte, histoire de faire plaisirs à nos fans qui le réclame. Et en même temps, pour faire patienter avant le prochain album, car nous ne sommes pas toujours très productifs il est vrai. On aime bien prendre notre temps aussi et ne pas précipiter les choses. C’est aussi pour le bien de tous, nous sommes perfectionnistes en quelque sorte !!!
Rebel 51 D’où vient le nom du groupe, qui en a eu l’idée ?
DESILLUSION Il vient d’une idée d’Yvon car après avoir eu des déboires avec ses anciens groupes et pas mal de désillusions, il s’est donc dit que ce serait bien que son groupe se nomme de la sorte. De façon à ce que si un jour ce groupe s’arrête ce sera une Désillusion de plus. Mais ce n’est pas pour tout de suite on vous rassure (rires).
Rebel 51 D’habitude pour un groupe c’est le chanteur qui en est le porte-drapeau, et même si Jimmy assure vraiment par sa présence scénique et sa formidable voix, alliée à une aura réelle, c’est plutôt le bassiste Yvon, un des fondateurs du groupe, qui est souvent en première ligne. Sans vouloir semer la zizanie entre les 2 musiciens, que pensez-vous de mon analyse ?
DESILLUSION Oui comme tu l’as dit nous sommes tous deux fondateur du groupe, mais dans l’absolu, nous ne nous posons pas cette question, qui ma foi, est assez pertinente. Désillusion est une famille avant tout. Loin de nous cette idée de se déchirer pour ce détail. Nous sommes des frères avant tout donc peu importe qui est en 1ère ligne, l’essentiel c’est qu’on soit tous là pour partager notre passion le reste importe peu !!!
Rebel 51 Avez-vous déjà pensé à tourner à l’étranger ou est-ce vraiment trop difficile à tout point de vue ?
DESILLUSION Eh bien ce retour à « la maison du diable » comme on a baptisé La Grange 69, studio de Marc Varez, s’est super bien passé. On y a retrouvé nos marques et nos habitudes (bonnes et mauvaises bien sûr (rires)). Marc avait déjà travaillé avec nous et on est là-bas comme chez nous, donc aucun souci !!! La grande évolution sur cet album, c’est que tout le monde s’est investi sans exception à la composition, musique et paroles, ce fut vraiment un travail d’équipe. C’est aussi pour ça qu’il porte le nom de Métal Influences car chacun d’entre nous a apporté ses influences et ses idées, aussi différente soient-elles. Mais dans l’absolue elle reste Métal c’est l’essentiel !!!
Rebel 51 Avez-vous déjà des titres prêts pour le prochain album, si vous l’envisagez déjà ?
DESILLUSION Comme je le disais auparavant, nous avons quelques ébauches de titres qui sont déjà en place musicalement. Les textes seront élaborés plus tard. On avance tranquillement mais sûrement.
Rebel 51 Une dernière question : êtes-vous conscients de la richesse musicale et de l’excellent metal de DESILLUSION, vos compositions vous paraissent-elles naturellement issues de vos expériences passées et de vos influences, pensez-vous faire mieux encore ?
DESILLUSION Nous allons continuer à travailler dans ce sens, puisque évolution il y a eu, eh bien nous allons continuer pour notre plus grand plaisir. Sans prise de tête. Il faut que les personnes qui nous suivent soient aussi satisfaites à chacun de nos albums. Donc on va tout faire pour ne décevoir personne. En tous les cas, merci pour ces éloges qui nous touchent grandement.
Rebel 51 Un grand merci aux musiciens, à Alain BOUCLY pour les photos et à notre Thierry DUQUENNE national !!!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Interview)
- Interview de Steve GRIMMETT de GRIM REAPER.
- Interview AVALANCH (version française)
- Interview ULTRA VOMIT - Rock School Barbey, Bordeaux - Samedi 11 novembre 2017
Dossiers du même auteur
- A la découverte d'EXISTANCE groupe en devenir et déjà impressionnant !
- Fin d'après-midi avec DEADLINE
- La Suède au top du mélodique !!!
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente