Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  LUCA TURILLI'S RHAPSODY 15/01/2016 au Brise Glace (Annecy) ( LUCA TURILLI'S RHAPSODYIRON MASKASYLUM PYRE )
Date de publication : 17/01/16
Auteur : Hellfire Paco
C'était déjà au Brise Glace que le projet du guitariste transalpin LUCA TURILLI'S RHAPSODY avait lancé sa dernière tournée. Cette année pour la première dans la salle annécienne le groupe fait salle comble en compagnie d' IRON MASK et d' ASYLUM PYRE.
Suite à la séparation amicale du groupe d'origine, RHAPSODY, Luca TURILLI poursuit son expérience Heavy Metal Epique avec une formation mi frenchie mi italienne. C'est lui même qui se confie alors que les groupes de première partie chauffent la salle aussi le compte rendu ne rapportera que la prestation de LUCA TURILLI'S RHAPSODY.
C'est le départ de Fabio LIONE qui posait le plus de problèmes car remplacer un chanteur de cette expérience et de cette qualité ne s'annonçait pas aisé. L'idée est venue de créer une sorte d'opéra métal avec plusieurs chanteurs : un style qui convient tout particulièrement aux créations de Luca qui se veulent riches en orchestrations et arrangements classiques. Mais la rencontre avec Alessandro CONTI change tout ! Le frontman de TRICK OR TREAT présente une tessiture absolument incroyable et ses qualités lyriques vont parfaitement coller à l'esprit du projet. De même qu'un background commun marqué par la fascination pour les premiers Keepers de HELLOWEEN. Une équipe se met donc en place pour créer non pas un RHAPSODY 2.0 mais un projet encore plus ambitieux et riche d'orchestrations classiques : le cinematic metal est né ! Luca explique que c'est bien évidemment cette partie là de la création qui nécessite le plus de temps, le reste vient presque tout seul ... lui qui se décrit comme un catalyseur des énergies créatrices qu'il capte pour les restituer sous forme de musique. Ce soir, c'est l'album Prometheus sorti en 2015 qu'il vient présenter en terrain conquis puisque ses comparses Dominique LEURQUIN à la guitare, Patrice GUERS à la basse et le petit nouveau Van EYMERY aux claviers sont des régionaux !

Le show peut commencer sur une intro cinématique qui présente sur grand écran en fond de scène et comme dans un film tous les acteurs des deux heures à venir. Épique bien sûr, c'est le terme qui qualifie le mieux la musique de LUCA TURILLI'S RHAPSODY.
Deux heures de show qui vont passer assez vite car le choix des titres est pertinent avec une alternance des hits que l'on doit à RHAPSODY, des titres phares de l'album précédent intitulé Ascending To Infinity et enfin la présentation de Prometheus. Sans oublier les passages quasi obligés des solos avec Alex LANDENBURG à la batterie sur le thème de la série Game Of Thrones. Un moment qui s'intègre parfaitement dans le déroulé du concert et qui fait plaisir à entendre. Même si les batteurs tendent à le faire de plus en plus, je trouve plaisant d'utiliser un thème connu et de travailler son solo de batterie dessus plutôt que de faire une démonstration technique simple et parfois ennuyeuse. Démonstration technique faite par Patrice GUERS sur un solo de basse impressionnant avec pour thème Matrix. Virtuosité... c'est le deuxième mot clé de la soirée ! Luca et ses soli fulgurants, Van EYMERY (apparu sur le projet opéra métal du compositeur français Nicolas JEUDY : UNIA) et son aisance impertinente, Ale et sa facilité déconcertante bref... autant de talents réunis en une équipe qui restitue de manière ultra fidèle la musique de LUCA TURILLI'S RHAPSODY. Cerise sur le gâteau : deux invités viennent lier leur chant lyrique masculin et féminin pour donner plus de corps à l'esprit fantastique de la représentation. Car il faut regarder partout pour profiter du spectacle : un show musical donc mais aussi visuel avec d'une part des musiciens à l'aise sur scène et qui ne restent pas figés mais n'hésitent pas à arpenter la scène pour se trouver au plus près des spectateurs, et d'autre part une déroulé d'images en fond de scène qui reprennent les thèmes abordés par Luca lors des albums, les questions sur l'homme, la nature mais aussi des images splendides soutenant la musique et enfin les paroles des nouvelles compositions ! Rien n'est laissé à l'écart donc. Les samples restituent parfaitement les orchestrations et arrangements entendus sur les albums et font du concert un véritable show ! Trop pourront dire certains tant il est vrai que l'on est dans la surenchère. Mais c'est le parti pris et assumé de Luca alors on aime ou on n'aime pas !
Parfois les guitares et le chant sont submergés par le flots de notes qui se déversent mais l'équilibre est tout de même assez bien respecté. Les deux heures ne souffrent d'aucun temps morts et les titres sont enchaînés sans pause. Pas de bla bla, pas de gain de temps inutile : de la musique et encore de la musique pour le plus grand bonheur des fans de toutes les époques. Je trouve personnellement les anciens titres beaucoup plus accrocheurs en live car beaucoup plus directs et faciles à appréhender. Les nouvelles pièces sont plus complexes et parfois plus difficiles à reprendre en chœur mais l'impression d'être plongé en pleine bande originale d'un blockbuster hollywoodien suffit à rester fasciné. Le duo de chant sur Tormento E Passione me prend encore aux tripes !
La soirée se termine sur un rappel pantagruélique : Quantum X, Ascending To Infinity et Emerald Sword concluent une première soirée réussie !
Dehors, la neige est tombée et rend la soirée encore un peu plus féérique et irréelle. Souhaitons aux 6 comparses et à toute l'équipe une superbe tournée et rendez vous dans deux à trois ans !

Ascending To Infinity

Rosenkreuz

Emerald Sword




SET LIST

Nova genesis (Ad splendorem angeli triumphantis)
Knightrider of Doom
Rosenkreuz (The Rose and the Cross)
Land of Immortals
Aenigma
War of the Universe
Ira Divina
Unholy Warcry
Son of Pain
Prometheus
Drum Solo
(Game of Thrones)
Il cigno nero
The Pride of the Tyrant
Tormento E Passione
Demonheart
Bass Solo
(Matrix)
Of Michael the Archangel and Lucifer's Fall, Part II: Codex Nemesis
Dark Fate of Atlantis
Of Michael the Archangel and Lucifer's Fall
Dawn of Victory

Encore:
Quantum X
Ascending to Infinity
Emerald Sword


Remerciements à Nadia et à Luca pour avoir permis d'enrichir ce report avec la possibilité d'un petit entretien avec le groupe ! Merci de la part de toute l'équipe METAL INTEGRAL !
Special thanx to Lars Hoffman, le tour manager toujours aimable et disponible !
Et tous mes encouragements à mes amis Alessandro CONTI & Van EYMERY
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- BLACK RAIN + ALKEMYST 24/05/2008 à à la salle Eve (Grenoble France)
- La claque: SAXON live à Paris - Le Bataclan, 12 mai 2011 (avec CRIMES OF PASSION et VANDERBUYST)
- IRON MAIDEN live : Maiden Paris (POPB, le 5 juin 2013)
Dossiers du même auteur
- BLACK RAIN + ALKEMYST 24/05/2008 à à la salle Eve (Grenoble France)
- GOTTHARD à LYON - 22 Octobre 2014
- Focus sur REPLICA & BASE PROD avec Roger WEISSIER
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente