Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
galerie photos
STICKY BOYS : Make Art release party - Paris, Divan du Monde, le 10 octobre 2014 ( SPARK GAPSTICKY BOYS )
Date de prise de vue :  10/10/14
Lieu :  Paris, Divan du monde
Photographe :  Marc-Patrick "metalmp" GATLING
Date de publication : 15/10/14
Catégorie : Concert
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

Décidément, les release parties sont à la mode chez nous ! Et alors ? Toutes les raisons sont bonnes pour donner un concert, non ? Si encore on a besoin d'une raison...

Ce soir, si le Divan Du Monde n'affiche pas complet, c'est devant un parterre assez fourni que le trio SPARK GAP ouvre les hostilités. Deux batteries sur scène (une pour chaque groupe), ça limite forcément les mouvements, mais les musiciens s'en sortent plutôt bien. Leur Rock énervé puise dans le hard autant que le punk, avec quelques inspirations psychés, et le public semble réactif. La batterie vert fluo intrigue, tandis que l'on apprécie le travail de lumières. Musicalement, j'ai parfois l'impression d'écouter un ROYAL REPUBLIC plus excité et les bonnes idées sont nombreuses, mais trop souvent entourées de choses plus convenues. SPARK GAP peut toutefois compter sur une de ses forces en allant chercher le public, le haranguant et le faisant participer. Dommage seulement d'avoir terminé avec The Wall, un morceau qui traine en longueur...

Setlist SPARK GAP : Feed The Wolves, Munchausen By Proxy, The Take Off, Keep The Suffering Down, Go Back To Mars Bruno, Buster Keaton Syndrome, The Wall.

Une trentaine de minutes plus tard, le Divan, désormais bien plus garni, est une nouvelle fois plongé dans le noir. Tom arrive sur scène, vêtu d'un bermuda noir, d'une chemise bleue et d'une cravate noire. Une fois installé derrière son kit, JB fait son entrée dans une tenue identique, suivi d'Alex lui aussi habillé tout pareil. Après WILD DAWN en chemises à carreaux, STICKY BOYS travaille aussi son identité visuelle. D'autres suivront sans doute... Les gars sont en forme et le font savoir dès l'explosif Mary Christmas. L'énergie est communicative et le public se trouve rapidement au milieu d'un pogo qui ne sera interrompu que par le nombre record de stage divers... Les pauvres fans et photographes collés devant la scène en prennent plein le dos mais s'amusent de cette ambiance bon-enfant et prometteuse d'une belle soirée !

STICKY BOYS enchaine les titres en faisant preuve d'une parfaite maîtrise de la scène. Les nouvelles chansons sont évidemment à l'honneur, passant allègrement l'épreuve du live. Pendant une heure et demi, le trio assène son Rock fédérateur qui s'adresse à tous, "Hard, Heavy, Punk, Rock" comme le clame Alex, pas avare de remerciements (tout le monde y passe, dont le producteur Francis CASTE, "tu arrives chez lui avec 3 bouts de papiers, tu en ressorts avec un volume de la Pleïade") et encourage les spectateurs à se faire plus festifs encore. Arrive une séance (pas si) mégalo pendant laquelle Alex invite le public à hurler le nom du groupe. "STICKY what ? STICKY BOYS !" Classique, et toujours efficace.

L'énergie brute se transmet au public ultra réceptif qui se délecte autant des morceaux du groupe que des reprises (I Fought The Law et une version retravaillée de Surfin USA qui se termine par un véritable défilé/concours de surfers zé surfeuses dont un certain nombre stage "divait" pour la première fois). On est là pour s'éclater, après tout, et même si quelques participants se sont fait botter les fesses (ou renvoyer à coup de pied au cul), la fête était bien là.

Un groupe au top, une setlist irréprochable, un public au taquet... Voilà exactement ce que devrait être un concert de Rock. C'est ce que nous a offert STICKY BOYS. Bang That Head ! A voir absolument lorsqu'ils seront près de chez vous.

Setlist STICKY BOYS: Mary Christmas, Bad Reputation, Fat Boy Charlie, The Game Is Over, Great Big Dynamite, The World Don't Go Round, I Fought The Law (Sonny CURTIS), Girls In The City, Miss Saturday Night, Future In Your Hands, Uncle Rock,Surfin' USA (BEACH BOYS),Party Time, Make Art, Bang That Head, Big Thrill.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la galerie
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Ben Le jeudi 16 octobre 2014

Ville : Chambéry
Comme d'hab., grand merci Metalmp pour ces belles photos Rock'N Roll !!! Oui, tu peux demander à qui de droit une tournée en province de STICKY BOYS, avec IRON MAIDEN en première partie !
Commentaire de metalmp : Que dire... SI les Boys peuvent devenir un jour à moitié aussi grand que Maiden, ce serait déjà bien. Mais en effet, pour cela il faut tourner, tourner encore, partout où c'est possible.
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente