Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WITCHSPËLL - Witchspëll

Style : Heavy Metal
Support :  CD - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
WITCHSPËLL FACEBOOK
STEEL SHARK RECORDS FACEBOOK

Label(s) :
Steel Shark
 (18/20)

Auteur : Raskal
Date de publication : 13/04/2022
Best of heavy metal underground !
Les mexicains de WITCHSPËLL sont de la nouvelle génération de groupe qui n’a pas connu les 80’s et qui pourtant en a assimilé tous les codes et l’esprit. Vous allez me dire que des groupes Sud-Américains ou d’Amérique centrale qui sont jeunes et qui jouent du 80’s, il y en a beaucoup et vous avez raison. Par contre avec un tel talent dans l’écriture et l’interprétation, il y en a peu.

D’entrée King In Exile sera parfait pour vous familiariser avec leur style de Heavy Métal. Un son chaud, une production volontairement « roots » mais qui permet à chaque instrument de se faire entendre et à chaque composition de séduire vite ! Des riffs simples et efficaces, un chant simple, mais qui au bout de quelques titres se montrera idéal pour ces longues compositions. L’accent anglais et le phrasé sont pour ce début vraiment prometteurs !
Autre particularité du groupe, c’est d’axer ses titres sur de longues parties instrumentales. Un pur bonheur avec du soli 80’s, des breaks et des changements de rythmes qui vous transpercent de bonheur.
D’ailleurs She’s A Killer qui suit débute par un bon vieux Blues à la ACDC (She’s Got The Jack) pour enchainer sur une partie Speed. WITCHSPËLL montre sa capacité à nous surprendre sur chaque titre et se créer une identité propre.
The Mirror & The Coven et ses plus de six minutes enchaîne avec une intro en acoustique suivi d’un rythme Heavy à souhait en mid-tempo ambiant qui nous entraîne dans une composition qui, si vous aviez encore des doutes sur les deux premières, fera pencher la balance du côté « J’adore » ! Une solide composition très bien structurée avec toujours des parties musicales simples mais qui me laissent à chaque fois impressionné par cette justesse et ce savoir-faire.
Savage, Savage ! finira d’achever les quelques hésitants, et sur un rythme Speed où les guitaristes s’en donnent à cœur joie, WITCHSPËLL avec un refrain et des riffs qui rappellent le premier STEELER (Allemand), enfonce le clou, et là je sais que la suite ne pourra pas être moins bonne. Pour nous surprendre il y a même sur la partie musicale une accélération (alors que le titre est déjà speed !), et le solo vous arrachera dans le bon sens, les oreilles ! Un Must !
Arrive le très long The Curse Of Aaliyah avec plus de huit minutes. Là ou parfois un groupe s’embourbe dans un morceau ou certains passages sont un peu en dessous, WITCHSPËLL dès le premier riff vous dit « Vous ne zapperez pas et vous en aurez pour votre argent ! ». Je vais me répéter du début à la fin, mais encore un titre qui vous transporte et vous fait quitter le monde réel. Chaque riff, chaque mélodie, chaque partie chantée s’imbriquent à la perfection et donne ce sentiment de force et de groupe au-dessus du lot. Je vous épargnerai la description des changements de rythmes, mais tout s’enchaîne à la perfection. A noter que les voix de sorcière à un moment sont françaises ! Bref avec un tel titre le groupe met la barre très haute avec un soli qui n’a rien à envier à IRON MAIDEN !
S’ensuit un (petit) interlude acoustique plein de feeling, puis une instrumentale, Alucarda, qui en trois minutes s’imposera comme un vrai titre, tant il est efficace et accrocheur.
Witchspëll A.K.A Witch Queen terminera l’album sur le même type de composition que la première, rapide, simple, efficace avec un bon petit refrain accrocheur et d’excellentes parties musicales.

En résumé, il y a ceux dont les oreilles vont bloquer au niveau du chant et qui vont rater (comme pour GENGIS KHAN et son Colder Than Hell) un vrai album de Heavy Métal comme il est rare d’en écouter ! Production, pertinence des compositions, mélodies, maîtrise technique, talent vont fort heureusement pour tous les autres, donner un plaisir immense au fil des écoutes !
Je pense que si groupe était français et issu du « milieu Underground », il aurait fait l’unanimité. D’ailleurs tous les fans de TENTATION devraient vite se procurer cet album car il y a pas mal de similitudes !

En bonus vous avez deux titres issus de la Démo 2019, Mistress Lilith (un missile Speed de six minutes) et le plus aéré Métal Hurlant qui termine en beauté cet album !

L’album avait été mis en ligne sur la chaine Youtube NWOTHM en 2020.
La vraie note serait 18,50 sur l’échelle de l’Underground.

Dépêchez-vous de l’acheter car limité à 300 exemplaires et plus que 12 en stock. Il existe un "Bundle" limité avec Tee shirt et "Goodies" ! Écrivez vite sur !

Le second album The Blind Disease va être prochainement chroniqué ! Sorties vinyles pour les deux à la rentrée 2022 !!!

King In Exile + Savage , Savage ! = cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FRACTURE
Mombach
NOBLE SAVAGE
Killing for glory
DESOLATE REALM
Desolate realm
DRUEIDA
El brebaje
SACRED OATH
Fallen
Chroniques du même auteur
BLACK ANGELS
Broken spell
SILVER CYPHER
Yesturday's tomorrow
ROYAL HELL
Higher court
ACERO
Pasado y presente
BASTET
Bastet
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /