Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DEEP PURPLE - Burn

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 1974
Provenance du disque : Acheté
13titre(s) - 71minute(s)

Site(s) Internet : 
DEEP PURPLE FACEBOOK
DEEP PURPLE WEBSITE

Label(s) :
Warner
 (20/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 12/09/20
Hughes, coverdale et deep purple...
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré. Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...Une chronique qui se veut 100% « passionnée » et « nostalgique » et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! …... Bon voyage !

Cet album légendaire n'est peut être pas le plus connu du "Pourpre Profond" mais il est pour moi celui de l'apparition du fantastique chanteur David COVERDALE. N'oublions pas aussi celle de Glenn HUGHES, bassiste, chanteur incroyable lui aussi que l'on surnommera plus tard "The Voice". Même si In Rock, Machine Head, Made In Japan sont des albums qui sont rentrés dans l'histoire du rock, je reste très attaché à ce Burn. En 1973 après leur album assez bluesy Who Do You Think We Are, des tensions entre Ian GILLIAN, Roger GLOVER, Ritchie BLACKMORE et le management éclatent. Après une deuxième tournée au Japon, les deux premiers quittent le groupe. Ils recrutent alors Glenn HUGHES, bassiste,chanteur de TRAPEZE. Ils hésitent à continuer à quatre et d'après Glenn HUGHES, ils pensent alors à embaucher un "co-vocaliste". Paul RODGERS, ex FREE et futur BAD COMPANY est pressenti mais l'affaire échoue. Ils auditionnent et cherchent un autre chanteur. Ils choisissent David COVERDALE, un inconnu de Satburn, ville du Nord de l'Angleterre.
Ritchie BLACKMORE a beaucoup aimé son timbre puissant et bluesy. En Novembre 1973 tout ce beau monde se retrouve à Montreux pour enregistrer avec le Rolling Stones studio mobile. D'entrée, le titre éponyme Burn nous met dans l'ambiance, un boogie tonique au riff inoubliable chanté par Glenn HUGHES. Notons au passage le solo magique de Jon LORD aux claviers. DEEP PURPLE revient à ce bon vieux hard rock mais avec cette délicieuse pointe de soul et de funk. Est-ce l'arrivée de Glenn HUGHES qui pousse les britanniques vers ce créneau ? En tous cas les Might Just Take Your Life, Sail Away (en duo avec COVERDALE), You Fool No One jouent à fond la carte de ce hard rock métissé. Les deux vocalistes font des prouesses et l'alchimie entre eux est parfaite. Un boogie rock comme What's Going On Here et son piano vintage fait des ravages. La guitare de Ritchie BLACKMORE se fait alors bluesy pour un solo d'anthologie. Ritchie BLACKMORE joue comme un Dieu et il reste le maître à bord. Ses riffs et le son qu'il dégage sont mémorables. Nerveux et entraînant avec encore un Jon LORDqui excelle avec ses claviers Lay Down Stay Down est un super morceau. Arrive le clou du spectacle qui démarre par un riff presque aussi connu que Smoke On The Water. Ce hard blues de référence se nomme Mistreated. Il est chanté par David COVERDALE qui vient ici de rentrer dans la catégorie des chanteurs mythiques. Un titre fabuleux inscrit au Panthéon des "Rock Songs". Souvent repris par la suite par Joey Lynn TURNER, Glenn HUGHES, David COVERDALE (avec WHITESNAKE) et plus récemment par Axel Rudi PELL et Johnny GIOELLI. On termine ce Burn avec un instrumental A 200 écrit sur mesure pour Ritchie BLACKMORE. L' album sorti en Février 1974 sera N°1 en Autriche, Allemagne, Norvège, N°3 en Grande Bretagne, N° 9 aux USA, N°5 en Finlande et Australie, N°11 au Japon et même N°4 en France (si !). Les anglais se produiront en Mars 1974 au Madison Square Garden et au Nassau Coliseum, ensuite ils jouent devant 250 000 personnes au California Jam Festival en Avril avec les géants du rock comme les EAGLES, BLACK SABBATH, BLACK OAK ARKANSAS, EARTH WIND AND FIRE, EMERSON LAKE PALMER. Le succès rencontré par ce nouvel album débouche sur une deuxième tournée mondiale. S'ensuivit les Stormbringer et Come Taste The Band avec ce même Line Up. En 1976 au Liverpool Theatre le groupe annonce sa dissolution. Burn est un album à posséder absolument, je vous conseille d'acquérir la réédition de 2004 avec des remix de Burn, You Fool No One, Sail Away, un inédit Coronarias Redig et un livret très documenté.

DEEP PURPLE 1974 :

David COVERDALE : Chant,
Ritchie BLACKMORE : Guitare,
Jon LORD : Claviers, Synthétiseurs,
Glenn HUGHES : Basse, chant,
Ian PAICE: Batterie.

Production :

DEEP PURPLE
Martin BIRCH : mixage, enregistrement
Tapani TAPANAINEN : assistant, enregistrement

Pour info : Burn c'est : 200 000 albums vendus en France, 500 000 aux USA, 100 000 en Grande Bretagne. Au total DEEP PURPLE a vendu plus de 100 millions d'albums dans le monde.

Burn : cliquez
ici


Mistreated : cliquez
ici


Might Just Take Your Life : cliquez
ici


Retrouvez les autres chroniques de ces groupes »Coup de coeur » en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien » Chroniques » au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but Goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le samedi 12 septembre 2020

Ville : Chambéry
Oui Laudrome26, tout d'accord avec toi et la réédition de 2004 est vraiment génial, comme l'album...
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CROWN OF THORNS
Faith
RAZZMATTAZZ
Diggin’ for gold
FAIR WARNING
Best and more
NIGHT RANGER
Somewhere in california
VINCE NEIL
Tattoos & tequila
Chroniques du même auteur
HARDLINE
Life live
CREYE
Creye
GIRISH AND THE CHRONICLES
Rock the highway
WHEELS OF FIRE
Begin again
HARDCORE SUPERSTAR
You can kill my rock'n'roll
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente