Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SÖLICITÖR - Spectral devastation

Style : Melodic Speed Metal
Support :  MP3 - Année : 2020
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 39minute(s)

Site(s) Internet : 
SÖLICITÖR BANDCAMP
SÖLICITÖR FACEBOOK

Label(s) :
Gates Of Hell records
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 08/05/20
Speeeeeeeed metal rules !
Au moment même où la puissante vague s'inspirant jusqu'au mimétisme du Heavy Metal des années 80 tourne trop souvent à la mascarade, voilà une fois de plus un groupe qui justifie amplement une telle démarche. Ce groupe formé en 2018 à Seattle a plongé corps et âme dans le Heavy Speed Metal tel qu'il proliféra dès le début des années 80.

Imaginez des compositions qui vont à l'essentiel en quatre à cinq minutes, avec une seule exception, le fougueux The Red Queen qui passe le cap de 6'30. Les structures demeurent redoutablement classiques : introduction, couplet, refrain, solo et tournez manège. Mais tournez vite et nerveusement ! Le tempo est généralement assez enlevé, les rythmiques vivaces, avec des riffs tranchants et nerveux, le tout posé sur une section rythmique impeccable car combinant un constant souci d'impacter et une capacité à aborder tous les breaks : quel plaisir que ces lignes de basse galopantes et cette batterie toujours en mouvement !
Ce sont tous les préceptes édictés dès la fin des années 70 par le grand JUDAS PRIEST, via des classiques comme Exciter ou Hell Bent For Leather, qui se trouvent ici poussés un degré plus loin, avec plus de hargne, plus de vitesse.
A plusieurs reprises, le groupe lève le pied de l'accélérateur, notamment lors d'oasis à la guitare acoustique fort bienvenus.

Au niveau du chant, nous avons droit à un modèle du genre : débit sévère et crispé à la Rob HALFORD, timbre nasal avec une touche rauque, capacité à pousser puissamment dans un registre plus aigu. Pas de doute, la chanteuse Amy Lee CARLSON met à l'amende des légions de collègues masculins criards et pas toujours très justes !

Pour ne rien vous cacher, et sans aucune objectivité, si Spectral Devastation était paru au cours de la décennie 80, nul doute qu'il trônerait encore aujourd'hui dans mon panthéon personnel, au côté du Battle Cry de OMEN, du Master Of Disguise de SAVAGE GRACE et du Skeptics Apocalypse de AGENT STEEL. Carrément... Aujourd'hui, je le conseillerais sans sourciller à la jeune génération pour découvrir le Heavy Speed. Pour les vétérans, il s'agit de l'opus idéal pour terminer de se péter les cervicales.

Vidéos de l'album cliquez ici et d'une prestation scénique cliquez ici.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Raskal Le vendredi 8 mai 2020

Ville : CHAMBERY
Ca y est le Alain "Chains And Metal" is back !!!!!!!!! Super "nouveau" groupe !
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SCANNER
The galactos tapes
IRON MASK
Black as death
ASTRAL KINGDOM
The astral kingdom
TRICK OR TREAT
Tin soldiers
HELION PRIME
Helion prime
Chroniques du même auteur
SPIRITUAL BEGGARS
Earth blues
CARONTE
Church of shamanic goetia
PLATEAU SIGMA
Rituals
LEGIONNAIRE
Dawn of genesis
DAWNRIDER
Two
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente