Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ROBERT PLANT - Band of joy

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2010
Provenance du disque : Acheté
12titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
ROBERT PLANT WEBSITE
ROBERT PLANT FACEBOOK

Label(s) :
Decca
ES PARANZA RECORDS
Universal
 (17/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 23/07/20
Là où il y a de la joie, il y a du plaisir...et robert plant !!!
En 1966, en Angleterre, un groupe de Blues, Rock aux influences progressives naît… Son nom : BAND OF JOY ! Le groupe est actif de 1966 à 1968 et de 1977 à 1983 et accueille quelques musiciens de renoms aux carrières étincelantes… Robert PLANT en fut à l’origine… Mais sans contrat pour sortir un album, malgré des démos, BAND OF JOY split ! Robert PLANT est alors approché par Jimmy PAGE, guitariste et Peter GRANT, manager de THE YARDBIRDS. Le feeling passe entre Jimmy PAGE et Robert PLANT, il lui propose de créer un groupe, THE NEW YARDBIRDS devenu rapidement LED ZEPPELIN et sort un premier album au succès retentissant en 1969 !
À noter que John BONHAM fut aussi de l’aventure BAND OF JOY, avant de rejoindre LED ZEPPELIN. Autre exemple, Dave PEGG, multi-instrumentiste qui fit par la suite les beaux jours de JETHRO TULL !
De 1977 à 1983, le groupe BAND OF JOY, sans Robert PLANT sort 2 albums, (Band Of Joy 1978 et 24k en 1983).
Band Of Joy est aussi le nom que choisit Robert PLANT pour nommer son 9ème album solo et aussi celui qu’il donne à la tribu d’excellents musiciens qui l’accompagnent. Je suis ravi de retrouver Buddy MILLER (chanteur, guitariste, compositeur et producteur américain) sur cette aventure, lui qui connaît un grand succès avec son BUDDY MILLER BAND ! Il joue ici différentes guitares, électriques, guitare baryton, mandoguitare, guitare basse à 6 cordes et assure des chœurs. Darrell SCOTT joue de guitare acoustique, mandoline, octave mandoline, banjos, accordéon, « steel" pedale guitare & « lap steel" guitare et assure des chœurs (8 titres) tout comme Bekka BRAMLETT sur 2 titres. Marco GIOVONO est aux fûts et percussions et participe aux chœurs sur un titre, Patty GRIFFIN chante en « lead » avec Robert PLANT sur 7 titres et assure les chœurs et enfin Byron HOUSE joue de la basse et double basse.
Cet album ressemble étrangement à Dreamland de 2002 (cliquez ici) dans la mesure où il est composé de 10 « covers » et de deux compositions. (8 et 2 pour Dreamland). La première en fin d’album est de Robert PLANT, (hormis les paroles) intitulé Even This Shall Pass Away. La deuxième de Robert PLANT, Buddy MILLER et Jason FRIEDMAN (THE BOGGS) s’intitule Central Two-O-Nine. C’est mon titre préféré de l’album, un Pop Folk Country mélodique sur lequel le Banjo apporte un côté Cajun délicieux ! Autre merveille de l’album, Monkey ! C’est une version « Gothic Rock » que nous propose BAND OF JOY d’un titre du groupe LOW, groupe américain plutôt orienté Indie Rock… J’ai cru à ma première écoute à un cover de DEPECHE MODE ! Cette ambiance sombre se retrouve aussi sur Silver Rider, titre ténébreux emprunté également au répertoire de LOW. 2 titres de Traditionnel, comprenez de Folk sont réarrangés par Robert PLANT et Buddy MILLER, avec le banjo sur Cindy, I Will Marry You Someday. Satan Your Kingdom Must Come Down est aussi assez sombre. Angel Dance, titre des LOS LOBOS qui débute l’album reprend l’histoire là où Mighty Rearranger (cliquez ici) l’avait laissé 5 ans plus tôt ! House Of Cards de Richard THOMPSON (guitariste, compositeur, chanteur anglais) possède un superbe refrain. Titre qui allie le Folk et le blues. You Can't Buy My Love en plage 5, assez rythmé est un excellent titre Rock ‘N Roll de Billy et Bobby BABINEAUX popularisé par Barbara LYNN en 1965 ! Falling In Love Again qui suit est un slow de 1966 du répertoire des KELLY BROTHERS… Retour au folk avec The Only Sound That Matters, cover de MILTON MAPES. Harm’s Swift Way en plage 10 est une reprise Folk Rock de Townes Van ZANDT (1944-1997), guitariste, chanteur, compositeur américain. L’album se termine avec un poème mis en musique par Robert PLANT intitulé Even This Shall Pass Away de Theodor TILTON, (1837-1905), rédacteur en chef de journal américain, poète et abolitionniste. Robert PLANT en compose une chanson qui revient sur les terres de Mighty Rearranger… Si l’on compare ces deux albums, Mighty Rearranger est à mon sens le plus abouti car composé dans un même sillon par un groupe, le STRANGE SENSATION. Ici, avec BAND OF JOY, les choix musicaux, tout de même éclectiques (Rock, Gothic Rock, Indie, Folk, Folk Rock aux teintes parfois bluesy) peuvent déstabiliser un peu et c'est un album de "covers"... L’album est un peu moins inventif (Hormis Monkey) et plus respectueux des versions originales que le fut par exemple le travail sur Dreamland. Il n’empêche que les talents réunis réussissent à m'embarquer dans ces univers bigarrés avec un certain talent, pour ne pas dire un talent certain. L’album fut enregistré par Mike POOL, Gordon HAMMOND, et Tim MITCHELL dans 3 studios américains (le Woodland Studio et House Of Blues à Nashville, U.S.A.) Nashville, lieu d’habitation de Buddy MILLER et capitale de l’État Du Tennessee. Nashville est considéré comme la capitale de la Country Music. Le troisième studio est à New York, le Clinton Recording Studio. Band Of Joy fut mixé par Mike POOL et Gordon HAMMOND au House Of Blues Studio. Le mastering est le travail de Jim DEMAIN et Alex Mc COLLOUGH au Yes Master de NASHVILLE. Production de Robert PLANT et Buddy MILLER.

Et puis à la fin de l’année 2010, Robert PLANT part pour une nouvelle tournée égayer le monde avec son BAND OF JOY...

Monkey : cliquez ici

PS : Notez que Robert PLANT a sorti en 2007, conjointement avec l'artiste Alison KRAUSS, un album trop éloigné de mes goûts intitulé Raising Sand.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Laudrome26 Le jeudi 23 juillet 2020

Ville : Romans sur Isére
Encore une chronique ou j'apprends plein de choses ! Même si j'aime moins la musique proposée ici par Robert PLANT, je suis admiratif devant cette légende vivante. Encore un écrit formidable de Rémi qui sait si bien parler de cet immense artiste.
Commentaire de Rémifm : Merci laudrome26, tu me fais rougir... Oui, l'évolution de la musique de Robert PLANT peut, en raison de nos goûts musicaux, plus ou moins nous convenir... Tant que la qualité est là...poser une oreille est toujours intéressant... Rock'On Dude !!!
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RHAPSOLDYA
N’int ket deuet a-benn da ziwriziennañ ac’hanomp…
SOULMATIC
Mighty river
SHAKA PONK
Monkeys in bercy 13
PEARL JAM
Ten
BLINK 182
Nine
Chroniques du même auteur
BRIAN ROBERTSON
Diamonds and dirt
SOULMATIC
Mighty river
SHAKRA
Infected
THUNDER
Rip it up
STRYPER
Murder by pride
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente