Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WOLF COUNSEL - Destination void

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
7titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
WOLF COUNSEL WEBSITE
WOLF COUNSEL BANDCAMP
WOLF COUNSEL FACEBOOK

Label(s) :
Endless Winter
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 27/02/19
Toujours plus doom
Autant l'avouer d'entrée de jeu, j'ai un faible pour ce groupe suisse adepte du Doom Metal ; les chroniques largement positives de leurs trois premiers albums sont présentes sur ce site pour en témoigner (cliquez ici, cliquez ici et cliquez ici). Non seulement l'écoute répétée du quatrième opus, Destination Void, ne risque pas de faire baisser la cote du groupe mais elle la renforce. Non pas que le groupe ait franchi un cap particulier mais, l'expérience aidant, cet album fait montre d'une maturité appréciable.

Plus que jamais, WOLF COUNSEL fait figure de trait d'union rêvé, de synthèse aboutie entre CANDLEMASS et de COUNT RAVEN, soit entre la quintessence du Doom lyrique et un entre-deux entre celui-ci et le Doom traditionnel à la SAINT VITUS ou THE OBSESSED. Du premier, WOLF COUNSEL a tiré l'enseignement ultime des rythmiques pesantes et inexorables, au sein desquelles riffs tendus et section rythmique conjuguent leurs efforts pour tracter péniblement ce qui semble être ni plus ni moins que le Destin sinistre de notre humanité. Du second, Ralf W. GARCIA, bassiste mais aussi chanteur de WOLF COUNSEL, a retenu (du moins me semble-t-il) un timbre un brin nasillard, lentement et distinctement articulé, osbournien dans l'âme.

Servies par un son totalement limpide et puissant, les compositions de Destination Void s'avèrent riches en point de repères rythmiques et mélodiques (mélancoliques, les mélodies, cela va sans dire), en riffs granitiques gonflés par des lignes de basse rondes et épaisses, en solos de guitare mélodiquement sensés, en passages plus atmosphériques que lourds, en variations de tempos et de rythmes. Sans compter des arrangements (glas récurrent, dissonances ésotériques en introduction de l'ultime titre Staring Into Oblivion) qui renforcent l'atmosphère lugubre de l'ensemble.

Au moment où CANDLEMASS sort un nouvel album et où COUNT RAVEN en enregistre un nouveau, WOLF COUNSEL montre qu'il ne démérite pas, loin s'en faut.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MISSINGMILE
The blackship
LORDS OF THE STONE
Roses for the dead
ATALA
Shaman's path of the serpent
WITCHSORROW
Hexenhammer
SPIRITUS MORTIS
The god behind the god
Chroniques du même auteur
AIR RAID
Across the line
MONOLITH CULT
Gospel of despair
TUNA DE TIERRA
Tuna de tierra
REVEREND
World won't miss you
CHEVALIER
A call to arms
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente