Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Reportage :  Un entretien avec : Kim McAULIFFE - GIRLSCHOOL (Paris, le 21 octobre 2015) ( GIRLSCHOOL )
Date de publication : 27/10/15
Auteur : metalmp
Alors que je patiente au bar de l'hôtel où je dois la rencontrer, une puissante voix vient appeler Roger WESSIER au secours: Kim McAULIFFE, qui est arrivée à Paris le matin même en prenant l'Eurostar pour la première fois de sa vie, s'est retrouvée enfermée à l'extérieur de sa chambre alors qu'un journaliste cherche à la joindre au téléphone pour une interview. Ça commence bien... Je croyais que le joyeux bordel vécu lors de ma première rencontre avec GIRLSCHOOL était dû à l'excitation d'après concert, naïf que je suis! Mais non, elle est comme ça, Kim, spontanée, directe, heureuse... Vivante, quoi. Et quand on en vient à parler de crottes de lapins...Interview avec un phénomène.

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

METAL INTEGRAL : Commençons par parler de votre nouvel album, Guilty As Sin, qui est votre 13ème album studio…
Kim Mc AULIFFE : Apparemment, oui, mais en réalité je n’ai jamais tenu ces comptes-là ! Tu sais, il y a eu tant de compilations et de choses comme ça, pour lesquelles nous n’avions aucune responsabilité, aussi.

METAL INTEGRAL : La première impression que j’ai eu en écoutant cet album, c’est que GIRLSCHOOL retrouve le son et l’esprit qu’avait le groupe dans les années 80. Il s’agit de Hard Rock, rugueux…
Kim Mc AULIFFE : “Rugueux” oui, c’est exactement ça!

METAL INTEGRAL : Surtout sur les trois premiers titres. Mais je n’ai eu aucune info concernant la production, le lieu où il a été enregistré…
Kim Mc AULIFFE : Oh, il a été produit par Chris TSANGARIDES, tu en as déjà entendu parler, j’imagine ? (je confirme). Nous avions commencé à travailler avec lui dans les années 80, il y a plus de 30 ans… Oh, j’arrive pas à y croire, ça revient tout le temps, en fait 13ème, 30 ans (NdMP pour les non anglophones : en anglais, les termes sont assez proches : THIRTeen et THRITy, ce qui semble la perturber...) On a travaillé avec lui il y 30 ans, c’est très bizarre, parce que… je ne sais pas où sont passées ces années. Nous nous sommes retrouvés comme si nous nous étions quittés hier ! C’est très étrange.

METAL INTEGRAL : Et vous avez enregistré où?
Kim Mc AULIFFE : Dans son studio, The Ecology Rooms, sur la côte sud, dans le Kent.

METAL INTEGRAL : Que cherchiez-vous en enregistrant cet album ?
Kim Mc AULIFFE : Je… Désolée de dire ça, mais je ne cherchait rien du tout ! (rires) Je ne comptais pas enregistrer un nouvel album, je pensais que nous avions tout dit avec Legacy, qui, selon moi, était notre dernier album. Je ne m’étais même pas rendu compte qu’il remontait déjà à 2008. Je n’ai aucune notion du temps, je ne sais pas où passe ce temps, et tant mieux, sinon je pourrais me rendre compte de mon âge ! Et ça me ferait complètement flipper ! (rires) Donc, en ce qui me concerne, on a enregistré notre dernier album il y a deux ans à peine. Pas 8 ans, ce n’est pas possible ! Ne soit pas stupide ! Je te disais que, pour moi, c’était notre dernier album, principalement du fait de tous ces invités qui y ont participé. Ils ont donné ce temps, gratuitement. Tu te rends compte, si on m’avait dit, lors d’un concert de BLACK SABBATH au Hammersmith Odeon, à Londres, quand j’avais 15 ans, avec mes copines, qu’un jour, Tony IOMMI jouerait sur un de mes albums, et DIO, je ne l’aurais pas cru. Ça a été une expérience démente, vraiment…

METAL INTEGRAL : Vous êtes entrées en studio, ce que tu ne voulais pas vraiment, et lorsque vous avez commencé à travailler sur l’album…
Kim Mc AULIFFE : Ce n’est pas vraiment que je ne le souhaitait pas, je ne sais si les autres le souhaitaient plus d’ailleurs. On s’est demandé comment on pouvait faire mieux que Legacy. « Les gens attendent-ils vraiment un autre album ? », et vraisemblablement, c’était le cas. Sans parler du fait que notre label en avait marre de ne rien obtenir de nous ! Ils nous ont carrément booké le studio et nous y ont envoyées ! On s’est retrouvées là, on nous a dit : « OK, le label a décidé de vous faire travailler avec Chris TSANGARIDES » on a répondu, « Ah, oui ? Pourquoi pas, intéressant ». On avait travaillé avec Tim HAMMIL, qui a fini par mixer le nouvel album, et c’était cool de l’avoir aussi avec nous. On a été projetées dans le truc, directement, sans avoir notre mot à dire. C’était en novembre dernier, on nous a annoncé que nous devions être au studio le 23 janvier, avec Chris, que c’était confirmé…

METAL INTEGRAL : En d’autres termes : « mettez-vous au boulot ! »
Kim Mc AULIFFE : Oui, et nous on répond « Quoi ? Quoi, là comme ça ? » (rires)

METAL INTEGRAL : Donc l’album a été composé directement au studio ou vous aviez déjà écrit des choses ?
Kim Mc AULIFFE : Ce qu’il se passe, c’est que, même si on n’enregistre pas, on développe certaines idées qui restent. Chacune d’entre nous écrit et se dit « tiens, ça pourrait donner quelque chose » et le met de côté, au cas où... Parfois, quelque chose me trotte en tête et m’empêche de dormir. Il faut que je l’écrive, que je le chante. Take It Like A Band, par exemple : j’avais écrit la plupart des paroles alors que nous donnions un concert dans une salle où on était si serrées, après avoir dû subir les embouteillages… on n’en pouvait plus d’être coincées et compressées comme ça ! J’ai tout écrit, sauf le titre, mais le reste était posé.

METAL INTEGRAL : Ca ressemble à votre dernier concert parisien : vous étiez arrivées très tard, la salle était pleine comme un œuf et les loges à l’opposé…
Kim Mc AULIFFE : Oui, oui, c’est vrai, c’était comme ça ! Exactement ce genre de moment ! J’étais dans le van, me rendant à un concert et j’ai écrit ces paroles que j’ai conservées. Jackie CHAMBERS a joué ce riff qui correspondait exactement à ce que je souhaitais pour cette chanson. Tout s’est mis en place en cinq minutes. C’est comme ça que j’aime travailler, ça reste frais.

METAL INTEGRAL : L’album s’intitule Guilty As Sin. De quoi êtes-vous coupables exactement?
Kim Mc AULIFFE : Exactement ? Je pense que tout le monde est coupable de quelque chose, n’est-ce pas? Tu dois être coupable, vois-tu ? Mais le regrettes-tu ? Moi, non !

METAL INTEGRAL : Bon, puisque tu ne veux pas avouer, parlons de quelques pêchés. Quel pêché définirait le mieux GIRLSCHOOL ?
Kim Mc AULIFFE : Ah... A nos débuts, de la “sur-indulgence”.

METAL INTEGRAL : De la “sur-indulgence”?
Kim Mc AULIFFE : Oui, mettons les choses ainsi! Une de nos chansons dit : « c’est le diable qui m’a fait faire ça » donc je ne suis pas responsable !

METAL INTEGRAL : J’opterai plus pour la paresse : 13 albums en 35 ans, et ce dernier album…
Kim Mc AULIFFE : On a été si mauvaises que ça ??? (rires)

METAL INTEGRAL : … et ce dernier album qui ne dure que 34’
Kim Mc AULIFFE : Vraiment? Tu es la seconde personne à me dire ça! Il est vraiment court !

METAL INTEGRAL : Donc, la paresse vous définirait bien ?
Kim Mc AULIFFE : Oui, oui, je pense que c’est un de nos pêchés préférés. Tu sais, j’adore ces moments où je peux enfin m’asseoir, me laisser aller (elle s’affale sur le fauteuil). Ah !!! Mais après, je dois m’occuper de mes lapins, nettoyer les cages, et mes chats, et tout le reste, donc à un moment, je dois me lever pour m’en occuper. Finie, la paresse !

METAL INTEGRAL : Quel pêché te définirait le mieux ?
Kim Mc AULIFFE : Moi ?!? Simplement l’amour de la vie, je pense… Profiter de la vie et des bonnes choses. Je ne pense pas que ce soit un pêché

METAL INTEGRAL : On pourrait parler de gourmandise, peut-être ?
Kim Mc AULIFFE : Ah, oui, la gourmandise! (rires). Bon, c’est vrai, je me suis laissée aller avec la bière, il faut que je perde un peu avant la tournée !

METAL INTEGRAL : La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, après votre dernier concert à Paris, je vous ai demandé de vous présenter. Tu m’as donné ton vrai nom, mais nous étions aussi en compagnie de « Denise la tueuse de batteries » et de « Jackie Jacks ». Ça ne ressemble pas un peu à de la vanité, ça ?
Kim Mc AULIFFE : C’est vrai, oui… Ce sont des surnoms qu’on leur a donné…

METAL INTEGRAL : Ce soir-là, c’est elles qui se sont ainsi surnommées, pourtant!
Kim Mc AULIFFE : Non, vraiment ? Ah, oui, je m’en souviens ! Oui, c’est typiquement elles, ça !

METAL INTEGRAL : Qui, ou qu’est-ce que tu envies ?
Kim Mc AULIFFE : Rien, ni personne… Laisse-moi réfléchir... Les gens font leur propre vie, ils en sont responsables. Je pense que l’envie est une chose horrible, qui, parfois, détruit les gens. L’envie peut faire faire des choses affreuses. Certaines personnes ont tellement envie de ce qu’elles n’ont pas qu’elles feraient tout pour l’obtenir. L’envie est sans doute le pire des pêchés, selon moi. J’ai de la chance, je peux regretter certaines choses mais tu ne peux pas avancer si tu as encore envie de ce qui t’a échappé.

METAL INTEGRAL: Et l'avarice?
Kim Mc AULIFFE : Ouf… Je ne crois pas, non, mais c’est difficile à dire. Bon, il faut que je reconnaisse que nous sommes les pires des invitées. Si nous allons à une fête avec plein de bière gratuite, alors on repart les bras plein de bière ! J’imagine que ça peut être de l’avarice, alors, oui ! Mas pas pour le reste (rires) ! Je me laisse vivre, simplement...

METAL INTEGRAL: La colère?
Kim Mc AULIFFE : Je suis assez heureuse de pouvoir die que je n’ai encore jamais croisé quelqu’un qui ait été tellement mauvais avec moi que je n’ai jamais eu besoin de me mettre dans une colère de ce genre, de ressentir le besoin de me venger. La vie est trop courte.

METAL INTEGRAL : Résumons: nous avons parlé de paresse, d’envie, d’avarice, de colère, de gourmandise, de vanité…
Kim Mc AULIFFE : J’adore cette interview, vraiment ! Tu es le premier à faire ça !

METAL INTEGRAL : Vraiment ? Merci. Mais il manqué un pêché: la luxure. Que peux-tu m’en dire ?
Kim Mc AULIFFE : Oh, la luxure… On pourrait en parler !

METAL INTEGRAL : Vous avez fréquenté MOTORHEAD depuis vos débuts, et j’imagine qu’en trainant aux mêmes endroits…
Kim Mc AULIFFE : Oui, c’est de leur côté qu’il faut chercher ! (rires général). Bon, désormais, avec Lemmy, c’est plus « jus de coco pépère »…

METAL INTEGRAL : Je ne sais pas si tu te souviens mais lors de notre dernière rencontre, je t’avais demandé si Lemmy vous avait proposé d’organiser une tournée UDR, MOTORHEAD, SAXON et GIRLSCHOOL. A l’époque, SKEW SISKIN était à l’affiche, mais la tournée a été annulée. Vous voici donc tous trois, groupes de la fin des 70’s, signés par le même label, sur la même affiche. Vous avez été rajoutée à l’affiche parce que ce nouvel album va sortir ?
Kim Mc AULIFFE : Je ne crois pas, non. Nous avions connaissance de cette tournée, mais elle a été annulée. Et nous nous sentons vraiment honorées d’avoir été conviées cette fois, qu’on se souvienne de nous. C’est une affiche cohérente, en plus, avec ces trois groupes. Ça fait si longtemps que nous tournons.

METAL INTEGRAL : Lemmy est un parrain pour GIRLSCHOOL, et il a toujours soutenu SAXON
Kim Mc AULIFFE : Oh, oui, il a toujours été là pour nous. Mais pas que, il a soutenu plein de groupes féminins. Il a embarqué CRUCIFIED BARBARA en tournée, c’est comme ça que je les ai découvertes il y a quelques années.

METAL INTEGRAL : Tu te souviens de votre dernier concert au Zénith de Paris. C’était avec MOTORHEAD (et FISC et CRO-MAGS, le 21 décembre 1987 pour le festival "Hard de Noël")
Kim Mc AULIFFE : Oui, oui, je m’en souviens….

METAL INTEGRAL : Vous aviez été appelées à la dernière minute parce que BLACK SABBATH avait dû annuler….
Kim Mc AULIFFE : (elle se souvient vraiment, là !) Ouais, Ouais, Ouais! On a on a dû courir dans tous les sens ! Je m’en souviens, on avait à peine deux heures pour nous rendre à Paris ! On était comme des poules qui paniquent, on ne savait pas comment faire pour rallier Paris dans les temps ! C’était dingue ! Je me trouvais à l’arrêt de bus de mon patelin, avec ma guitare sur le dos, pour aller à la gare, prendre un train pour rejoindre l’aéroport, et, coup de chance, un de mes potes passe par là, m'y conduit. On y arrive, je retrouve les filles et… nous étions au mauvais terminal ! Avec tout notre matos ! Il a fallu appeler, trainer tout ça à l’autre terminal… C’était dingue, je n’oublierai jamais ce concert ! En plus c’était un super show. Les fans français ne nous ont jamais lâchées. Nous avons hâte de les retrouver !

METAL INTEGRAL : Quels sont vos plans de tournée pour l’année à venir ?
Kim Mc AULIFFE : En gros, nous serons avec MOTORHEAD jusqu’en 2016, ensuite, nous verrons comment marche l’album mais on est déjà en train de booker quelques festivals. J’adore les festivals, c’est assez facile… Oh ! La paresse pourrait me caractériser, en effet (rires). Tu débarques, on s’occupe de toi, tu rencontres plein de gens cool…

METAL INTEGRAL : D’ici-là, on se verra le 15 novembre à Paris…
Kim Mc AULIFFE : Dans trois semaines? Déjà ? Moi, en tout cas, avec une telle affiche, j’irai. Bon, je serai déjà sur place, mais ça va valoir le coup !

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Alain Le vendredi 30 octobre 2015
Interview très vivante avec une Kim très nature !
Commentaire de metalmp : Yep, et heureuse de vivre! J'adore ces moments avec des dingos comme ça!
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Reportage)
- Un entretien avec : CRUCIFIED BARBARA, Paris, le 16 juillet 2014
- Un entretien avec:
Pär SUNDSTROM (SABATON), Paris le 18 mars 2014
- Un entretien avec:
John CALABRESE (basse - DANKO JONES)
Dossiers du même auteur
- Un entretien avec :
Jens JOHANSSON (STRATOVARIUS), Paris le 6 juillet 2015
- ANNIHILATOR Live à Paris - Le Divan Du monde, le 6 octobre 2015 (avec ARCHER et HARLOTT)
- STEEL PANTHER live à Paris Bataclan, le 30 octobre 2012, avec BLACKRAIN)
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente