Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Reportage :  Un entretien avec :
Whitfield CRANE (UGLY KID JOE) - Paris, le 5 octobre 2015.
( UGLY KID JOE )
Date de publication : 08/10/15
Auteur : metalmp
Propos recueillis par metalmp à paris, le 5 octobre 2015

Il est toujours plaisant de se retrouver au siège de Gibson France pour une interview, car, au delà des guitares qui accueillent le visiteur, les interviews se passent dans le cadre feutré, calme et luxueux de l'étage. Des conditions idéales pour un entretien convivial. Et ce n'est ni le temps capricieux (carrément pluvieux...) ni le retard pris sur un planning déjà surchargé qui ôte son sourire à Whit CRANE, le chanteur d'un UGLY KID JOE venu parler du nouvel album des Californiens - et annoncer en exclu... Allez, lisez, c'est écrit!


= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =


METAL INTEGRAL : Whitfield, heureux d’être à Paris? Un sale temps pour accueillir UGLY KID JOE
Whitfield CRANE Oui, pas grave..

METAL INTEGRAL : Après avoir forgé sa réputation au début des années 90, UGLY KID JOE a disparu pendant plus de 10 ans. Que s’est-il passé après Motel California pour que le groupe se sépare ?
Whitfield CRANE : 15 ou 16 ans, oui… Ce qu’il s’est passé? Sept ans de réflexion… on en avait marre les uns des autres. Nous avions beaucoup vécu, et nous avons simplement tout arrêté. Je ne peux pas parler pour les autres, mais en ce qui me concerne, j’ai chanté pour pas mal de groupes, LIFE OF AGONY, j’ai monté un groupe appelé MEDICATION ainsi que ANOTHER ANIMAL, nous avons monté, avec Lee RICHARDS qui est juste là, RICHARDS CRANE et j’ai beaucoup voyagé. J’ai pris mon sac à dos, et j’ai profité de la vie.

METAL INTEGRAL : Qu’est-ce qui vous a fait revenir en 2013 ?
Whitfield CRANE : Je crois que c’était le bon moment. Il y a plusieurs raisons : Dave FORTMAN est un grand producteur maintenant. Nous ne pouvions pas nous offrir un producteur, mais nous pouvions nous payer Dave parce que c’est un bon producteur et un ami. Nous avons pu faire cela ainsi que distribuer en avance ce disque via l’informatique, nous n’avions pas besoin d’un label. A ce niveau, UGLY KID JOE s’auto manage et nous nous occupons de nos affaires. Nous avons signé un partenariat pour faire ce dernier disque, mais nous faisons vraiment les choses « en famille ». En 1992, ça n’aurait pas été possible, nous n’aurions pas été à l’aise.

METAL INTEGRAL : Parce que vous n’étiez pas assez expérimentés, pas assez matures ?
Whitfield CRANE : Exactement, nous étions carrément immature! Maintenant, nous sommes à l’aise avec ça parce que c’est une aventure basée sur la passion. C’est un beau voyage… J’adore être créatif, j’adore chanter…

METAL INTEGRAL : Et avec tous les autres groups auxquels tu as participe, tu as expérimenté d’autres façons de chanter j’imagine.
Whitfield CRANE : Exactement, et des méthodes que je ne savais même pas avoir en moi. Ce sur quoi tu peux te reposer, c’est ce que tu as expérimenté. Avec MEDICATION j’étais complètement désaccordé, un style vocal totalement différent, avec ANOTHER ANIMAL, Lee en faisait partie, nous avons testé le chant blues. J’ai toujours voulu le faire, et il a chanté ces superbes harmonies à côté de moi et je me disais « voilà où peut aller le chant ». LIFE OF AGONY m’a appris à chanter sans vibrato… Remplir ton coffre avec différents styles est une bonne chose. Du jazz, du blues, toutes ces choses, et je me voyais tester toutes ces nouvelles choses avec UGLY KID JOE, interpréter différents personnages. Mais je en cours pas derrière, c’est naturel, c’est une manifestation immédiate du moment.

METAL INTEGRAL : Uglier Than They Used Ta Be, votre nouvel album fait référence à votre tout premier Ep dans lequel se trouvait Everything About You. Avec le recul, penses-tu que le fait d’avoir un tel hit en étant une si jeune formation pouvait se transformer en piège, le gens observant les clowns qui sont en vous plutôt que d’écouter les musiciens ?
Whitfield CRANE : Bien sûr, c’est venu avec, mais… C’est OK. Nous avons continué à enregistrer des disques. Voilà le topo : si tu n’es pas fan du groupe, ce sont ces chansons que tu connais. C’est tout ce que tu connais. Mais si tu es fan du groupe, tu connais un album qui s’appelle Menace To Sobriety… C’est la rançon de la gloire. Mais si tu veux mon avis, Rock’n’Roll, Heavy Metal, tout cela est complètement absurde. Je cherche des raisons d’être reconnaissant, et de sourire. Si nous créons quelque chose de bon aujourd’hui, bien, quelque chose de Heavy, bien. Si tu es fan, tu sauras faire la différence. Mais pas si tu n’es pas fan.

METAL INTEGRAL : Parlons un peu de votre nouvel album, Uglier Than They Used Ta Be. Ma première impression est que l’on a affaire à un groupe désormais mature. Vous avez vécu différentes expériences, la vie a fait son chemin, et cet album semble plus réfléchi. Comment avez-vous envisagé ce disque ?
Whitfield CRANE : Nous n’avions aucune idée préconçue. En effet, si le groupe a muri, c’est dû à l’expérience de la vie : comme tant d’autres personnes, il y a eu des mariages, des divorces, des enfants, d’autres groupes, des producteurs… Des bons moments, d’autres difficiles. Maintenant, imagine toutes ces personnes se retrouvant dans une même pièce, avec tout ce vécu, évacuant leurs sensations. Le résultat est là. Nous n’avions pas d’intention autre que de jouer de la musique.

METAL INTEGRAL : Je trouve également les guitares grasses et généreuses, ton chant est superbe et varié – tu viens de nous expliquer avoir appris ces différentes techniques de chant – et l’on trouve différents styles dans cet album. Vous cherchiez à vous orienter dans une direction particulière ou à taper un peu dans tous les styles ?
Whitfield CRANE : "Chante pour la chanson, joue pour la chanson"... Quelle que soit la chanson, trouvons ce dont elle a besoin…

METAL INTEGRAL : Je pense à Mirror The Man qui s’approche du folk. Il ne s’agit pas Rock, au final, cet album c’est de la musique, point final?
Whitfield CRANE : On pourrait même dire que c’est une chanson hippie ! J’ai écrit cette chanson, je l’ai écrite a capella. J’avais cet air (il chantonne), je l’ai chanté à Dave et il m’a dit « merde, c’est géant ! » Quand tu écris quelque chose, tu ne sais pas si ce sera bon ou pas. Tu espères simplement qu’on ne se moquera pas de toi ! Dave a adoré, on s’est assis, et il en a fait... cette chanson, simple, pure. Je me suis vu dans ce miroir... Si je te dis un mot gentil, il y a de fortes chances pour que tu me répondes quelque chose de sympa, mais si je suis agressif, mauvais avec toi, tu me répondras de la mêem manière. C’est ainsi que je vois les choses, que je me vois.

METAL INTEGRAL : Tu récoltes ce que tu sèmes, en gros ?
Whitfield CRANE : D’une certaine façon, oui, sans doute.

METAL INTEGRAL : Si tu pouvais changer une chose dans la carrière d’UGLY KID JOE, ce serait quoi?
Whitfield CRANE (sans hésiter) : Tourner avec ACDC !

METAL INTEGRAL : Ah, ah! Et quand donc?
Whitfield CRANE : Je peux me rendre ridicule, choisir n’importe quelle année ? 1978 ! Bon SCOTT!

METAL INTEGRAL : Tu te rappelles ta première venue à Paris?
Whitfield CRANE : C’était « waow ! »… Ma grand-tante vivait ici, elle était peintre, très connue. Je suis allé lui rendre visite, j’étais habillé n’importe comment… On avait joué à… C’est quoi ce club qui a brûlé ? L’Elysée Montmartre, c’est ça ! On y a joué, c’était blindé, extra… En fait, nous avons vécu ce type d’expérience pas seulement en France mais un peu partout où nous allions. Nous venions de Californie et allions jouer pour des milliers de personnes qui venaient nous voir dans des villes où nous n’avions jamais posé un pied ! Je me souviens avoir été vraiment enthousiaste de cet accueil, et d’être vraiment jeune et gentiment naïf face au monde… Et avoir bu beaucoup de bière (rires). Mais je ne m’en souviens pas vraiment plus.


METAL INTEGRAL : Sur votre album, Phil CAMBELL de MOTORHEAD joue sur trois chansons. Comment en êtes-vous venus à collaborer avec lui ?
Whitfield CRANE : Nous sommes très bons amis. De temps à autres, j’attrape mon sac à dos et je monte dans leur bus et nous partons en tournée. Je ne joue pas, je suis simplement là en ami. Phil et moi parlions du nouvel album d’UGLY KID JOE, il parlait aussi de son nouvel album solo, et il m’a dit qu’il voulait jouer sur quelques chansons. Quand nous avons réuni assez de matériel je lui ai envoyé quelques titres. On s’est parlé, il m’a dit « OK, il y a Ace Of Spades, mais je veux jouer sur autre chose ». Même s’il ne l’a pas composé, c’est un peu comme nous avec Everything About You ou AEROSMITH et Walk This Way, il voulait jouer autre chose… On lui a donc proposé deux autres chansons et il a tout explosé !

METAL INTEGRAL : Tu évoques AEROSMITH… Sur America’s Least Wanted, votre premier album, il y a une reprise de cats In The Cradle, et on la retrouve également sur Stairway To Hell. Pourquoi reprendre ce morceau deux fois ?
Whitfield CRANE : Simplement pour donner un peu de consistance à Stairway To Hell lorsque nous l’auto distribuions. Et le gars qui nous a permis de sortir Uglier Than They Used Ta Be a remis la main dessus, voulait en sortir la version physique et nous a demandé un peu plus, nous disant qu’il voulait que sa version soit spéciale, ne pas vendre les mêmes choses que ce qui était déjà sorti. C’était plus un outil marketing visant à donner plus de dimension au disque. Il l’aurait sorti de toute façon, mais nous avons fini par lui donner Cats In The Cradle ainsi que celui-ci, Would You Like To Be There qui sonne… géant ! Ah, ce que je suis content qu’on l’ai fait, celui-là !


METAL INTEGRAL : Une dernière chose: quels sont vos plans de tournée? Quand va-t-on vous retrouver sur scène ?
Whitfield CRANE : Nous allons faire la tournée des festivals, et, entre deux festivals, nous allons proposer des shows acoustiques avec RICHARDS CRANE et UGLY KID JOE.


METAL INTEGRAL : Nous sommes en France, peut-on déjà envisager que vous jouerez au Hellfest en 2016?
Whitfield CRANE : Oui, le Hellfest est prévu. On y va, Hellfest, on vient pour toi !







COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Reportage)
- Bruce DICKINSON (IRON MAIDEN) en interview !!!
- METAL INTEGRAL BIRTHDAY NIGHT: INTERVIEW AVEC HEAVYLUTION!
- Artist Report: JP FOURNIER
Dossiers du même auteur
- LES HARDOS ONT DU COEUR :
Concert au profit de la lutte contre l'illettrisme !
- Mark REALE, guitariste de RIOT est mort...
- GIRLSCHOOL et WILD DAWN live à Paris (Boule Noire) le 31 mai 2013.
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente