Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HEX A.D. - Astro tongue in the electric garden

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2020
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
HEX A.D. FACEBOOK

Label(s) :
Fresh Tea records
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 21/03/20
Hard heavy repeint aux couleurs 70's
En 2018, le troisième album des Norvégiens de HEX A.D., Netherworld Triumphant, avait retenu notre attention, avec sa manière habile de revisiter le Heavy Metal du début des années 80 (relire ici : cliquez ici
). Astro Tongue In The Electric Garden remonte davantage le temps puisque l'inspiration relève dorénavant ostensiblement des années 70, voire de al fin des années 60. Le choix d'une œuvre signée par le peintre Dave PRATCHETT (connu dans l'univers Metal de par l'utilisation de plusieurs œuvres pour, illustrer des albums de CATHEDRAL) indique d'emblée cet ancrage : fourmillement des personnages, kaléidoscope de couleurs franches, symbolisme... voilà qui ressemble fort à une mouture actualisée de l'art psychédélique !

Musicalement, c'est la complémentarité entre la guitare de Rick HAGAN et les claviers vintage de Mags JOHANSEN qui anime les compositions. A cet égard, on pense à RAINBOW et à URIAH HEEP, pour le côté Hard Rock épique et ultra-mélodique. Pour autant, le son massif et l'interprétation énergique situe franchement le groupe dans le présent, avec un ancrage Metal à tendance Doom. Pris en charge par le producteur Chris TSANGARIDES à ses débuts (THIN LIZZY, JUDAS PRIEST, HELLOWEEN, TYGERS OF PAN TANG, ANGRA...), le décès de ce dernier a conduit le groupe à s'auto-produire, avec un résultat qui fait honneur à ce mentor trop tôt disparu.
A la fois agressif et ample, le chant de Rick HAGAN constitue un autre trait saillant du style HEX A.D.

Autre caractéristique plaisante, la majorité des compositions affiche des durées entre six et neuf minutes, permettant ainsi une structuration en séquences successives, selon une logique progressive. Vers la fin de l'album, trois morceaux conséquents forment une suite baptisée The Monsoon Suite ; les plages relativement terre-à-terre côtoient pour le meilleur des ambiances majestueuses, dans un très jeu d'alternance de douceur et de rugosité lourde.
C'est anecdotique mais l'esprit cocardier nous conduit à souligner que la première moitié de l'album débute et se termine par deux instrumentaux portant des titres français : Elle Est Mort (sic) et Au Revoir Jardin Electrique.
A noter que les CD et numérique de l'album proposent un titre supplémentaire, Grace And Pain, très percutant, carré et énervé.

Vidéo de Astro Tongue cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
INNER WISH
Waiting for the dawn
IRON MAIDEN
The book of souls : live chapter
SENTINHELL
The advent of shadows
MASQUERAGE
Moonlight time
VULCAIN
En revenant...
Chroniques du même auteur
DEMON HEAD
Thunder on the fields
AVENGER
Killer elite
LEATHER
Ii
ENLIGHTENED
Until the end
SPIRITUAL BEGGARS
Return to zero
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente